Ford Mustang EcoBoost 2020 : quatre cylindres suffisent-ils?

Publié le 16 octobre 2020 dans Essais par Germain Goyer

Bien que l’on écrivait dans cette même tribune il y a quelques semaines que l’on ne voulait plus se passer du V8 sous le capot de la Mustang, il faut savoir que Ford propose également un moteur turbocompressé à quatre cylindres avec son iconique voiture sport.

Nous avons mis la Ford Mustang EcoBoost à l’essai afin de vérifier si son moteur à quatre cylindres mérite l’honneur de loger sous le capot de la Mustang. Voici ce que nous en avons pensé.

Un petit moulin

Dans sa version de base, la Ford Mustang 2020 est livrée avec un moteur turbocompressé à quatre cylindres de 2,3 L. Sa puissance et son couple se chiffrent respectivement à 310 chevaux et à 350 livres-pied.

Il ne fait aucun doute que la Mustang, bien qu’équipée du plus petit moteur, n’est pas un âne pour autant. Au contraire, les performances sont étonnantes et les accéléraitons assez vives, quoiqu’en retrait par rapportà ce qu’on ressent au volant d’une Mustang GT à moteur V8.

Or, sachez qu’il est possible d’avoir droit à davantage de puissance sans nécessairement faire le saut vers la GT à moteur V8 de 5,0 L. En effet, le constructeur américain propose une version dite Haute Performance de la Mustang de base. Ce faisant, la puissance grimpe à 330 chevaux. Quant au couple, il demeure inchangé.

Pour ce qui est de la consommation, Ressources naturelles Canada annonce une cote de 10,4 /L100 km pour cette version de la Mustang. Pendant la période d’essai, l’ordinateur de bord a enregistré une consommation de 10,6 /L100 km, soit à peine deux dixièmes de plus. Pour une voiture dite sportive, c’est tout à fait acceptable.

Un son auquel on ne s’habitue pas

La sonorité d’un véhicule est un élément essentiel dans l’équation du plaisir. Et à ce chapitre, il ne fait aucun doute que le moteur V8 de 5,0 L accomplit son mandat comme un champion.

La situation est toutefois bien différente avec le petit moteur de 2,3 L de la Mustang EcoBoost. Si certains manufacturiers tels Honda, Subaru ou Volkswagen arrivent à développer des motorisations à quatre cylindres dont la sonorité est intéressante, Ford devrait aussi y parvenir. Pourtant, ce constructeur a commis l’erreur de faire sonner le quatre cylindres comme si c’était un V8. Du moins, d’essayer. Hélas, c’est raté.

Les performances de cette Mustang d’entrée de gamme ont beau être convaincantes, il manque cette touche magique que le ronronnement d’un V8 apporte habituellement.

Photo: Germain Goyer

Une boîte manuelle efficace

Si j’ai eu autant de plaisir à conduire cette Mustang, c’est assurément grâce à sa boîte manuelle. Étagée sur six rapports, elle vous fera oublier l’idée de choisir une automatique. À l’ère où les boîtes manuelles se font de plus en plus rares, c’est l’occasion de laisser votre côté puriste s’exprimer. Après tout, une auto sport, c’est fait pour s’amuser. Alors pourquoi ne pas pousser l’expérience jusqu’au bout?

Photo: Germain Goyer

Et la facture?

A priori, on pourrait croire qu’une Mustang mue par un quatre cylindres, c’est abordable. En réalité, pas tout à fait.

Il est important de savoir qu’elle est offerte à partir de 29 980 $ et que si l’on veut une mouture qui ne sera pas trop dépouillée, il faut faire le saut vers une version Premium dont le prix de base est de 35 265 $. Si l’on sélectionne l’ensemble Haute Performance cité ci-haut, on fait grimper la facture de 6 500 $ supplémentaires. D’ailleurs, notons que ce groupe comprend l’échappement de performance à soupape active, des ressorts avant robustes et un réglage spécifique du châssis.

Tout ça pour dire qu’en rajoutant quelques pacotilles, on se rapproche dangereusement des 50 000 $... pour une Mustang avec seulement quatre cylindres!

Une caméra de recul défaillante

Au cours de notre période d’essai, nous avons connu des ennuis avec la caméra de recul. En effet, à quelques reprises alors que l’on embrayait la marche arrière, l’écran du système d’infodivertissement n’affichait pas ce qui se trouvait derrière l’auto . On avait plutôt l’impression d’avoir sous les yeux une vieille télévision avec un signal trop faible.

Quelques jours plus tard, Ford Canada a émis un rappel concernant la presque totalité de sa gamme au sujet de cette défectuosité. Soyez-en averti.

En bref

Après l’avoir conduite sur plusieurs centaines de kilomètres, on en conclut que le moteur à quatre cylindres de la Ford Mustang peut suffire aux amateurs de voiture qui ne sont pas en quête de performance à tout prix. Surtout dans sa version High Performance pour laquelle l’écurie est légèrement plus grande.

En revanche, pour profiter de l’expérience complète  au volant d’une Ford Mustang, le moteur V8 demeure un incontournable.

En vidéo: Mustang GT ou Shelby GT350?

Fiche d'évaluation
Modèle à l'essai n.d.
Version à l'essai EcoBoost coupé
Fourchette de prix 31 080 $ – 94 675 $
Prix du modèle à l'essai 31 080 $
Garantie de base 3 ans/60 000 km
Garantie du groupe motopropulseur 5 ans/100 000 km
Consommation (ville/route/observée) 11,2 / 7,9 / 10,6 L/100km
Options n.d.
Modèles concurrents Chevrolet Camaro, Dodge Challenger, Mazda MX-5, MINI Cabriolet, Nissan 370Z, Subaru BRZ, Toyota 86, Toyota Supra
Points forts
  • Efficacité de la boîte manuelle à six rapports
  • Performance intéressante, même pour le moteur EcoBoost
  • Allure générale charmante
  • Bon soutien des sièges à l’avant
Points faibles
  • Prix monte rapidement
  • Sonorité désagréable
  • Défaillance de la caméra de recul
Fiche d'appréciation
Consommation 3.5/5 Pour une voiture dite sportive, il ne faut pas être trop exigeant.
Confort 3.0/5 Les baquets à l’avant sont confortables. Les places arrière sont exiguës.
Performances 3.5/5 Il est intéressant de noter que l’ensemble Haute Performance du moteur à quatre cylindres fait grimper la puissance de 20 chevaux par rapport à la version de base.
Système multimédia 4.0/5 Comme toujours, le système Sync est simple et facile à utiliser.
Agrément de conduite 4.0/5 Il est difficile de ne pas sourire quand on conduit une voiture à roues motrices arrière qui est dotée d’une boîte manuelle.
Appréciation générale 3.5/5 Si le moteur à quatre cylindres suffit, on recommande fortement le moteur V8 pour une expérience complète.
Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×