Des faux rabais pour les autos usagées?

Publié le 7 janvier 2020 dans Questions des lecteurs par Julien Amado

Bonjour, j’aimerais vous faire part d’un problème sur le marché de la voiture usagée dont vous connaissez sûrement déjà l’existence.

J’ai remarqué dans les derniers mois que plusieurs commerçants se targuent de rabais incroyables alors que la valeur réelle du véhicule est loin du « plein prix » dont le vendeur fait mention. Je crois que l’objectif est d’abuser des consommateurs, qui pourraient tomber dans ce piège.

Le Québécois moyen connaît le phénomène des faux rabais (surtout dans l’électronique), mais n’y aurait-il pas une lacune dans la sensibilisation à ce problème en ce qui a trait aux automobiles? La pire annonce que j’ai vue propose une Toyota Echo de 2001 (240 000 kilomètres) avec un faux rabais ridicule de 3 000 $.

----------------------------

Bonjour Dorian,

Vous avez malheureusement raison, les faux rabais sont bien présents dans l’automobile. Et même si la situation est nettement meilleure qu’il y a 20 ou 30 ans, il reste encore bien des progrès à faire. Dans l’exemple, que vous citez, il évidemment impossible qu’une Toyota Echo de 2001 affichant 240 000 kilomètres soit vendue avec un rabais de 3 000 $ puisque la valeur de l’auto tourne autour des 1 000 $.

Le meilleur moyen de démasquer un faux rabais consiste à regarder le prix de vente d’un véhicule équivalent chez des particuliers ou des professionnels. Si vous voyez que le prix de l’auto est similaire, « l’incroyable rabais exceptionnel de 3000 $ cette semaine seulement » est manifestement trop beau pour être vrai. Globalement, dès que le rabais qu’on vous offre semble énorme c’est qu’il y a un problème. Aucun concessionnaire ne peut se permettre de revendre un véhicule deux fois moins cher que la concurrence, sauf si ce rabais n'en est pas réellement un.

Cela dit, il est aussi important de regarder du côté des véhicules neufs, en particulier avec les taux à 0%. Par exemple, vous voulez acheter un véhicule 20 000 $ avec un financement à 0%. Sauf que le même véhicule coûte 18 000 $ si vous l’achetez comptant. Dans cette situation, le taux n’est pas réellement de 0% puisque le prix de la voiture avec un financement est plus élevé. Cette pratique est normalement interdite au Québec.

Ces cas sont beaucoup plus rares, mais il arrive aussi qu’on vous propose une remise en argent (un chèque qu’on vous donne en sortant du concessionnaire) alors que ce montant a été ajouté à votre financement! Vous avez l’impression d’obtenir de l’argent immédiatement mais en réalité vous payez chaque mois pour rembourser cette somme.

En vidéo : la face cachée des concessionnaires automobiles

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×