Déconfinement : les comportements dangereux sont en hausse

Publié le 3 juillet 2020 dans Actualité par Guillaume Rivard

Les automobilistes déconfinés regagnent leurs mauvaises habitudes. C’est du moins ce que révèle un nouveau sondage pancanadien mené au début de juin pour le compte du CAA.

Malgré les avertissements de l’organisme, 59% des répondants disent avoir observé une hausse des comportements dangereux sur les routes ces dernières semaines alors que s’amorce la période estivale, historiquement la plus meurtrière sur les routes du Québec.

Plusieurs ont été témoin de manœuvres agressives ou imprudentes, de l’utilisation d’un cellulaire au volant et surtout d’excès de vitesse : 44 % des Canadiens affirment avoir vu quelqu’un dépasser les limites permises. Les chiffres de la Sûreté du Québec (SQ) confirment d’ailleurs une hausse des excès de vitesse sur l’ensemble du réseau routier.

« Qu’on prenne le volant juste cinq minutes pour aller à l’épicerie ou une trentaine de minutes pour une promenade, il ne faut jamais perdre de vue la sécurité des différents usagers de la route », rappelle vice-président aux affaires publiques du CAA, Ian Jack, qui se désole des résultats du sondage.

Photo: Pexels

« Nous venons d’entrer dans les 75 jours les plus meurtriers de l’année sur les routes, entre la fête nationale du Québec et la fête du Travail. Si tout le monde lève le pied, si tout le monde fait un effort, on peut faire mentir les chiffres », ajoute pour sa part le directeur de la Fondation CAA-Québec, Marco Harrison.

Le sondage du CAA nous apprend tout de même que 72% des automobilistes conduisent moins souvent depuis l’instauration des mesures sanitaires liées à la COVID-19 et que 15% ont davantage recours au vélo.

En vidéo: acheter une voiture au temps de la COVID-19

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×