Mazda CX-30 : un nouvel utilitaire arrive au Québec

Publié le 21 janvier 2020 dans Montréal par Le Guide de l'auto

Dites bonjour au nouveau véhicule utilitaire de Mazda, le CX-30 2020! Celui-ci arrive au Québec, alors que Mazda profite du Salon de l’auto de Montréal pour le présenter pour une première fois dans un salon canadien.

Ce nouveau modèle vient se loger entre les CX-3 et CX-5 au sein de la gamme du constructeur japonais. Comme la berline Mazda3, le CX-30 fait appel à la nouvelle génération de système d’infodivertissement de Mazda.

La présentation intérieure semble tirée de celle d’un véhicule de luxe alors que le design extérieur est inspiré du langage KODO propre à Mazda. À l’entrée de la gamme du CX-30 2020, on retrouve la version GX qui est animée par le moteur à quatre cylindres de 2,0 L.

Quant aux versions GS et GT, elles ont droit à un moteur à quatre cylindres d’un volume de 2,5 L de 186 chevaux. Le bloc de la version a la particularité d’être doté du système de désactivation des cylindres afin d’offrir une économie d’essence optimale.

Peu importe la motorisation choisie, cette dernière est jumelée à une transmission automatique étagée sur six rapports pour le marché canadien.

Le rouage intégral pour la Mazda3

Toujours chez Mazda, la compacte Mazda3 demeure l’une des coqueluches des Québécois. Entièrement renouvelée l’année dernière, la petite japonaise est désormais livrable avec un rouage à quatre roues motrices, ce qui en fait l’un des seuls modèles de sa catégorie à offrir cette possibilité.

Nommée meilleure nouvelle voiture de l’année par Le Guide de l’auto 2020, la Mazda3 adopte un design revampé qui ne manque pas d’audace. La Mazda3 Sport (c’est le nom que l’on donne à la version à hayon) est particulièrement séduisante.

Toujours proposée en deux configurations de carrosserie (berline et à hayon), la compacte japonaise mise encore une fois sur l’aspect émotif pour séduire. Les deux mêmes moteurs que l’on connaissait déjà demeurent en poste, soit deux blocs à quatre cylindres de 2,0 L et 2,5 L développant respectivement 155 et 186 chevaux.

À l’intérieur, on ne peut qu’être charmé par la qualité des matériaux et l’ergonomie des commandes. Le système d’infodivertissement est (enfin!) compatible avec Android Auto et Apple CarPlay et est dorénavant hébergé dans un écran de 8,8 pouces.

Histoire d’éviter les épisodes de distraction au volant, on a reculé l’écran de façon à ce que le conducteur ne puisse plus le toucher. On doit désormais obligatoirement passer par un bouton-roulette logé entre les deux sièges.

Malgré toutes les améliorations qui lui ont été apportées, la Mazda3 demeure offerte à un prix plutôt raisonnable de 18 000 $ dans sa version berline et de 21 300 $ pour la variante à hayon.

En vidéo : les attractions à ne pas manquer au Salon de l'auto de Montréal

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×