FCA veut racheter les contrats de 1300 ouvriers canadiens

Publié le 1er juin 2020 dans Actualité par Guillaume Rivard

L’usine d’assemblage de Fiat-Chrysler (FCA) à Windsor, en Ontario, a redémarré ses opérations le 19 mai avec de nouvelles mesures imposées par la pandémie du coronavirus et elle reprend la production sur trois quarts de travail aujourd’hui.

Toutefois, cette situation n’est que temporaire. Selon ce que rapporte le quotidien Windsor Star, le troisième quart sera éliminé à compter du 22 juin et il y aura de nombreuses réaffections jusqu’au 13 juillet, date à laquelle plus d’un millier d’employés devront quitter l’usine.

FCA n’a pas encore fait de déclaration publique, mais la nouvelle a été confirmée par le président du chapitre 444 du syndicat Unifor, Dave Cassidy.

Photo: FCA

Rappelons que l’usine de Windsor fabrique les fourgonnettes Chrysler Pacifica et Voyager ainsi que la Dodge Grand Caravan. Cette dernière devait cesser d’être produite le 22 mai, mais elle a finalement été prolongée jusqu’au 22 août en raison de la pandémie.

Afin de réduire le nombre de mises à pied, FCA a préparé des offres de rachat de contrat aux ouvriers admissibles – environ 1 300 au total. La priorité est établie selon l’ancienneté et les travailleurs ont jusqu’au 15 juin à 8h pour signifier s’ils acceptent ou refusent l’offre proposée. Les détails de celle-ci ne sont pas connus, cependant.

Cassidy dit avoir tout tenté en vue de retarder la décision de la compagnie jusqu’aux nouvelles négociations pour l’entente collective, qui doivent avoir lieu plus tard cet été, mais les dirigeants de FCA ont fermé la porte.

En vidéo: quel avenir pour la marque Chrysler?

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×