Pourquoi les véhicules essayés par le Guide de l'auto sont-ils immatriculés en Ontario?

Publié le 3 février 2020 dans Questions des lecteurs par Germain Goyer

J’ai remarqué que les véhicules que vous essayez sont souvent immatriculés en Ontario. Pourquoi est-ce le cas?

Bonjour Alain,

Vous avez un excellent sens de l’observation, il n’y a aucun doute. En effet, bien des véhicules de presse en circulation au Québec sont immatriculés en Ontario. Et la raison est fort simple. Le bureau national de la plupart des constructeurs est situé en Ontario, souvent dans banlieue industrielle de Toronto.

C’est le cas de Hyundai à Markham, de Jaguar à Mississauga et de Toyota à Toronto par exemple.

À l’inverse, certains constructeurs comme Honda ou Mazda qui ont un bureau régional d’une certaine envergure au Québec décident d’immatriculer les véhicules de leur flotte réservée aux médias dans La Belle Province.

Aussi, il arrive que des véhicules de presse soient partagés entre le Québec et l’Ontario par exemple. Des véhicules immatriculés au Québec se retrouvent alors entre les mains de journalistes automobiles ontariens.

Les lecteurs les plus attentionnés remarqueront aussi que certains véhicules portent à l’occasion des plaques d’immatriculation d’un état américain ou encore de l’un des pays de l’Union européenne sur nos photos ou dans nos capsules vidéo. Cette situation s’observe lorsque nous assistons à des lancements qui ont eu lieu à l’international.

En vidéo : les plaques d'immatriculation personnalisées

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×