Volvo V60 T8 Polestar Engineered 2020 : le Wild Child de Suède

Publié le 20 août 2020 dans Essais par Gabriel Gélinas

Animée par un moteur thermique, qui est à la fois turbocompressé et suralimenté par un compresseur volumétrique, ainsi qu’un moteur électrique, la Volvo V60 T8 Polestar Engineered présente un métissage entre efficience et sportivité.

Elle est aussi une preuve concrète de l’engagement de la marque suédoise, selon lequel tous les véhicules Volvo sont maintenant disponibles en variante à motorisation hybride rechargeable depuis 2019. À plus long terme, Volvo prévoit mettre un million de véhicules électrifiés sur la route, dès 2025, et anticipe que les véhicules électriques représenteront 50% de ses ventes sur le même horizon.

Aujourd’hui, Polestar est une marque à part entière, et elle est dédiée à la production de véhicules électriques. Propriété du géant automobile chinois Geely, lequel possède également Volvo, Polestar vient de lancer ses deux premiers véhicules avec les Polestar 1 et Polestar 2. Mais avant cela, Polestar était la division de performance de Volvo, un peu comme M chez BMW ou AMG chez Mercedes-Benz, et sa mission était de développer des moutures plus performantes et dynamiques de certains véhicules, permettant d’exprimer le petit côté givré du constructeur suédois, surtout reconnu pour les caractéristiques de sécurité de ses modèles. D’ailleurs, la ceinture à trois points d’ancrage a été inventée par Nils Bohlin, un ingénieur de Volvo, en 1959. Fin de la parenthèse.

Photo: Gabriel Gélinas

De 0 à 100 km/h en 4,5 secondes

Sur le plan technique, le moteur thermique de la V60 Polestar Engineered est relié au train avant par la boîte automatique à huit rapports, alors que le moteur électrique, alimenté par une batterie lithium-ion d’une capacité de 11,6 kWh, entraîne les roues arrière.

Survitaminée, la V60 T8 Polestar Engineered l’est assurément. Son moteur thermique développe 328 chevaux et le moteur électrique en rajoute 87 pour un total de 415. Les valeurs de couple sont également élevées, soit de 317 plus 177 pour un total de 494 livres-pied. Tout cela fait en sorte qu’elle effectue le 0-100 km/h dans le temps qu’il faut pour dire « Volvo V60 T8 Polestar Engineered », soit en 4,5 secondes. Pas mal pour une familiale qui affiche plus de deux tonnes métriques à la pesée et, comme on le dit en bon suédois, « Det är en mycket snabb bil ! »

Photo: Gabriel Gélinas

Comme le moteur électrique livre 100% de son couple dès que l’on enfonce l’accélérateur, la poussée vers l’avant est immédiate. Aussi, le compresseur volumétrique s’ajoute immédiatement à cet effort, et le turbocompresseur entre en action rapidement par la suite.

Voilà comment Polestar a réussi à réaliser des performances très relevées avec un moteur quatre cylindres de 2,0 litres. En fait, Polestar fait même mieux qu’AMG à ce chapitre, puisque le moteur deux litres turbocompressé de la marque allemande développe 416 chevaux, soit un de mieux, mais seulement 369 livres-pied de couple. Et c’est précisément du côté du couple que l’apport du moteur électrique de la Volvo se manifeste pleinement et fait la différence.

Plusieurs modes de conduite sont au programme, dont le mode Pure qui permet de rouler exclusivement avec le moteur électrique sans émettre d’émissions polluantes sur une distance évaluée à 35 kilomètres, selon Volvo. Dans les faits, j’ai plutôt obtenu une autonomie de 33 kilomètres en mode électrique en plein mois d’août par une température de 30 degrés avec la climatisation en fonction.

Cela permet de rouler silencieusement pendant quelques kilomètres en ville, et de profiter de toute la puissance de cette motorisation sur les routes secondaires et les autoroutes par la suite. La recharge sur secteur s’opère en deux heures et demie sur une borne traditionnelle de niveau 2 livrant un courant de 240 volts. Les cotes de consommation officielles sont de 11,1 L/100 km en ville, de 7,3 sur la route, pour une moyenne de 9,4. La moyenne observée lors de notre semaine d’essai s’est chiffrée à 8,0 L/100 km.

Photo: Gabriel Gélinas

Des amortisseurs ajustables à la clé!

Mais Polestar ne s’est pas concentré uniquement sur la motorisation. En soulevant le capot, on remarque les deux vis dorées qui surplombent les tourelles des jambes de force avant, lesquelles permettent d’ajuster manuellement les calibrations des amortisseurs. À notre époque, où tous les ajustements de châssis passent par le biais de dispositifs électroniques contrôlés par des ordinateurs, c’est on ne peut plus rafraîchissant! Cela permet aussi d’expérimenter différents réglages pour trouver le fameux sweet spot, pour ceux qui veulent s’amuser un peu à jouer les metteurs au point.

Cela étant dit, tout n’est pas parfait au sujet du comportement routier. La V60 T8 Polestar Engineered est très joueuse, mais le train arrière à souvent tendance à louvoyer légèrement lorsque l’on relâche l’accélérateur sans être parfaitement en ligne droite, et lors des freinages très appuyés. Aussi, le freinage manque un peu de linéarité. Dans l’ensemble, c’est une voiture très agréable à conduire, très directe, mais qui affiche un petit côté wild child qui séduit beaucoup.

Photo: Gabriel Gélinas

Un look subtil et non outré

En ce qui a trait à son look, la V60 T8 Polestar Engineered n’affiche pas ouvertement sa sportivité. En fait, ce sont ses étriers de frein dorés, ses jantes en alliage de 19 pouces, son clapet recouvrant la prise pour l’alimentation électrique et ses deux écussons Polestar, l’un sur la calandre et l’autre sur le hayon, qui la différencient des autres variantes de la V60.

On remarque les ceintures de sécurité de couleur or, mais le reste de l’habitacle ressemble beaucoup à celui d’une V60 ordinaire. On y retrouve donc le système multimédia Sensus avec écran tactile disposé à la verticale. Pour accéder à certaines fonctionnalités, on doit balayer l’écran de haut en bas ou d’un côté à l’autre, et il est aussi très laborieux de faire certaines opérations comme passer de Apple CarPlay à la syntonisation de la radio ou de modifier le réglage de la température de l’habitacle tout en roulant. Ce système demande un sérieux apprentissage et devient souvent une source de frustration et de distraction au volant, ici comme sur tous les autres véhicules Volvo d’ailleurs.

Photo: Gabriel Gélinas

Le prix de départ de cette variante performante de la V60 est très élevé, puisqu’il est de 82 300 $. L’ajout d’options comme le dispositif de visualisation tête haute (1 150 dollars), et la peinture métallisée (900 $) ont porté le total de la facture à 84 350 $.

À ce prix-là, la V60 T8 Polestar Engineered commande une prime énorme par rapport aux autres versions de la V60. En fin de compte, c’est une voiture de connaisseur, ou kännare en suédois, et tous les passagers qui monteront à bord seront absolument stupéfaits qu’une familiale Volvo soit aussi rapide et performante.

En vidéo: la Volvo S60 Polestar Engineered mise à l'essai

Fiche d'évaluation
Modèle à l'essai Volvo V60 2020
Version à l'essai T8 eAWD Polestar
Fourchette de prix 43 900 $ – 84 350 $
Prix du modèle à l'essai 84 350 $
Garantie de base 4 ans/80 000 km
Garantie du groupe motopropulseur 4 ans/80 000 km
Consommation (ville/route/observée) 8,4 / 7,0 / 8,0 L/100km
Options Dispositif de visualisation tête-haute - 1150 dollars, Peinture métallisée - 900 dollars
Modèles concurrents Audi A4, BMW Série 3, Genesis G70, Infiniti Q50, Kia Stinger, Mercedes-Benz Classe C, Tesla Model 3
Points forts
  • Style réussi
  • Performances relevées
  • Sièges confortables
  • Voiture pratique et polyvalente
Points faibles
  • Prix élevé
  • Fiabilité aléatoire
  • Système de télématique peu convivial
Fiche d'appréciation
Consommation 4.0/5 Moyenne observée de 8,0 L/100 km.
Confort 3.0/5 Le confort est plutôt moyen sur routes dégradées.
Performances 4.5/5 Performances très relevées.
Système multimédia 3.0/5 L'un des principaux points faibles de tous les véhicules de la marque.
Agrément de conduite 4.5/5 L'agrément de conduite est assurément au rendez-vous.
Appréciation générale 3.5/5 Voiture performante et polyvalente qui "looke". Seul le prix et la fiabilité viennent réduire la note.
Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×