Hyundai Venue 2020 : l’Accent change de nom

Publié le 17 septembre 2020 dans Essais par Frédéric Mercier

Dès l’année prochaine, Hyundai cessera la commercialisation de l’Accent en Amérique du Nord. Dès lors, c’est le Venue qui deviendra le modèle d’entrée de gamme du constructeur coréen, à quelques dollars près de l’Elantra 2021.

Bien que Hyundai nous le présente comme un véhicule utilitaire compact, ne vous laissez pas berner par ces stratégies marketing. Le Venue n’est ni plus ni moins qu’une Accent au design un peu plus baroudeur et à la suspension relevée.

Sa mécanique est exactement la même que celle de l’Accent, soit un bloc à quatre cylindres de 1,6 litre développant 121 chevaux, marié à une transmission manuelle à six rapports ou à une boîte CVT (en option). Et comme pour l’Accent, seule une configuration à roues motrices avant est au menu. Pour le rouage intégral, il faudra plutôt regarder du côté du Kona.

Bref, le Hyundai Venue n’est ni plus ni moins qu’une Accent déguisée en VUS. Maintenant, cela ne veut pas nécessairement dire qu’il s’agit d’un mauvais choix. Parce qu’à un PDSF de 17 099 $ jumelé à un taux de financement généralement assez bas, le Venue demeure un véhicule abordable qui en offre pas mal à son conducteur.

Équipement alléchant

Construit pour rivaliser directement avec des modèles comme la   et le Nissan Kicks, le Hyundai Venue est pensé pour attirer des automobilistes assez jeunes. On mise ainsi sur une intégration technologique intéressante, et ce, même avec la version de base.

Tous les Venue sont livrés avec un écran tactile de huit pouces qui intègre un système d’infodivertissement compatible avec les applications Android Auto et Apple CarPlay. En optant pour la variante Preferred, on a même droit à une connexion sans fil de ces applications ainsi qu’à plusieurs technologies de sécurité active comme les détecteurs de présence dans les angles morts, l’alerte de changement de voie et le freinage automatique en cas de collision frontale imminente.

Photo: Frédéric Mercier

Les variantes Trend et Ultimate, plus onéreuses, en rajoutent une couche avec des équipements plus haut de gamme comme des roues en alliage de 17 pouces, un toit ouvrant, etc.

Cela dit, même en optant pour le Venue Ultimate à 24 999 $, disons que l’on est loin de se retrouver à bord d’un véhicule de luxe. La présentation intérieure est correcte, sans plus, et l’insonorisation à bord est assez ordinaire.

Dans le coffre, on est immédiatement déçu par le faible espace disponible. Avec seulement 528 litres, le volume de rangement du Kicks est nettement inférieur à celui de ses rivaux. Le Nissan Kicks, par exemple, fournit un espace de plus de 700 litres. À ce chapitre, Hyundai a vraiment failli à la tâche.

Sur la route

Derrière le volant du Venue, on apprivoise une position de conduite correcte, les sièges offrant un support acceptable compte tenu du prix du véhicule. La visibilité est bonne, bien que l’on aurait aimé une lunette un peu plus grande à l’arrière.

Lors des déplacements urbains, le Venue accomplit son travail sans tracas. Le petit moteur répond bien et la boîte automatique ne pose aucun désagrément, à moins de vouloir pousser la machine à fond. On vous le dit tout de suite, le Venue n’est pas fait pour ça.

Sur l’autoroute, la faible insonorisation se fait sentir, ce qui peut devenir agaçant à la longue. On constate également que les reprises de 80 à 120 km/h sont assez pénibles, mais encore une fois, il s’agit d’une faiblesse « normale » étant donné leprix et la vocation du véhicule. 

Après une semaine d’essai à rouler autant en ville que sur la route, l’ordinateur de bord affichait une moyenne de consommation de 7,4 L/100 km. Pour un véhicule de ce gabarit, c’est loin d’être exceptionnel. On aurait même mieux fait avec une berline comme la Hyundai Elantra ou la Honda Civic.

Photo: Frédéric Mercier

En conclusion

Le Hyundai Venue n’est pas un mauvais produit compte tenu de son prix. Il réalise un travail efficace et son intégration technologique est appréciable. Cela dit, pour un prix similaire, vous pourriez vous tourner vers une berline compacte qui vous offrira un meilleur confort et des capacités routières nettement plus relevées.

Et si vous voulez réellement un petit « VUS », aussi bien payer un peu plus et vous retrouver à bord d’un modèle ayant le rouage intégral.

On aimait la Hyundai Accent pour son prix défiant toute concurrence. Avec le Venue, Hyundai conserve les éléments mécaniques de l’Accent, mais se permet de gonfler la facture en lui donnant des airs de VUS. À moins de vraiment vouloir ce genre de véhicule, aussi bien vous tourner vers une Elantra… ou un Kona.

En vidéo: 5 choses à savoir sur la Hyundai Elantra 2021

Fiche d'évaluation
Modèle à l'essai Hyundai Venue 2020
Version à l'essai Ultimate
Fourchette de prix 17 099 $ – 24 899 $
Prix du modèle à l'essai 24 899 $
Garantie de base 5 ans/100 000 km
Garantie du groupe motopropulseur 5 ans/100 000 km
Consommation (ville/route/observée) 8,0 / 7,0 / 7,4 L/100km
Options n.d.
Modèles concurrents Chevrolet Trax, Kia Niro, Kia Soul, Mazda CX-3, Nissan Kicks, Toyota C-HR
Points forts
  • Équipement de série complet
  • Présentation intérieure réussie
  • Prix intéressant
Points faibles
  • Pas de rouage intégral
  • Faible insonorisation
  • Volume du coffre trop petit
Fiche d'appréciation
Consommation 3.0/5 Assez décevant, compte tenu du petit gabarit du véhicule.
Confort 3.5/5 Les sièges offrent un support acceptable à l'avant, mais l'espace pour les jambes est limité à l'arrière.
Performances 2.5/5 Rien pour écrire à sa mère.
Système multimédia 4.0/5 Un système facile à utiliser et à consulter.
Agrément de conduite 3.5/5 La visibilité est bonne, mais les accélérations manquent d'audace.
Appréciation générale 3.0/5 Une Hyundai Accent déguisée en VUS.
Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×