Déception pour Lance Stroll

Publié le 6 juillet 2020 dans Course automobile par Agence QMI

Par Louis Butcher

Après s’être élancé de la neuvième place sur la grille de départ, Lance Stroll a pu accéder au huitième rang quand Max Verstappen a été contraint à l’abandon au 21e des 71 tours que comportait dimanche le Grand Prix d’Autriche.

On a vu le pilote québécois tenir tête courageusement à Sebastian Vettel (Ferrari) en début de course à bord de sa Racing Point. 

Mais au 16e tour, Stroll s’est fait dire par son ingénieur de course que son moteur Mercedes ne tournait pas rond.

« On va tenter de régler le problème », a entendu Stroll sur les ondes radio.

Toutefois, ces tentatives à distance n’ont rien donné. Deux tours plus tard, il se faisait doubler par l’Allemand, puis par Pierre Gasly (Red Bull) au 20e tour.

Perte de puissance

Au 21e passage, Stroll est rentré dans les puits de ravitaillement pour ne plus en sortir.

« J’ai connu un bon début de course, a indiqué le pilote de 21 ans, puis j’ai senti une perte de puissance peu après. Nous avons essayé de modifier certains paramètres pour améliorer la situation, mais nous n’avons eu d’autre choix que d’abandonner. »

« C’est dommage, car le comportement de la voiture était satisfaisant depuis notre arrivée ici en Autriche. Nous allons tenter de régler le problème pour la prochaine course. »

Or, ce prochain rendez-vous aura lieu dès dimanche au même circuit de Spielberg, en Autriche. Et toujours sans la présence de spectateurs.

En raison de la pandémie, les huit premières épreuves de la saison seront disputées à huis clos et en Europe.

Six tours de trop pour Pérez

Les monoplaces de Racing Point, communément appelées les «Mercedes roses», ont démontré un beau potentiel en Autriche. Comme quoi s’inspirer d’une formule gagnante (certains parlent plutôt d’une copie conforme de la Flèche d’argent de l’an passé) peut s’avérer fructueux.

Sergio Perez, coéquipier de Stroll, roulait en troisième place avec six tours à parcourir quand il a été doublé par Charles Leclerc, dont la voiture était chaussée de pneus en meilleure condition. Il s’est contenté du sixième rang.

Certains diront que la stratégie de Racing Point, de le laisser en piste après la deuxième intervention de la voiture de sécurité, lui a été coûteuse. 

C’est aussi dans les puits de ravitaillement (il est parti de son emplacement trop rapidement), un peu plus tard, que le Mexicain a bousillé sa belle prestation et toute chance d’accéder au podium.

« Nous avions un rythme soutenu, a souligné Perez. La sixième place est une bonne façon de commencer la saison, mais nous aurions pu obtenir un meilleur résultat », a-t-il regretté.

« La voiture de sécurité nous a joué des tours, mais il est facile de dire après la course que nous aurions dû nous arrêter une deuxième fois. J’ai dû me défendre face à des pilotes avec des pneus plus frais dans les derniers tours, ce qui était un défi. »

« Cependant, ce fut une bonne course pour en apprendre beaucoup sur la voiture et nos performances. Le principal point positif est que nous avons un ensemble compétitif, et c’est très prometteur pour la suite des choses. »

Dommage pour Latifi

À son premier départ en F1, Nicholas Latifi n’espérait pas un miracle. La Williams est encore la pire voiture du plateau.

Parti bon dernier sur la grille de départ, il a rallié l’arrivée en 11e place en profitant évidemment des neuf abandons devant lui. Une position de plus et il inscrivait son premier point à son baptême en F1.

« Pour moi, il s’agissait d’apprendre d’abord et avant tout, a fait savoir le pilote torontois de 25 ans. Nous avons eu des problèmes de refroidissement au début de la course, donc je n’ai pas pu pousser aussi fort que je le voulais. »

« C’est certain que je suis frustré d’avoir été si près d’obtenir un premier point, mais ça fait partie de mon apprentissage. Mon but était de terminer la course, ce que j’ai accompli. La voiture a tenu le coup et c’est bon signe. »

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×