Un premier Salon de l’auto ouvre ses portes depuis le début de la pandémie

Publié le 15 juillet 2020 dans Actualité par Guillaume Rivard

Le 41e Salon de l’auto de Bangkok s’est ouvert mercredi après deux reports plus tôt cette année. C’est le premier événement du genre à se tenir dans le monde depuis le début de la pandémie de COVID-19 vers la fin du mois de février.

Évidemment, Bangkok n’a pas du tout le même prestige ou la même importance que Genève, New York ou Detroit dans l’industrie, mais ça reste un salon d’envergure internationale avec des dizaines de nouveautés exposées et plus d’un million de visiteurs annuellement.

Les organisateurs disent vouloir en faire la démonstration que la Thaïlande réussit à bien contenir la propagation du virus.

« C’est plus qu’un simple salon de l’auto. La réputation du pays est en jeu parce que les organisateurs des autres événements vont nous regarder », a déclaré Prachin Eamlumnow, directeur de Grand Prix International, qui chapeaute le Salon de l’auto de Bangkok.

Photo: BIMS

Parmi les mesures sanitaires mises en place, il y a une limite du nombre de visiteurs, la prise de température à leur arrivée, de nombreux postes de désinfection des mains et le respect d’une distanciation sociale d’au moins un mètre.

En outre, chaque aire d’exposition comprend une seule entrée et sortie, tandis que le personnel sur place doit porter un masque ou une visière pendant la durée de l’événement, qui se termine le 26 juillet.

L’agence Reuters rapporte qu’il n’y a eu aucun cas de transmission locale du coronavirus en Thaïlande depuis environ sept semaines.

En vidéo: Le Guide de l'auto au Salon de l'auto de Montréal 2020

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×