Audi A6 Allroad 2021 : comme un parfum d'aventure

Publié le 21 août 2020 dans Essais par Gabriel Gélinas

Vingt ans. C’est le délai entre l’arrivée de la toute première A6 Allroad chez nous, et le retour sur notre marché du modèle de quatrième génération.

Avec la RS 6 Avant et la berline A6, ce n’est rien de moins que trois variantes de la voiture intermédiaire de luxe de la marque d’Ingolstadt qui sont maintenant proposées au pays pour l’année-modèle 2021, alors que seule la berline était disponible l’an dernier.

L’A6 Allroad  vient donc rejoindre l’A4 Allroad dans la gamme des familiales Audi aux allures de VUS, qu’elle a elle-même inauguré en 1999. Signe que la rivalité entre les blasons allemands est toujours aussi vive, même dans les créneaux de niche, Mercedes-Benz a également choisi 2020 pour transformer sa familiale de Classe E en variante All-Terrain.

Au premier coup d’œil, ce quatrième opus de la familiale surélevée au design plus aventurier se caractérise par sa calandre spécifique à lamelles métalliques verticales, ses plaques de protection au look aluminium, sa galerie de toit, ses passages de roue contrastés abritant des jantes en alliage de 20 pouces, et sa garde au sol surélevée, laquelle est ajustable par la voie de la suspension pneumatique de série. On aperçoit aussi des bas de caisse sculptés et ornés de l’inscription quattro soulignant la présence du rouage intégral faisant évidemment partie de la dotation de série.

Photo: Gabriel Gélinas

L’hybridation légère au programme

Le rouage intégral de l’A6 Allroad est de type quattro ultra, c’est-à-dire que le train arrière se retrouve découplé lorsque la voiture roule en ligne droite à vitesse de croisière afin de bonifier la consommation.

À ce chapitre, j’ai enregistré une consommation de seulement 8 L/100 km à une vitesse moyenne supérieure à la limite autorisée sur l’autoroute, ce qui est surprenant pour cette familiale dont le poids est chiffré à deux tonnes métriques. De plus, quand l’A6 Allroad roule à plus de 120 km/h, la suspension pneumatique abaisse la caisse de la voiture de 15 millimètres ce qui améliore la consommation et diminue le bruit du vent.

À l’instar de la berline A6 et de la RS 6 Avant, la familiale Allroad est aussi dotée du dispositif d’hybridation légère avec système électrique de 48 volts, alterno-démarreur et batterie lithium-ion. Ce dispositif permet de réduire la consommation de 0,8 L/100 km, selon les ingénieurs.

Photo: Gabriel Gélinas

Le moteur V6 turbocompressé de 3,0 litres développe 335 chevaux et 369 livres-pied de couple. C’est vraiment ce couple élevé, disponible dès 1 300 tours/minute et travaillant de concert avec le rouage intégral, qui permet à l’A6 Allroad de s’élancer avec aplomb, même si elle n’a aucune prétention sportive. Le comportement routier est stable et rassurant en toutes circonstances, et la direction aux quatre roues contribue à améliorer la maniabilité. Mais c’est surtout l’arsenal technologique consacré à la circulation hors route qui marque la spécificité de l’Allroad.

Garde au sol ajustable, système Hill Descent Control régulant automatiquement la vitesse de la voiture en descente sur terrain meuble, et dispositif ABS adoptant des calibrations différentes lors de la conduite hors route sont autant de dispositifs qui donnent des aptitudes de franchissement à cette familiale, même si la majorité des acheteurs n’en feront jamais l’expérience.

Photo: Gabriel Gélinas

Silence, on roule

Rouler à bord de l’A6 Allroad, c’est aussi faire l’expérience du silence de roulement et du grand confort, l’insonorisation étant particulièrement réussie, ce qui permet d’apprécier pleinement la sonorité de la chaîne audio Bang & Olufsen.

Comme c’est le cas de plusieurs Audi, l’Allroad est dotée d’un habitacle entièrement numérique composé de trois écrans en couleurs. Le premier est le cockpit virtuel avec affichage paramétrable, alors que les deux autres sont tactiles servant d’interface avec le système multimédia et le système de chauffage/climatisation ainsi que d’autres fonctionnalités. En ce qui a trait à la protection des occupants en cas d’impact, l’A6 Allroad a mérité la plus haute distinction accordée par l’Insurance Institute for Highway Safety (IIHS) aux États-Unis.

En conclusion, l’A6 Allroad est une véritable voiture de luxe dont la qualité d’assemblage est irréprochable, dont la dotation de série est très complète et dont les aptitudes en conduite hors route sont indéniables. Avec son centre de gravité abaissé, par rapport à un VUS, l’A6 Allroad fait preuve d’un excellent comportement routier. Une belle découverte pour partir à l’aventure en tout confort.

En vidéo : Sur la route avec la Audi RS 6 Avant

Fiche d'évaluation
Modèle à l'essai n.d.
Version à l'essai Allroad
Fourchette de prix 83 100 $ – 106 133 $
Prix du modèle à l'essai CA$106,133
Garantie de base n.d.
Garantie du groupe motopropulseur n.d.
Consommation (ville/route/observée) n.d. / n.d. / 10.5 L/100km
Options Sièges enveloppants - 4050 dollars, Système téléphonie Audio phone box - 350 dollars, Pack Aides à la conduite - 2400 dollars
Modèles concurrents n.d.
Points forts
  • Style réussi
  • Qualité d'assemblage et de finition
  • Suspension pneumatique
  • Rouage intégral performant
Points faibles
  • Prix élevé
  • Tarif des options
  • Poids élevé
Fiche d'appréciation
Consommation 4.0/5 Plutôt remarquable sur autoroute avec seulement huit litres aux 100 à une vitesse supérieure à la limite permise.
Confort 4.0/5 La suspension pneumatique paramètrable est gage d'un très bon confort.
Performances 3.5/5 La A6 Allroad fait preuve d'un bel aplomb sans être sportive.
Système multimédia 4.5/5 Au top, rien de moins.
Agrément de conduite 4.0/5 Confortable et très silencieuse.
Appréciation générale 4.0/5 Une belle exécution du concept et une belle addition à la gamme A6.
Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×