Jaguar F-PACE - Encore plus fauve

Publié le 1er janvier 2020 dans 2020 par Gabriel Gélinas

La F-PACE de Jaguar s’est pointée sur le tard, mais a tout de même permis à la marque anglaise de doubler ses ventes dès son arrivée, signe que l’engouement pour les VUS est porteur pour toutes les marques, et l’est particulièrement pour celles de luxe. Avec sa gueule d’enfer, le F-PACE attire encore et toujours les regards, et l’arrivée de la variante SVR lui permet maintenant de rivaliser avec les concurrents directs de chez Porsche ainsi que ceux provenant des divisions M chez BMW et AMG chez Mercedes-Benz.

The Magnificent Beast. C’est le surnom donné à l’interne au F-PACE SVR par l’équipe de la division Special Vehicle Operations, responsable de sa conception et de son développement. Après l’avoir conduit sans ménagement sur des routes de montagne, force est d’admettre que cette caractérisation est tout à fait méritée. Le cœur du SVR est le fabuleux V8 de 5,0 litres suralimenté, emprunté à la F-TYPE, jumelé à un rouage intégral recalibré afin de prioriser la propulsion. Ainsi, 100% du couple est livré aux roues arrière en temps normal, et la répartition du couple vers le train avant – lorsque les conditions l’exigent – ne peut dépasser 50%.

La trame sonore de ce V8, déjà bien affirmée avec cette sonorité caractéristique des moteurs suralimentés par compresseur volumétrique, devient presque dantesque à la pression d’un bouton sur la console centrale qui libère l’échappement. Décidément, Jaguar maîtrise parfaitement la partition musicale dévolue à ses moteurs thermiques, et le timbre du F-PACE SVR en fait une démonstration plus qu’éloquente.

Une dynamique impressionnante
Par rapport au F-PACE S, la variante SVR présente une monte pneumatique décalée, des ressorts plus fermes de 30% à l’avant et de 10% à l’arrière et une barre antiroulis de plus grand diamètre à l’arrière. Évidemment, le comportement du F-PACE SVR est paramétrable sur plusieurs modes, dont Dynamic, lequel a pour effet de raffermir la direction ainsi que l’amortissement en plus de passer les rapports plus rapidement et de rendre encore plus immédiate la réponse à la commande des gaz. Le résultat est probant, le F-PACE SVR est d’attaque, et on ne peut être qu’impressionné par l’aplomb dont il fait preuve malgré son poids qui frise les deux tonnes métriques.

Le reste de la gamme F-PACE regroupe plusieurs déclinaisons animées par toute une série de moteurs, dont deux versions du quatre cylindres turbocompressé de 2,0 litres, développant respectivement 247 et 296 chevaux. Le moteur quatre cylindres turbodiesel moins puissant, mais plus coupleux, fait toujours partie de l’offre de la marque, tout comme le V6 suralimenté par compresseur qui anime la variante S.

Cet étagement des motorisations permet à Jaguar d’opposer un F-PACE comparable à toutes les déclinaisons, ou presque, des rivaux directs. Précisons également que les versions plus performantes ne sont pas uniquement dotées de moteurs plus puissants, le châssis et les liaisons au sol étant adaptés en fonction de la motorisation. Évidemment, le SVR trône au sommet de la pyramide en ce qui a trait à la dynamique et aux performances, mais le F-PACE S n’est pas à dédaigner, loin de là. Peu importe la motorisation, le F-PACE fait preuve d’un très bon comportement routier grâce, entre autres, à une répartition optimale des masses, mais le roulement peut s’avérer plutôt ferme sur des routes dégradées, particulièrement dans le cas des variantes dotées de jantes de 21 et 22 pouces.

Un look toujours actuel
Le look du F-PACE est toujours très actuel, et le design est l’un des points forts de ce VUS. Comme la plupart des véhicules de ce créneau, il fait le plein des systèmes électroniques d’aide à la conduite, mais son système de télématique avec écran tactile en couleurs n’est pas aussi récent que celui du I-PACE à motorisation électrique, et la très large console centrale prive conducteur et passager avant d’un peu d’espace.

Le comportement routier est typé sport, le look est réussi et les performances sont au rendez-vous pour les variantes S et SVR. Dommage toutefois que la fiabilité laisse autant à désirer, le F-PACE ne méritant qu’une note de 3 sur 10 à cet égard. Dans un créneau où les concurrents sont aussi nombreux, et où la loyauté envers la marque n’est pas vraiment un facteur pour un client qui fait la location à long terme de son véhicule, le F-PACE se doit d’améliorer son bilan à cet égard pour pouvoir espérer conserver la clientèle séduite par le design et la dynamique de ce VUS.

Feu vert

Feu rouge

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×