Combien paieriez-vous pour cette fausse Dodge Charger Daytona?

Publié le 13 mai 2020 dans Actualité par Guillaume Rivard

La légendaire Dodge Charger Daytona a 50 ans et, comme vous vous en rappelez peut-être, FCA a souligné l’occasion l’été dernier en lançant une Édition Daytona 50e anniversaire de sa berline Charger basée sur la version SRT Hellcat Widebody de 717 chevaux.

C’est un beau clin d’œil, mais elle n’a pas grand-chose à voir avec l’originale, une voiture spécifiquement conçue pour dominer en NASCAR, arborant un gros museau pointu et un aileron arrière carrément gigantesque (les deux, remarquez, sont limitées à 501 exemplaires).

Voici un autre bolide qui lui ressemble un peu plus, mais qui est tout à fait unique – et étrange –parce qu’il a été créé par un amateur à partir… d’une Dodge Challenger 2013!

Photo: Barrett-Jackson

Le devant du coupé a été grandement modifié pour adopter un profil aérodynamique similaire à la Charger Daytona 1969, avec en prime des phares escamotables. À l’arrière, le fameux aileron se dresse très haut au-dessus du coffre et les deux sont bien sûr peints d’une couleur contrastante. Idem pour les bandes décoratives sur les ailes arrière. À cela s’ajoutent des roues de 20 pouces.

L’intérieur de la voiture a changé pour incorporer une sellerie en cuir blanc, des garnitures rouges et un levier de vitesses semblable à la crosse d’un pistolet. Le toit ouvrant, les sièges à réglages électriques, la chaîne audio Boston Acoustics et l’écran tactile de 6,5 pouces trahissent son âge réel.

Photo: Barrett-Jackson

Qu’en est-il du moteur? Puisqu’il s’agissait à la base d’une Challenger R/T, on parle d’un V8 HEMI de 5,7 litres qui développe 372 chevaux (la vraie Daytona comptait sur des V8 de 7,0 et 7,2 litres produisant respectivement 390 et 425 chevaux). Une boîte automatique à cinq rapports est aussi incluse et, croyez-le ou non, la mécanique a à peine 3 000 kilomètres d’usure.

Pour la deuxième fois en six mois, ce qui est assez cocasse, le bolide se retrouve aux enchères, plus précisément dans le cadre de l’encan virtuel de Barrett-Jackson. L’offre affichée comprend une réserve, c’est-à-dire un prix plancher, mais elle n’est pas spécifiée. Les intéressés ont encore jusqu’à vendredi 15h30 HAE pour se prononcer.

En vidéo: Essai souvenir de Jacques Duval au volant de la Dodge Charger Daytona 1969

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×