Où sont passées les vraies Volkswagen?

Publié le 6 janvier 2020 dans Blogue par Germain Goyer

Il est facile d’avoir un œil trop nostalgique et de dire que tout était mieux avant. Mais dans le cas de Volkswagen, je n’ai pas le choix d’admettre que oui, c’était mieux avant.

L’année 2019 marque la fin d’une époque pour Volkswagen qui a cessé de produire sa Beetle. Déjà là, le constructeur allemand perd une partie de son âme et de son identité.

Il est aussi bien malheureux que Volkswagen ne propose plus de minifourgonnette. Je ne parle pas ici d’une Dodge Grand Caravan sur laquelle on a malhabilement apposé le logo VW. Non, je parle d’un Eurovan ou même d’un Vanagon. Le genre de minifourgonnette qui était disponible avec un six cylindres, une boîte manuelle, un moteur diesel, un système à quatre roues motrices, et qui, surtout, faisait rêver à l’aventure avec les versions modifiées en campeur. On en a fait quoi du rêve, coudonc, chez Volkswagen?

Malheureusement pour nous, les Nord-Américains, nous avons droit à un menu différent de celui de l’Europe. En plus des mignonnes sous-compactes comme les up! et Polo - desquelles nous sommes privés -, les Européens ont droit à une authentique Passat qui peut être dérivée en version Alltrack ou GTE. Et ça, c’est sans compter leur petit VUS. Même lui, le T-Roc, il a l’air cool. Et il est décliné en version cabriolet.

Parlant de cabriolet, comment se fait-il que le catalogue de Volkswagen soit complètement dénudé de décapotables? Qui n’aime pas rouler les cheveux dans le vent? Pourtant, en éliminant sa Beetle, le constructeur allemand a aussi dit au revoir à sa dernière décapotable. Les Cabrio et Eos sont, hélas, derrière nous.

Et depuis que la Passat est assemblée au Tennessee, on a l’impression d’avoir une Taurus, une Intrepid ou pratiquement n’importe quelle berline intermédiaire américaine entre les mains. Où est la boîte manuelle? Où est passé le système 4Motion? Où est passée la version familiale? Où est passé le moteur V6? Tout ça a disparu.

Où sont passés les moteurs à six cylindres, tout court? Bon, on a un V6 de 3,6 L – en option – dans l’Atlas, mais ça ne compte pas… Ce mastodonte conçu pour les familles de banlieue n’a ni l’âme ni l’esprit d’un véhicule Volkswagen. Et rappelons-nous que le Touareg pouvait être livré avec un V10 TDI, alors ce n’est pas demain la veille que l’Atlas pourra se péter les bretelles. Bref, comment se fait-il que l’on n’ait même plus de VR6 dans la Golf ou dans la Jetta?

Qu’est-ce que l’on a fait des voitures sport? Oui, les GTI et Golf R sont toujours présentes. Mais je ne parle pas d’une compacte qui a avalé des stéroïdes. Je parle d’une vraie bagnole sport. Où sont rendues les Scirocco et Corrado? Malheureusement, les Européens ont eu droit à une Scirocco de troisième génération, tandis que nous, nous devons nous contenter de nos vieux souvenirs une fois de plus.

Je me demande ce qu’il est advenu de l’audace de Volkswagen... Oui, ce même constructeur qui nous offrait il n’y a pas si longtemps une Golf multicolore, un moteur W8 et une berline qui avait tout pour concurrencer les BMW Série 7 et Mercedes-Benz Classe S. Aujourd’hui, le catalogue a été entièrement américanisé et comprend entre autres une Jetta plus ennuyante que jamais et un Tiguan qui a perdu tout son charme.

Vous vous demandez sûrement de quoi je me plains puisque l’on a toujours la GTI, cette authentique hot hatch au riche passé. Sachez que celle qui proposait une configuration à trois portes depuis sa naissance en 1976 n’est désormais offerte qu’avec deux portes supplémentaires. Oui, c’est plus pratique, mais on ne devrait pas pouvoir dire au revoir aux traditions si facilement.

Ah, et j’oubliais : il n’y a plus de moteurs TDI. Mais ça, c’est une autre histoire…

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×