Étude : Apple CarPlay et Android Auto sont pires que l’alcool au volant

Publié le 20 mars 2020 dans Actualité par Guillaume Rivard

Les nouvelles technologies multimédia dans les véhicules causent plus de distractions et augmentent davantage le temps de réaction au volant que l’alcool et le cannabis, selon une étude choc commandée par l’organisme britannique indépendant IAM RoadSmart.

On apprend notamment que l’utilisation des écrans tactiles intégrés dans les voitures – incluant avec les systèmes Apple CarPlay et Android Auto – est encore pire que texter au volant et conduire sous l’influence de l’alcool ou du cannabis pour ce qui est du temps de réaction.

À haute vitesse, comme sur l’autoroute, la différence en termes de distance d’arrêt est de quatre à cinq longueurs de voitures en moyenne. Certains conducteurs quittent même la route des yeux pendant aussi longtemps que 16 secondes – de quoi couvrir une distance de 500 mètres environ à 110 km/h!

Lors de l’étude, les participants devaient réaliser une série de trois parcours sur un simulateur : le premier sans utiliser Android Auto ou Apple CarPlay, le second en se servant de la commande vocale seulement et le troisième avec l’écran tactile seulement.

Le graphique suivant montre comment le temps de réaction augmente selon le type de distraction au volant :

Comme on peut le voir, l’alcool et le cannabis ont un impact de 12% et 21%, respectivement. C’est moins que toutes les formes de technologies employées, allant de l’utilisation mains libres d’un téléphone (27%) au contrôle tactile des écrans multimédias (jusqu’à 57%).

Réalisant qu’ils étaient distraits, plusieurs conducteurs dans l’étude ont modifié leur comportement, par exemple en roulant moins vite, mais selon les chercheurs, ils étaient toujours incapables de maintenir un écart constant avec le véhicule devant eux, de rester bien au centre de la voie et de réagir à temps à différents obstacles.

« Bien que des études antérieures laissent croire qu’Apple CarPlay et Android Auto sont meilleurs que des boutons et sélecteurs conventionnels, les résultats de cette plus récente étude soulèvent de sérieuses inquiétudes sur le développement, l’intégration et l’utilisation des systèmes multimédias dans les véhicules, affirme le directeur des politiques et de la recherche chez IAM RoadSmart, Neil Greig. Il faudrait que l’industrie et les gouvernements testent et approuvent ces systèmes de façon transparente en respectant des normes claires qui aident à réduire les distractions au volant. »

Il encourage aussi les automobilistes à faire preuve d’un maximum de prudence avec de tels systèmes, entre autres effectuer tous les réglages nécessaires avant de prendre le volant. Et il rappelle qu’une fois sur la route, la commande vocale s’avère beaucoup plus sécuritaire que les écrans tactiles.

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×