COVID-19 : le site du Salon de l’auto de New York devient un hôpital

Publié le 25 mars 2020 dans Actualité par Guillaume Rivard

L’État de New York est durement touché par la pandémie de COVID-19. Le nombre de personnes infectées dépasse maintenant les 20 000 – dont quelque 12 000 dans la ville de New York seulement – et les décès enregistrés représentent plus du tiers de l’ensemble des États-Unis.

Actuellement, 53 000 lits sont disponibles à la grandeur de l’État pour traiter les patients, mais il en faut plus, beaucoup plus. Le gouverneur Andrew Cuomo doit donc trouver toutes les solutions possibles.

Étant donné le report du Salon de l’auto de New York 2020 en août (il devait avoir lieu à la mi-avril), son souhait de voir le Jacob K. Javits Convention Center de Manhattan transformé en hôpital temporaire est en train de se réaliser.

Les travaux ont commencé cette semaine avec l’aide d’employés du centre ainsi que des militaires, dont des membres de la Garde nationale de New York et du Corps des ingénieurs de l'armée des États‑Unis. Ils seront terminés dans moins de 10 jours, promet-on.

Photo: AFP

L’aire d’exposition principale, qui est l’une des plus grosses au pays, sera divisée en quatre mini-hôpitaux de 250 lits. Un millier de lits supplémentaires dans d’autres sections serviront à des soins moins intensifs. Le site pourra donc s’occuper de 2 000 personnes au total.

Mentionnons enfin que 320 travailleurs de l’Agence fédérale de gestion des urgences (FEMA) ont été assignés sur place.

Qui aurait cru il y a un mois que le complexe du Salon de l’auto de New York deviendrait une zone de guerre médicale (pour employer l’expression du président Trump) au lieu d’être le théâtre d’une cinquantaine de lancements de véhicules, dont le nouveau Ford Bronco Sport 2021?

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×