Kia K5 2021 : cinq choses à savoir

Publié le 9 juillet 2020 dans Survol par Dominic Boucher

Pour l’année-modèle 2021, la Kia K5 succédera à l'Optima dans la catégorie des berlines intermédiaires. Le constructeur a ainsi décidé d’employer une nomenclature internationale, le nom K5 étant déjà adopté ailleurs sur la planète.

Voici cinq choses à savoir au sujet de la nouvelle Kia K5 2021.

Design complètement revu

Contrairement à son prédécesseur, la Kia K5 optera pour des lignes plus agressives. D’entré de jeu, la calandre « museau de tigre » donne plus de caractère, notamment grâce à des formes plus carrées. La grille s’étend en-dessous des lumières en forme de zigzag, baptisés « Heartbeat », apportant plus de tonus au design.

Quant à l’intérieur, les lignes sont plus horizontales qu'avec l’Optima, conférant une touche de modernité. L’écran central s’étale jusqu’au tableau de bord, ce qui permet une plus grande fluidité dans la présentation. Il est possible d’opter pour une sellerie de cuir, de même que des garnitures métallisées chromées et en similibois, un volant sport aplati sur la partie inférieure ainsi qu’un toit ouvrant panoramique.

Nouvelle plateforme « N3 »

La K5 2021 sera assise sur la plateforme de troisième génération nommée « N3 ». Plus légère, elle permettrait de meilleures performances sur la route, et ses dimensions ont changé. En comparaison avec l'Optima, la nouvelle berline sera plus longue et plus large. La K5 sera également plus basse et la géométrie de la suspension sera optimisée. L’insonorisation et la sécurité lors d’une collision seront aussi supérieures.

Par ailleurs, la plateforme N3 servira de fondement à tous les futurs modèles de la gamme Kia.

Deux moteurs au menu

La gamme complète recevra de série un moteur quatre cylindres turbocompressé de 1,6 litre GDI qui développe une puissance de 180 chevaux et un couple de 195 livres-pied. Il est doté d’une nouvelle technologie baptisée CVVD (durée des soupapes à variation continue), qui permet de contrôler indépendamment la durée d’activation des soupapes. Une transmission à huit rapports lui sera jumelée.

Photo: Kia

Il sera aussi possible d'opter pour un bloc à quatre cylindres de 2,5 litres turbocompressé qui déploie 290 chevaux et 311 livres-pied de couple. Cette mouture est munie à la fois de l’injection directe ainsi que de l’injection multipoint. Ce moteur sera allié à une nouvelle transmission à double embrayage à huit vitesses. Il sera également possible de commander une K5 équipée d'un rouage intégral.

Contrairement à l’Optima, il n’y a pas de modèle hybride rechargeable pour le moment. 

Un habitacle modernisé

De série, l’écran de la console centrale aura une dimension de 8 pouces. En option, il sera possible d’obtenir un écran de 10,25 pouces qui inclura des données de circulation en temps réel.

Apple CarPlay et Android Auto seront dorénavant disponibles sans fil, mais seulement pour l’écran de 8 pouces.

Photo: Kia

Comme pour de nombreux véhicules, la radio satellite est disponible, et une chaîne audio haut de gamme Bose de 12 haut-parleurs sera également livrable.

Plusieurs aides à la conduite de série

De série, Kia offrira plusieurs systèmes d’aide à la conduite. Parmi ceux-ci, nous retrouvons :

En option, l’assistance d’évitement de collision frontale (FCA) dans les carrefours (FCA-JT) qui aide le conducteur à freiner dans certaines situations où le véhicule essaie de tourner à gauche alors qu’un autre véhicule approche en contresens sera offerte.

La K5 proposera trois déclinaisons : la LX, la EX et la GT-Line. Elle sera disponible au Canada dès l’automne 2020. Les spécifications complètes et le prix des versions seront aussi dévoilés plus tard cette année. 

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×