Jeep dévoile le Wrangler 4xe, un Wrangler hybride rechargeable

Publié le 3 septembre 2020 dans Actualité par Marc-André Gauthier

Alors que Jeep annonce revenir par la grande porte dans le marché des VUS de luxe pleine grandeur en dévoilant le Grand Wagoneer, la marque américaine en a également profité pour dévoiler son premier véhicule d’une nouvelle lignée de VUS écologiques, le Wrangler 4xe. Eh oui, on aura bientôt droit à une version hybride rechargeable du légendaire Wrangler.

Il faut savoir qu'en Europe, Jeep offre déjà un Renegade 4xe et un Compass 4xe, hybrides tous les deux. 4xe désigne donc une gamme de produits hybrides rechargeables qui devrait arriver chez Jeep en Amérique du Nord.

Le Wrangler 4xe n’a rien de magique, à la base. Il s’agit d’un Jeep Wrangler tout ce qu’il y a de plus normal, et si ce n’était de quelques accents bleus ici et là, il serait difficile de le différencier d’un Wrangler à essence.

Hybride ou pas, Jeep nous promet les mêmes performances hors des sentiers battus qu’avec un Wrangler traditionnel… mais en silence! Tous les 4xe seront « Trail Rated » et inclueront un paquet d’accessoires pensés pour affronter les sentiers les plus ardus, comme des plaques de protection, des suspensions et des pneus renforcés, etc. 

Photo: Jeep

Hybride, mais aussi puissant

Le principal attrait du Wrangler 4xe, c’est qu’il pourra être conduit en mode 100 % électrique sur une distance d’environ 50 kilomètres. Il s’agit donc d’un véhicule hybride rechargeable, conservant un moteur à essence prêt à prendre le relais quand les batteries tombent à plat.

Sous le capot, on retrouve un moteur à essence à 4 cylindres turbocompressé de 2,0 litres, bon pour 270 chevaux et 295 livres de couple. Ce moteur - d’origine Alfa Romeo - compte sur deux moteurs électriques pour venir l'appuyer, l’un de 44 chevaux et l’autre de 134 chevaux.

Au total, le Wrangler 4xe développe ainsi une puissance de 375 chevaux et un couple de 470 livres-pied.

Cette cavalerie sera acheminée aux quatre roues par une transmission automatique à 8 rapports, modifiée pour accommoder la puissance électrique instantanée. Comme sur un Wrangler traditionnel, on aura un solide boîtier de transfert capable de nous faire rouler en mode propulsion, en mode 4X4 haut, et 4X4 bas.

Autonomie décevante

Le Wrangler pourra donc rouler en mode 100% électrique, mais sur une distance qui n’est pas si impressionnante. Sa batterie de 17,3 kWh permet un maximum une autonomie d’environ 40 kilomètres.

En guise de comparaison, le Toyota RAV4 Prime affiche une autonomie électrique de 68 kilomètres alors que la variante hybride rechargeable du Ford Escape propose une autonomie de 63 kilomètres.

Photo: Jeep

Mais comme la plupart des gens utilisent cette autonomie dans la vie de tous les jours, on comprend que celle-ci servira essentiellement à parcourir les kilomètres que l’ont fait en ville à basse vitesse, où les moteurs électriques sont plus écoénergétiques, tandis que le mode hybride sera utile à haute vitesse. Cela dit, selon les statistiques, la plupart des gens parcourent moins de 50 kilomètres par jour pour aller au travail, ce qui fait que l’autonomie pourrait convenir à la majorité.

Pour l’instant, on ne sait pas trop combien coûtera le Wrangler 4xe ni quand il sera disponible. On sait que le groupe motopropulseur pourra être combiné avec l’ensemble Rubicon (hors route extrême), et avec la version Sahara. Cela dit, connaissant Jeep et le Wrangler, ne vous attendez pas à une aubaine…

En vidéo: le Jeep Wrangler Rubicon au travail

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×