Toyota Tundra : cinq souhaits pour la prochaine génération

Publié le 26 août 2020 dans Essais par Guillaume Rivard

Beaucoup de choses ont été dites et écrites à propos de la génération actuelle du Toyota Tundra. Normal, elle date de 2007! Le constructeur a bien sûr apporté quelques changements au fil des ans, mais sans jamais menacer les trois géants de Detroit. Pour vous donner une idée, sa part de marché avant la pandémie n’était que de 2,7%.

En passant, c’est mieux que le Nissan Titan (0,7%), qui sera d’ailleurs éliminé au Canada d’ici un an.

Nous avons récemment fait l’essai d’un exemplaire 4x4 CrewMax TRD Sport Premium, une nouveauté introduite pour 2020 avec un PDSF de 54 970 $. Toutefois, à part son éclatante peinture Bleu Vaudou ou encore l’excellente réputation de fiabilité et de valeur de revente qui colle aux produits Toyota, ce Tundra n’a rien pour se démarquer de la concurrence.

Photo: Guillaume Rivard

Certes, la cabine CrewMax offre un espace plus que généreux, l’équipement de sécurité fait mentir l’âge du camion (notamment avec l’ensemble Toyota Safety Sense et les services Safety Connect) et le V8 de 5,7 litres, sans être le plus puissant de la catégorie avec ses 381 chevaux, sait se montrer rapide et expressif à souhait. De plus, le design extérieur résiste quand même bien à l’épreuve du temps.

En revanche, le Tundra continue de souffrir de plusieurs lacunes. Toutes les corriger et faire preuve d’une réelle innovation impliquerait des coûts de développement astronomiques. À quel point les dirigeants de Toyota veulent-ils rattraper la concurrence? Nous aurons une meilleure idée en voyant la nouvelle génération, attendue l’an prochain comme modèle 2022. 

Voici cinq de nos souhaits pour le futur Toyota Tundra…

Photo: Guillaume Rivard

1. Une meilleure suspension

Le comportement routier du Tundra est appréciable même avec les amortisseurs Bilstein ou FOX sur certaines versions, mais il y a quand même beaucoup de place à l’amélioration. On sait que le prochain sera à la fois plus léger et solide grâce à la nouvelle architecture TNGA-F. Toyota, normalement réputé pour son confort de roulement, devrait en profiter pour remplacer les ressorts à lames de la suspension arrière par des ressorts hélicoïdaux, à l’instar de l’excellent Ram 1500. Tant qu’à y être, comme ce dernier, le nouveau Tundra pourrait offrir en option une suspension pneumatique adaptive. Ses versions plus cossues le méritent amplement.

2. Des capacités à la hausse

Le Tundra 2020 affiche une capacité de charge utile allant jusqu’à 1 709 livres. Pour ce qui est du remorquage, on parle de 10 000 livres. Dans les deux cas, c’est nettement en dessous des chiffres de la concurrence. En misant sur un châssis et une suspension plus modernes, Toyota est certainement capable de faire mieux. Et n’oublions pas le nouveau moteur qui résidera sous le capot. Ce qui nous amène à notre prochain souhait…

Photo: Guillaume Rivard

3. Un Tundra hybride

Après avoir perdu un de ses deux V8 en 2020, le Toyota Tundra s’apprête à dire adieu au second avec la prochaine génération. Tout indique que les ingénieurs travaillent sur un V6 à simple ou double turbocompresseur. Il est trop tôt pour parler de puissance et de couple, mais les moteurs EcoBoost du Ford F-150 (jusqu’à 375 chevaux et 470 livres-pied de couple) doivent servir d’exemple.

Cela dit, alors que tous les compétiteurs américains proposent une panoplie de groupes motopropulseurs, dont un diesel, seul le nouveau F-150 2021 arrive avec une version hybride. Toyota, dont l’expertise dans le domaine est bien connue, devrait saisir cette occasion en or pour s’imposer. À une époque où de plus en plus de gens achètent une camionnette comme véhicule familial pour la vie de tous les jours, la consommation d’essence moyenne de 16,3 L/100 km est loin d’être satisfaisante. En outre, il faudrait remplacer la boîte automatique à six rapports, ce qui ne devrait pas être un problème puisque Toyota en offre à huit rapports dans d’autres véhicules.

Photo: Guillaume Rivard

4. Plus de solutions pratiques

Le vieux Tundra a bien des raisons d’envier ses adversaires, qui se montrent beaucoup plus innovateurs et ingénieux pour faciliter la vie des propriétaires. Il n’y a pas de crochets de remorquage, de marchepieds latéraux, de marche pour accéder à la caisse, de hayon multifonction, de système de rangement d’appoint et on en passe.

La prochaine génération du Tundra doit absolument en faire plus sur le plan pratique. Un autre bon souhait serait un ensemble de caméras tout autour du camion pour aider le conducteur lors des manœuvres de stationnement et de remorquage.

5. Une cabine plus raffinée et dernier cri

Manque d’insonorisation, présentation simpliste, ergonomie à revoir, finition et matériaux moins haut de gamme que chez les Américains; la cabine du Tundra 2020 laisse franchement à désirer, surtout que les prix débutent à plus de 40 000 $. Oui, l’Édition 1794 est une belle touche avec sa thématique western (garnitures en bois, sellerie de cuir brun, etc.), mais elle coûte 63 250 $.

Notre souhait pour le Toyota Tundra 2022 est de découvrir un intérieur accueillant, convivial et résolument au goût du jour. L’écran optionnel de 12,3 pouces du nouveau Highlander aurait bien sûr sa place et devrait s’accompagner d’un affichage tête haute, par exemple. Il faut continuer d’offrir un grand nombre de versions et de configurations (actuellement 17) afin de plaire au plus de clients possible.

En vidéo: Essai souvenir du Toyota Tundra 2010

Fiche d'évaluation
Modèle à l'essai Toyota Tundra 2020
Version à l'essai 4x4 CrewMax TRD Sport Premium
Fourchette de prix 40 650 $ – 63 190 $
Prix du modèle à l'essai 54 970 $
Garantie de base 3 ans/60 000 km
Garantie du groupe motopropulseur 5 ans/100 000 km
Consommation (ville/route/observée) 18,0 / 14,2 / 16,3 L/100km
Options n.d.
Modèles concurrents Chevrolet Silverado 1500 2020, Ford F-150 2020, GMC Sierra 1500 2020, Nissan Titan 2020, Ram 1500 2020
Points forts
  • Fiabilité et valeur de revente
  • Moteur puissant et expressif
  • Espace dans la cabine CrewMax
Points faibles
  • Manque de solutions pratiques
  • Un seul moteur et consommation abusive
  • Conception largement dépassée
Fiche d'appréciation
Consommation 1.5/5 La moyenne de 16,3 L/100 km est nettement supérieure aux autres camionnettes à moteur V8.
Confort 3.0/5 Le comportement routier est appréciable, mais il y a quand même beaucoup de place à l’amélioration.
Performances 3.5/5 Le V8 de 5,7 litres est musclé et livre de très bonnes accélérations. Les capacités de charge et de remorquage laissent cependant à désirer.
Système multimédia 3.5/5 Système correct avec intégration Apple CarPlay et Android Auto de série.
Agrément de conduite 3.5/5 Les versions TRD sont plus intéressantes.
Appréciation générale 3.5/5 Fiable et spacieux, le Tundra impose toutefois plusieurs compromis par rapport à ses concurrents.
Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×