Conduite en hiver : les Québécois, un modèle pour le reste du pays

Publié le 10 novembre 2020 dans Actualité par Guillaume Rivard

Les automobilistes québécois connaissent bien l’importance et l’utilité des pneus d’hiver. Même avant l’entrée en vigueur de la loi qui les rend obligatoires de décembre à mars, environ 90% les utilisaient déjà.

Aujourd’hui, un nouveau sondage mené par Léger pour le compte de l’Association canadienne du pneu et du caoutchouc (ACPC) nous apprend que 80% des conducteurs estiment que leurs pneus d’hiver les ont protégés contre les risques d’une perte de contrôle ou d’une collision potentiellement grave.

« Les Québécois reconnaissent l’importance cruciale des pneus d’hiver dans la prévention des collisions et des pertes de vie, affirme Carol Hochu, présidente et cheffe de la direction de l’ACPC. Et depuis l’adoption, en 2008, de la loi les obligeant à se munir de pneus d’hiver, ils ont convaincu des millions d’usagers de la route ailleurs au pays à changer leurs pneus pour des pneus expressément conçus pour l’hiver. Nous pouvons dire que les Québécois ont contribué à rendre la conduite hivernale plus sécuritaire partout au Canada. »

Ainsi, la proportion d’automobilistes qui roulent avec des pneus d’hiver est maintenant rendue à 60% en Colombie-Britannique, à 59% en Alberta, à 60% dans les Prairies, à 66% en Ontario et à 84% dans les Maritimes. La moyenne nationale est de 72%.

Les principales raisons évoquées par les Canadiens qui n’optent pas pour des pneus d’hiver sont la croyance que les pneus toute saison sont suffisamment bons, le fait qu’ils roulent moins pendant la saison froide et le coût plus élevé des pneus d’hiver.

Photo: stock.adobe.com

L’ACPC y va d’ailleurs d’une mise en garde concernant les pneus toute saison qui arborent le pictogramme de la montagne et du flocon de neige, que l’on appelle aussi « pneus toutes conditions météorologiques ». Même s’ils répondent aux critères d’un pneu d’hiver et sont homologués par Transports Canada, ces modèles représentent un compromis. Conçus pour affronter des chutes de neige occasionnelles et modérées, ils peuvent ne pas procurer l’adhérence adéquate pour une performance optimale dans les conditions hivernales rigoureuses du Québec.

Les vrais pneus d’hiver sont pour leur part conçus uniquement pour la conduite hivernale, incorporant une gomme qui conserve sa souplesse même quand le mercure chute bien en-dessous de -30 degrés. En fait, dès qu’il fait 7 degrés ou moins, les pneus d’hiver permettent d’augmenter la tenue de route et de réduire considérablement les distances de freinage sur toutes les surfaces.

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×