Kia K5 2021 : plus qu’une belle gueule

Publié le 10 novembre 2020 dans Premiers contacts par Frédéric Mercier

Il y a du changement chez Kia pour 2021. La berline Optima prend sa retraite et laisse sa place à la K5, un véhicule nettement plus moderne qui arrive chez les concessionnaires dès cet automne.

Pourquoi un tel changement de nom? Une question de marketing, tout simplement. L’Optima était déjà désignée sous l’appellation K5 en Corée depuis de nombreuses années, et les dirigeants de la marque ont décidé d’uniformiser le tout à l’échelle planétaire.

Pour l’originalité du nom, on repassera. Par contre, pour le reste, Kia marque plusieurs points très intéressants avec cette nouvelle berline. Voyons ça de plus près.

Tout un style

Appelée à rivaliser avec des modèles bien établis comme la Toyota Camry et la Honda Accord, la Kia K5 arbore un look qui ne la fera certainement pas passer inaperçue. Tous les goûts sont dans la nature, mais la K5 devient à notre avis l’un des véhicules les plus jolis de la catégorie des berlines intermédiaires.

Ses phares aux DEL en forme de zigzag poursuivent leur chemin jusque sur les côtés du véhicule, alors qu’un capot bien bombé surplombe une calandre joliment dessinée. Les photos le démontrent bien, mais on vous confirme que le résultat est encore plus convaincant quand on voit la berline de ses propres yeux.

De côté, la K5 affiche une ligne fuyante à l’arrière, comme si on voulait nous faire croire qu’on avait affaire à un coupé. On remarque tout de suite une grande similarité avec la Kia Stinger. Les deux bagnoles partagent des airs de famille indéniables.

Photo: Frédéric Mercier

Le modèle GT-Line que nous avions à l’essai revêt une allure particulièrement agressive, avec ses roues de 18 pouces et ses pare-chocs empruntés au modèle GT, dont l’arrivée sur nos routes est prévue pour un peu plus tard en 2021.

À l’intérieur, la présentation est assez sobre, un peu trop même. Comme si l’on avait mis tellement d’efforts sur le look extérieur et que l’on avait fini par manquer de temps pour l’habitacle! On déplore également l’utilisation abusive de plastiques noir lustré qui se salit à vue d’œil, accumulant les traces de doigts à la vitesse de l’éclair. Cela dit, les commandes sont bien positionnées et tout est facile à utiliser.

Notre voiture d’essai intégrait un écran tactile de 10,25 pouces, celui que l’on retrouve à bord de plusieurs autres modèles de la marque, dont le gros Telluride. Ici, absolument rien à redire. La présentation est réussie et son utilisation pourrait difficilement être plus simple. Notons cependant que l’écran du modèle d’entrée de gamme est limité à huit pouces, ce qui demeure toutefois bien acceptable, L’intégration à Android Auto et Apple CarPlay vient de série, de même que le régulateur de vitesse intelligent et un chargeur sans fil pour téléphone cellulaire. Visiblement, Kia a mis le paquet dans la liste d’équipements offert.

Un rouage intégral, enfin!

Il n’y a pas que le design qui fait jaser depuis l’arrivée de la nouvelle K5. Ce nouveau véhicule marque aussi l’intégration du rouage intégral, une option que n’offrait pas l’Optima. Kia suit ainsi d’autres modèles intermédiaires comme la Nissan Altima, la Toyota Camry et la Subaru Legacy, qui proposent également cette configuration.

Notre essai sur le bitume n’a pas permis de réellement mettre ce rouage intégral à l’épreuve, mais soyez assuré que nous nous reprendrons cet hiver.

Ce premier contact avec la Kia K5 2021 nous a toutefois permis d’observer la trop faible puissance du moteur d’entrée de gamme, un bloc à quatre cylindres turbocompressé de 1,6 litre. Il s’agit là d’un bien petit moteur pour une berline aussi imposante, et ça affecte malheureusement le comportement routier.

Photo: Kia

Les accélérations de ce moteur de 180 chevaux nous laissent sur notre appétit et ne rendent pas hommage à tout l’effort qui semble avoir été mis en matière de design. Certes, c’est amplement suffisant pour se déplacer du point A au point B sans tracas, mais on aurait aimé un peu plus d’attitude.

Heureusement, la version GT intégrera plutôt un moteur à quatre cylindres de 2,5 litres promettant des performances nettement plus engageantes, avec une puissance de 290 chevaux et un couple de 311 livres-pied. Il faudra toutefois attendre encore quelques mois avant de voir cette mouture sur nos routes. Il sera par contre  impossible d’opter pour le rouage intégral avec la GT. Dommage.

Photo: Frédéric Mercier

Pour ce qui est de la consommation de carburant, nous avons enregistré une moyenne de 8,0 L/100 km, ce qui est assez impressionnant pour une berline de ce gabarit, surtout quand on considère qu’elle est équipée du rouage intégral. La Kia Optima réussissait à faire mieux grâce à sa variante hybride, technologie qui brille par son absence au catalogue de la K5. En espérant que Kia corrige le tir rapidement.

La Kia K5 amène un vent de fraîcheur certain dans la catégorie des berlines intermédiaires. Avec un prix de départ de 31 405 $, elle coûte à peine plus cher qu’une Optima 2020 et en offre beaucoup plus. Reste à voir si ce sera suffisant pour convaincre les automobilistes de se tourner vers une berline, alors que la popularité de ces véhicules a fondu comme neige au soleil au cours des dernières années.

Fiche d'évaluation
Modèle à l'essai Kia K5 2021
Version à l'essai GT-Line
Fourchette de prix 29 595 $ – 39 995 $
Prix du modèle à l'essai 35 995 $
Garantie de base 5 ans/100 000 km
Garantie du groupe motopropulseur 5 ans/100 000 km
Consommation (ville/route/observée) 9,2 / 6,9 / 8,0 L/100km
Options n.d.
Modèles concurrents Chevrolet Malibu, Honda Accord, Hyundai Sonata, Mazda Mazda6, Nissan Altima, Subaru Legacy, Toyota Camry, Volkswagen Passat
Points forts
  • Design attrayant
  • Rouage intégral au menu
  • Gamme d'équipement complète
Points faibles
  • Puissance trop juste (moteur 1,6L)
  • Trop de plastiques lustrés à bord
  • Pas de version hybride
Fiche d'appréciation
Consommation 4.0/5 Pour une berline intermédiaire, c'est plus que raisonnable.
Confort 3.5/5 La K5 offre des sièges offrant un bon soutien, mais sans plus.
Performances 3.0/5 Le moteur de base nous laisse tristement sur notre appétit.
Système multimédia 4.5/5 La présentation est belle et la convivialité du système d'infodivertissement est au rendez-vous.
Agrément de conduite 3.5/5 La maniabilité est appréciable, mais gâchée par une puissance trop juste.
Appréciation générale 4.0/5 Un vent de fraicheur dans une catégorie de véhicule qui en a grandement besoin.
Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×