C'est officiellement la fin pour le Dodge Journey

Publié le 2 juillet 2020 dans Actualité par Guillaume Rivard

Avec l’annonce de trois nouveaux modèles infernaux pour 2021, dont le Durango SRT Hellcat, la marque Dodge met l’accent sur la puissance et la performance de haut niveau.

En fait, elle pourra se concentrer pleinement sur ses trois muscle cars que sont le coupé Challenger, la berline Charger et le VUS à trois rangées Durango, car il n’y a pas que la fourgonnette Grand Caravan qui disparaît : le multisegment compact Journey ne sera pas de retour en 2021 non plus.

C’est Tim Kuniskis, directeur des voitures Dodge, SRT, Chrysler et Fiat en Amérique du Nord, qui l’a confirmé en ouverture de la présentation virtuelle des Durango SRT Hellcat, Challenger Super Stock et Charger SRT Hellcat Redeye 2021.

Évidemment, le départ du Dodge Journey n’est pas une surprise. Ça fait plusieurs années que la compagnie le laisse pour compte. Pour 2020, la gamme a d’ailleurs été simplifiée. Les versions SE Plus, SXT et GT ne sont plus, tout comme le moteur V6 et le rouage intégral. Il ne reste qu’un quatre cylindres de 2,4 litres qui transfère ses 172 chevaux aux roues avant par l’entremise d’une boîte automatique à quatre rapports.

Offert à partir de 24 795 $, le Journey demeure le véhicule à sept places le moins cher au Canada en ce moment. Toutefois, sa conception démodée lui nuit énormément. En 2019, seulement 2 184 exemplaires ont été vendus au Canada (comparativement à 9 220 Durango), une baisse de 62% par rapport à l’année précédente.

Photo: Fiat Chrysler Automobiles

Un retour possible?

Selon les plus récentes rumeurs, un Journey de nouvelle génération beaucoup plus sportif, basé sur la plateforme Giorgio d’Alfa Romeo (la même qui supporte la berline Giulia et le VUS Stelvio), pourrait arriver sur le marché en 2022 comme modèle 2023.

En fait, le véhicule pourrait bien changer de nom et se limiter à offrir cinq places. Son design extérieur s’inspirerait de la Charger et un moteur turbocompressé à quatre cylindres de 280 chevaux pourrait se retrouver sous le capot. Une autre rumeur veut que la production déménage du Mexique en Italie, soit dans la même usine de Cassino qui assemble le Stelvio.

L’avenir nous dira si Dodge commercialisera à nouveau un VUS compact en Amérique du Nord. Pour l’instant, dites adieu au Journey.

En vidéo: essai souvenir du Dodge Journey 2010

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×