La Lexus IS 2021 se réinvente discrètement

Publié le 15 juin 2020 dans Nouveaux modèles par Guillaume Rivard

On l’attendait avec impatience, mais la nouvelle Lexus IS 2021 dévoilée aujourd’hui nous laisse sur notre appétit avec un design qui évolue discrètement et des motorisations qui ne changent pas. Une évolution assez timide pour ce modèle dont la génération actuelle date de 2014.

Mais bon, parfois, mieux vaut en faire pas assez que trop. De plus, on ne doit pas se fier seulement aux apparences…

La vraie beauté est invisible?

Avant d’aller plus loin, vous devez savoir que Lexus et sa compagnie-mère Toyota ont inauguré en 2019 un nouveau centre d’essai technique à Shimoyama, au Japon, dans le but d’améliorer la performance et les sensations de conduite de leurs voitures, tout en les rendant plus raffinées et équilibrées. On parlera ainsi de la nouvelle « Signature de conduite Lexus ». La berline compacte IS 2021 est le premier fruit de ce concept.

« Notre plus grande priorité en développant la nouvelle IS était de créer une voiture qui excelle dans l’art de communiquer avec le conducteur, peu importent les conditions routières ou les habitudes de conduite, explique l’ingénieur en chef Naoki Kobayashi. Nous avons travaillé pour en faire une berline sport compacte offrant à la fois un confort de roulement et une maîtrise du véhicule de haut niveau. »

Plus longue et plus large de 30 millimètres, la Lexus IS 2021 profite d’une structure plus rigide que la génération sortante qui se traduira par un roulement plus doux, stable et silencieux ainsi qu’une plus grande maniabilité. Pour la première fois, elle sera disponible avec des roues de 19 pouces (celles de série passent de 17 à 18 pouces) dont le look est assez attrayant, merci.

Cet ajout a nécessité une révision de la suspension : nouveaux bras en aluminium forgé, nouvelles barres stabilisatrices, nouveaux ressorts hélicoïdaux, etc. Tous ces composants sont aussi plus légers de 17% à 20%.

Timide refonte

Revenons quand même un peu au design. Tel que mentionné, les changements sont subtils. La calandre est plus imposante, les phares sont maintenant dans un seul bloc d’apparence plus moderne, les feux remodelés sont unis par une bande de lumière comme sur de plus en plus de modèles à travers l’industrie et les pare-chocs sont sculptés différemment. Ajoutons que le coffre a été abaissé légèrement pour donner à la voiture un look plus trapu.

Outre leurs jantes, les versions F SPORT se démarquent avec une peinture Infrarouge exclusive (l’une des cinq nouvelles couleurs dans la palette de la Lexus IS 2021), des prises d’air plus prononcées, des moulures au bas de la carrosserie, des pneus arrière plus larges, un nouvel aileron arrière et un échappement exclusif, sans oublier les inévitables écussons « F SPORT ».

Photo: Lexus

Le décor intérieur ne change à peu près pas, ce qui est franchement décevant. À part un petit réaménagement de la console, un nouvel écran tactile au sommet de la planche de bord et des bouches d’air circulaires dans les coins, on se croirait à bord de l’ancienne IS. Sommes-nous bien à l’aube de 2021? Au moins, des options de revêtement de couleur Caramel glacé ou Rouge circuit permettent d’ajouter un peu de cachet.

Compatible avec Apple CarPlay et Android Auto, le système d'infodivertissement est hébergé dans un écran tactile de huit pouces de série ou 10,3 pouces en option (jumelé au système de navigation). Surtout, il a été rapproché de près de 80 millimètres pour une utilisation plus conviviale – une bonne chose, car le pavé tactile frustrant sur la console est de retour. D’autre part, les amateurs de musique apprécieront la nouvelle chaîne Mark Levinson à 17 haut-parleurs de 1 800 watts.

Mêmes moteurs, plus de sécurité

Si vous espériez des gains sous le capot, oubliez ça également. La Lexus IS 2021 reprend les trois mêmes groupes motopropulseurs qu’on connaît déjà, à commencer par la version IS 300 à roues motrices arrière qui exploite un quatre cylindres turbocompressé de 2,0 litres développant 241 chevaux et 258 livres-pied de couple. Sa boîte automatique à huit rapports bénéficie toutefois d’une logique de contrôle optimisée qui engage le bon rapport plus rapidement.

Photo: Lexus

Du côté des versions IS 300 et IS 350 à rouage intégral, le V6 de 3,5 litres génère toujours 260 ch/236 lb-pi et 311 ch/280 lb-pi, respectivement. Lexus n’a même pas pris la peine de changer leur boîte de vitesses, se contentant de l’automatique à six rapports. La seule nouveauté est une amélioration du système qui amplifie électroniquement le son du V6 par le biais des haut-parleurs.

La compagnie doit davantage sa réputation à la sécurité, alors elle a bonifié son offre pour 2021. Ainsi, le Système de sécurité Lexus+ atteint un niveau de sophistication plus élevé. Par exemple, la caméra et le radar du dispositif de prévention des collisions sont maintenant capables de détecter plus efficacement les dangers potentiels, même un piéton qui roule devant la voiture lorsqu’il fait sombre. La reconnaissance des marquages et des bords de la route pour le dispositif d’aide au maintien dans la voie a aussi été améliorée.

La nouvelle Lexus IS 2021 arrivera chez les concessionnaires vers la fin de l’automne. Ses prix, ses cotes de consommation ainsi que de plus amples détails sur l’équipement seront annoncés entretemps.

En vidéo: les 10 marques les plus fiables selon J.D. Power

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×