Véhicules électriques : plusieurs modèles enquêtés pour risque d’incendie

Publié le 14 octobre 2020 dans Électrique par Guillaume Rivard

La technologie des véhicules électriques progresse très rapidement, mais elle a encore certains défauts que les constructeurs automobiles et les fabricants de batteries doivent corriger.

Vous avez déjà entendu parler de ces véhicules qui prennent feu pour des raisons obscures, que ce soit après un accident ou pendant une recharge? Les récits sont parfois assez troublants. L’industrie tout comme les autorités veulent maintenant éclaircir le problème, comme nous le révèlent trois cas récents.

Ford Escape hybride rechargeable

Annoncé au printemps 2019 en même temps que le Ford Escape de nouvelle génération, sa version hybride rechargeable devait arriver cette année comme modèle 2020, mais elle se fait toujours attendre. Pire encore, la production ne débutera pas avant le début de 2021. Et on sait enfin pourquoi…

Photo: Ford

Oui, la pandémie de COVID-19 a eu un impact, tout comme le lancement de véhicules plus importants comme les nouveaux F-150Bronco et Mustang Mach-E 2021. Toutefois, il y a une autre raison : il y a quelques semaines, Ford a dû cesser les ventes et rappeler plus de 20 000 Kuga hybrides rechargeables en Europe (similaires à l’Escape) et afin d’enquêter sur la batterie à haute tension, qui peut dans certains cas surchauffer et déclencher un incendie.

Les propriétaires affectés recevront une compensation de plusieurs centaines de dollars, mais ceux qui attendent d’avoir un Escape hybride rechargeable – tant ici que de l’autre côté de l’Atlantique – restent impuissants et frustrés. Espérons que Ford aura des nouvelles rassurantes à leur offrir bientôt.

Chevrolet Bolt EV

Aux États-Unis, la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) a ouvert une enquête sur la Chevrolet Bolt EV après que trois exemplaires aient subi des dommages par le feu. La cause reste à élucider, mais l’origine de l’incendie se trouverait au niveau de la batterie sous le plancher. Les flammes se seraient ensuite propagées dans l’habitacle, brûlant la section de la banquette arrière.

Photo: Frédéric Mercier

Au moins une de ces Bolt EV était branchée à une borne de 240 volts au moment du sinistre. Une autre aurait quitté la maison avec une batterie pleinement rechargée et roulé sur une vingtaine de kilomètres, après quoi le conducteur a éteint le moteur et, 20 minutes plus tard, la voiture a pris feu. Aucune blessure n’a été signalée.

Est-ce que ce sont des cas isolés ou un défaut de fabrication? Dans la deuxième hypothèse, environ 78 000 unités pourraient être affectées, selon la NHTSA.

Hyundai Kona électrique

Enfin, Hyundai prévoit rappeler quelque 51 000 Kona électriques en Amérique du Nord, en Europe, en Chine et ailleurs en raison du risque d’incendie de la batterie à haute tension. En ajoutant les 25 000 autres exemplaires rappelés un peu plus tôt en Corée, le total grimpe à plus de 76 000.

Photo: Hyundai

Le nombre de clients affectés au Canada s'élève à 4 375. Ceux-ci recevront un avis de Hyundai prochainement.

Selon LG Chem, fournisseur pour le Kona électrique, le problème viendrait d’une autre composante que la batterie, car des tests pour reproduire l’incendie n’ont donné aucun résultat. La cause exacte n’a pas encore été déterminée. Hyundai n’écarte pas la possibilité de défrayer un remplacement de la batterie sur bon nombre de ces véhicules.

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×