Audi AI:ME : la mobilité intelligente et individualisée au CES 2020

Publié le 6 janvier 2020 dans CES par Gabriel Gélinas

Audi a été le premier constructeur automobile à choisir le CES, autrefois connu sous l’appellation Consumer Electronics Show de Las Vegas, pour procéder au dévoilement de nouvelles technologies, dès 2011.

Depuis, la marque allemande a toujours eu une présence remarquée chaque année à cet évènement qui est devenu un incontournable pour l’industrie automobile, autant pour les constructeurs que pour les équipementiers et fournisseurs. Pour l’édition 2020 du CES, Audi présente une évolution technologique de son concept de voiture urbaine à conduite autonome de niveau 4 AI:ME, laquelle a été dévoilée en première mondiale au dernier Salon de l’auto de Shanghai en avril 2019.

La AI:ME fait partie d’un quatuor de véhicules concepts développés par Audi, tous à motorisation électrique. En plus du concept AI:ME, ce groupe comprend l’Audi AI:CON, un concept de voiture de luxe à conduite autonome, AI:RACE, un concept de voiture sport avec poste de pilotage pouvant se déplacer en position centrale, lequel était auparavant désigné comme le concept PB 18 puisque son dévoilement a eu lieu au Monterey Car Week de Pebble Beach en 2018, et AI:TRAIL, un concept de véhicule tout-terrain présenté au Salon de l’auto de Francfort en 2019.

Photo: Daniel Wollstein

De nouvelles fonctionnalités très flyées…
Dans sa nouvelle version, le concept AI:ME ne se contente pas d’être un véhicule électrique à conduite autonome et à vocation urbaine, puisque les concepteurs d’Audi ont choisi d’ajouter des fonctionnalités visant à en faire « le troisième espace de vie » d’une personne, après son domicile et son lieu de travail.

Essentiellement, ce véhicule concept est capable de se familiariser avec les goûts et désirs de ses occupants, lesquels sont peuvent communiquer avec la AI:ME simplement en posant leur regard sur une partie de l’écran qui est intégré sur toute la largeur de la planche de bord. Ainsi, il est par exemple possible de commander ses plats préférés, suggérés par la voiture qui a appris à vous connaître au moyen de l’intelligence artificielle, et de les faire livrer au domicile ou au travail à l’heure qui convient.

Les occupants peuvent également se prêter à une séance de bien-être en portant un casque de réalité virtuelle avec écouteurs, afin de visionner des images relaxantes avec musique sur bande audio, les images suivant les mouvements de la voiture qui se conduit par elle-même. Au cours d’une démonstration qui a eu lieu sur un terrain de stationnement au sommet d’un édifice, j’ai pu m’asseoir côté conducteur et me laisser conduire par la AI:ME tout en regardant des images qui me donnaient l’impression de voler à bord d’un hélicoptère au-dessus de régions montagneuses de la Chine avec musique relaxante comme trame audio. Ces casques de réalité virtuelle peuvent donc être portés non seulement par les passagers, mais aussi par le conducteur, la voiture prenant elle-même ses mouvements en charge.

Photo: Daniel Wollstein

Une compacte avec un habitacle spacieux
Le concept AI:ME occupe à peu près le même espace sur la route qu’une voiture compacte puisque sa longueur est de 4,30 m et sa largeur est chiffrée à 1,90 m. Cependant , son empattement très long, soit 2,77 m et sa hauteur de 1,52 m lui permettent d’offrir un grand volume d’espace intérieur grâce à ces dimensions mais aussi à son architecture de véhicule électrique dépourvu d’arbre de transmission. Le moteur électrique, d’une puissance de 125 kilowatts ou 170 chevaux, est localisé sur le train arrière dont les roues sont motrices, et alimenté par une batterie de 65 kilowatts/heure.

Comme la AI:ME est une voiture autonome de niveau 4, elle est dotée d’un volant et d’un pédalier permettant la conduite par le conducteur. Toutefois, en mode autonome, les pédales se rétractent dans le plancher et le volant, en forme de U, pivote vers l’avant et s’insère dans la planche de bord.

Les portières à ouverture opposée, ainsi que les sièges recouverts de velours, permettent de s’installer facilement à bord puisque la forme du coussin a été établie en conséquence, alors que les dossiers sont conçus comme des coquilles courbées qui ne sont reliées au coussin du siège que par un support vertical. Le vitrage est immense et le décor est composé de matériaux comme du noyer ciré, alors que la planche de bord est réalisée en Corian, un matériau minéral composite servant surtout à faire des comptoirs de cuisine, dont le look imite celui du noyer présent ailleurs dans l’habitacle.

Le design peut être qualifié d’organique, avec la présence de végétation dans l’habitacle, histoire de créer une ambiance feutrée, ou encore de minimaliste, puisque le look est à la fois épuré et intuitif, ce dernier aspect convenant à la vocation de voiture urbaine partagée du concept AI:ME.

En plus du concept AI:ME, Audi a choisi d’amener à son kiosque du CES le concept Q4 e-tron, présenté en première mondiale au Salon de l’auto de Genève en mars 2019, ainsi que le e-tron Sportback de série, dévoilé au récent Salon de l’auto de Los Angeles en novembre 2019, ces deux modèles étant également à motorisation électrique.

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×