Vers une grève chez GM, Ford et FCA cet automne?

Publié le 31 août 2020 dans Actualité par Guillaume Rivard

Quelque 17 000 travailleurs canadiens de l’automobile représentés par le syndicat Unifor ont très majoritairement voté aujourd’hui en faveur d’un mandat de grève advenant un échec des négociations avec les trois grands constructeurs américains dans trois semaines.

Le mandat été obtenu avec un appui de 98,4% des ouvriers de Fiat Chrysler Automobiles, 96,4% chez Ford et 95,3% chez General Motors.

Les dirigeants d’Unifor, avec le président Jerry Dias en tête, ont entamé des discussions avec les parties patronales le 12 août dernier afin d’établir une nouvelle entente de travail pour remplacer celle qui vient à échéance le 21 septembre à 23h59.

Le contrat en question devrait être à multiples volets et d’une durée de quatre ans.

Le syndicat Unifor réclame de la part des géants de Detroit des investissements majeurs dans les usines et la main-d’œuvre canadiennes après les fermetures et les coupures survenues dans les dernières années, notamment l’arrêt de la production de véhicules GM à Oshawa en 2019.

Photo: General Motors

La dernière grève de travailleurs automobiles au Canada remonte à 2017 avec celle des employés de l’usine CAMI de GM à Ingersoll. L’an dernier, c’était au tour des travailleurs américains syndiqués de l’UAW de faire la grève – la plus longue chez le constructeur depuis 50 ans.

Cette fois-ci, avec un contexte économique chamboulé par la pandémie de COVID-19, les enjeux sont encore plus grands. Dans une entrevue à Automotive News Canada, Jerry Dias a déclaré que le vote massif pour le mandat de grève démontre que les travailleurs comprennent l’importance de se serrer les coudes plus que jamais. « Ce sera le combat de notre vie », s’est-il exclamé.

Les principales installations visées par le nouveau contrat de travail sont les usines d’Oakville (Ford Edge et Lincoln Nautilus), de Brampton (Chrysler 300, Dodge Charger et Challenger) et de Windsor (Chrysler Pacifica et Grand Caravan), de même que l’usine de moteurs GM de St. Catharines et son usine d’Oshawa convertie en centre d’estampage. Une piste d’essai pour voitures autonomes et connectées ainsi qu’une usine de pièces seront également construites à ce dernier endroit.

Unifor cherchera entre autres à obtenir le maintien des emplois à Oakville, car des rumeurs s’intensifient sur l’abandon ou le déménagement de la production du Ford Edge au terme de la génération actuelle.

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×