Audi Q3 2020 : de la cave au sommet

Publié le 21 mai 2020 dans Essais par Antoine Joubert

Les Audi Q3 de nouvelle génération commencent à se multiplier sur nos routes. Et il ne faut pas s’en étonner, puisque le segment des multisegments urbains de luxe gagne en popularité de façon marquée.

Ne soyez donc pas surpris si tout récemment, Cadillac, Jaguar, Lexus et Volvo ont à leur tour sauté dans l’aventure. Il faut dire qu’à l’origine, Audi et BMW avaient ouvert le bal avec le Q3 et le X1. Or, Audi aura mis quatre ans avant de le sortir sur le marché nord-américain, alors que BMW choisissait de le faire dès sa sortie en 2010.

BMW a pris dès son arrivée une longueur d’avance face à la concurrence, et continue de le faire en proposant aujourd’hui trois offres dans le segment. Les X1, X2, et la Mini Countryman qui connaît elle aussi beaucoup de succès. Chez Mercedes-Benz, l’arrivée pour 2020 du nouveau GLB sera certainement significative, tandis que le GLA se renouvelle complètement. Cela dit, Audi possède désormais un produit en mesure de tenir tête aux meneurs du segment, ainsi qu’à de sérieux rivaux comme le XC40 de Volvo, qui avait remporté le match comparatif du Guide de l’auto à son arrivée en 2019.

Photo: Antoine Joubert

Formule unique

Alors qu’en Europe on a droit à une version Sportback ainsi que le performant RS Q3 de 400 chevaux, notre marché n’a droit qu’à la version ordinaire du Q3. Un modèle plus grand, spacieux et confortable que son devancier, ce qui s’explique par l’arrivée d’un Q2 plus compact, boudant lui aussi l’Amérique du Nord. Sans surprise, le Q3 possède d’indéniables airs de famille avec les autres VUS de la famille, notamment le Q8 et l’e-tron 100% électrique. Sa calandre octogonale et sa ceinture de caisse vacillante créent à elles seules la signature visuelle du véhicule, lequel , disons-le, est drôlement plus élégant que le modèle que l’on remplace.

Offert en trois niveaux de finition (Komfort, Progressiv et Technik), on propose de série sur les deux derniers l’ensemble S-Line comportant pare-chocs sport, moulures de bas de caisse et jantes de 19 pouces. Ceux-ci peuvent aussi s’agrémenter de l’ensemble sport S-Line qui, pour 800 $, ajoute notamment des jantes à 20 rayons, des garnitures en aluminium brossé et des baquets sport. Une option que la plupart des acheteurs choisiront, à l’exception de ceux qui n’apprécient pas un support de siège plus accentué.

Photo: Antoine Joubert

Plus pratique que jamais, l’habitacle du Q3 gagne en volume. Bien que sur papier l’espace de chargement soit plus restreint que chez BMW, il offre l’avantage d’être modulable grâce à cette banquette divisée en deux sections, laquelle est non seulement rabattable à plat, mais également coulissante. On peut ainsi optimiser au choix le volume de l’habitacle pour les passagers arrière ou l’espace de chargement. Puis, mentionnons que les dossiers sont réglables, ce qui facilite notamment l’installation d’un siège d’appoint pour enfant.

Irréprochable, la finition se voit elle aussi grandement améliorée. La planche de bord est désormais beaucoup plus ergonomique, alors que la position de conduite est plus confortable et agréable. Évidemment, difficile de ne pas faire de parallèle avec la planche de bord esthétiquement très proche du Volkswagen Tiguan, qui semble en offrir davantage à prix moindre. Or, il existe ici un monde de différences en matière de qualité de finition et de souci du détail, ce qui vient automatiquement placer le Q3 dans une classe à part.

Photo: Antoine Joubert

En analysant les trois versions, il est clair que le modèle Progressiv de milieu de gamme est celui qui propose le meilleur rapport équipement/prix. On y ajoute plusieurs accessoires comme l’ouvre-porte de garage intégré, le hayon électrique et de multiples systèmes d’assistance à la conduite, ainsi qu’une panoplie de garnitures décoratives qui viennent rehausser cette impression de luxe tant recherchée des acheteurs. Cette dernière est d’ailleurs la plus populaire de toutes, ce qui ne signifie pas pour autant que certains ne se laissent pas tenter par le modèle Technik, qui en rajoute avec le cockpit virtuel (écran de 12,3 po), la navigation, la caméra à vol d’oiseau et la superbe chaîne audio Bang & Olufsen. Cette version est également la seule à recevoir l’application AppleCarPlay par Bluetooth, les autres ont recours au fil traditionnel.

Copier BMW?

La seule motorisation du Q3 est un quatre cylindres turbocompressé de 2,0 litres, produisant 228 chevaux et que l’on jumelle de série au rouage intégral et à une boîte automatique à huit rapports. Une fiche technique qui, sur papier, est en tout point identique à celle des BMW X1 et X2. Est-ce le fruit du hasard? Bien sûr que non! D’ailleurs, même les chiffres d’accélérations sont similaires, le Q3 étant (selon Audi), un dixième de seconde plus rapide pour le sprint du 0-100 km/h (7,1 sec contre 7,2).

L’histoire nous a néanmoins prouvé qu’il ne suffit pas d’avoir une fiche technique identique à celle d’un véhicule rival pour obtenir les mêmes sensations ou le même comportement routier. Et ce n’est effectivement pas le cas ici, puisque les comportements du X1 et du Q3 diffèrent passablement. En fait, difficile de déterminer lequel procure le meilleur agrément de conduite. Et à ce niveau, il ne s’agit que d’une question de goût personnel.

Photo: Antoine Joubert

Mentionnons cependant que le Q3 part de loin. Que le modèle de précédente génération était nettement moins raffiné, plus lent, et doté d’une boîte automatique dépassée. Aujourd’hui, le véhicule qui repose sur la populaire plate-forme MQB, hérite d’une conduite vraiment plus acérée et d’’une direction adaptative offerte avec l’ensemble S-Line, qui facilite les manœuvres en milieu urbain tout en amplifiant ses qualités communicatives. Mieux suspendu, plus solide et drôlement plus stable, le Q3 est donc mieux accroché au bitume et adopte conséquemment une conduite plus rassurante, amusante et plus précise que jamais.

Côté puissance, là aussi, un pas de géant. Le moteur est vif, fort en couple et bien accompagné par une boîte qui n’est jamais hésitante. Hélas, le potentiomètre de pédale qui réagit à retardement vient brimer le plaisir d’une accélération instantanée, surtout lors d’un départ arrêté. Puis, mentionnons que la cote de consommation combinée, annoncée à 10,6 L/100 km et enregistrée lors de cet essai à 10,7 L/100 km, déçoit énormément. Supérieure d’au moins 10% par rapport à toute concurrence, et de 16% par rapport aux BMW X1.

Photo: Antoine Joubert

Malgré cette décevante constatation, le Q3 2020 se classe au sommet de sa catégorie. Pour sa qualité de finition exceptionnelle, son raffinement, son agrément de conduite et sa polyvalence accrue. Puis, bien qu’Audi nous incite à passer au modèle supérieur avec ces options et accessoires toujours très alléchants, force est d’admettre que le prix à première vue élevé est finalement compétitif avec celui de ses plus proches rivaux.

Terminons en mentionnant que pour une location de 48 mois, il faut prévoir - selon la version - une mensualité variant de 575 $ à 725 $, toutes taxes incluses.

En vidéo: Sur la route à bord de la audi RS 6 Avant 2020

Fiche d'évaluation
Modèle à l'essai Audi Q3 2020
Version à l'essai 45 TFSI Progressiv
Fourchette de prix 38 900 $ – 45 900 $
Prix du modèle à l'essai 44 350 $
Garantie de base 4 ans/80 000 km
Garantie du groupe motopropulseur 4 ans/80 000 km
Consommation (ville/route/observée) 12,3 / 8,6 / 10,7 L/100km
Options Groupe assistance au conducteur (1 150$), Ensemble S-Line (800$)
Modèles concurrents BMW X1, BMW X2, Buick Encore, Cadillac XT4, Infiniti QX30, Jaguar E-PACE, Lexus UX, Mercedes-Benz GLA, Volvo XC40
Points forts
  • Agrément de conduite
  • Habitacle plus accueillant
  • Qualité de fabrication palpable
  • Équipement complet
Points faibles
  • Consommation décevante
  • Réaction tardive du potentiomètre d'accélérateur
  • Pas de RS Q3 en Amérique du Nord
Fiche d'appréciation
Consommation 2.5/5 Avec une moyenne enregistrée qui oscille près des 11 L/100 km, le Q3 est franchement décevant à ce chapitre.
Confort 3.5/5 Nette amélioration par rapport à son devancier. Le véhicule est mieux suspendu, mieux insonorisé et la position de conduite est plus confortable.
Performances 3.5/5 La puissance sur papier n'est pas si impressionnante, mais la verve et la vivacité du moteur contribue à nous décrocher un sourire.
Système multimédia 4.0/5 Facile à utiliser, bien positionné. De plus, AppleCarPlay/AndroidAuto est offert en forumle Bluetooth, donc sans fil. Un must !
Agrément de conduite 4.0/5 Un de ses points forts. On ne lui reprocherait que ce damné délai à l'accélération, typiquement Audi.
Appréciation générale 4.0/5 Une belle surprise, surtout en considérant le pas de géant réalisé par rapport au de son devancier.
Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×