Subaru Forester 2021 et Mazda CX-5 2021 : comparons les chiffres

Publié le 22 novembre 2020 dans Matchs comparatifs par Dominic Boucher

De nos jours, VUS rime avec polyvalence. Ces véhicules qui sont très populaires sur notre marché doivent en offrir plus que jamais pour les consommateurs, allant des aspects pratiques en passant par la consommation d’essence, et même les performances.

Pour vous aider à y voir plus clair, nous avons décortiqué les spécifications de deux modèles en vogue, soit la Subaru Forester  et le Mazda CX-5. Voici ce qui en est ressorti.

Espace : avantage Subaru Forester

Grâce à sa forme très rectangulaire et à la hauteur du véhicule, la Forester réussit non seulement à fournir plus d’espace de chargement, mais aussi un seuil de coffre au niveau avec le coffre et un plancher complètement plat lorsque les sièges sont repliés.

En configuration avec la banquette relevée, la Forester a une capacité de 881 litres (818 L pour les versions Tourisme et plus huppées) contre 875 litres pour le CX-5. Même son de cloche pour les sièges rabattus, le CX-5 a un volume de 1 687 litres contre 2 155 (2008 L pour les versions Tourisme et plus cossues) pour la Forester.

Les plus petites figures du CX-5 peuvent s’expliquer à cause d’une arche de toit plus prononcée. En terminant, les sièges du Mazda peuvent se replier de la façon 40/20/40, alors que la Subaru opte une approche classique avec du 60/40.

Photo: Subaru

Remorquage : avantage Mazda

Au niveau de la gestion de l’espace, Subaru a un net avantage par rapport au Mazda. Cependant, ceci ne se traduit pas par la capacité de remorquage. La Forester peut tirer jusqu’à 1 500 lb (680 kg) alors que la capacité du CX-5 est supérieure de 500 lb (907 kg).

Sécurité : égalité

Ces deux modèles reçoivent la mention Top Safety Pick + de la part de l’organisme américain Insurance Institute for Highway Safety (IIHS). Les CX-5 et Forester se démarquent notamment par leurs systèmes d’aide à la conduite avancés qui permettent d’éviter des collisions avant même qu’elles ne surviennent. Dans un cas comme dans l’autre, vous êtes entre bonnes mains!

Puissance : avantage Mazda CX-5

Chez Subaru, un seul moteur est au menu, peu importer la version choisie. En effet, la Forester vient avec un quatre cylindres Boxer de 2,5 litres qui développe 182 chevaux et 176 lb-pi de couple. Ce moteur est jumelé avec une transmission à variation continue qui simule sept rapports, ainsi qu’au rouage intégral à prise constante.

Mazda joue plutôt la carte de la variété. Le CX-5 héberge à la base un moteur à quatre cylindres de 2,5 litres qui génère 187 chevaux et 186 lb-pi de couple. Il peut être appareillé soit à une transmission à traction ou à rouage intégral.

Dans les modèles plus haut de gamme, le VUS est automatiquement équipé du rouage intégral et d’un moteur turbocompressé de 227 chevaux et 310 lb-pi de couple, qui carbure avec de l’essence à indice d’octane 87 (ces figures montent à 250 et 320 respectivement avec de l’octane 93). Toutes les versions arrivent avec une boîte à six rapports.

Grâce à une offre plus variée, le Mazda CX-5 l’emporte au chapitre des motorisations. Notez toutefois que le rouage intégral est livré de série chez Subaru, alors qu’il s’agit d’une option avec le CX-5.

Photo: Mazda

Consommation d’essence : avantage Subaru Forester

La Subaru Forester est capable d’afficher une consommation moyenne inférieure par rapport à son rival. Selon les chiffres de Ressources naturelles Canada, elle exhibe une moyenne combinée de 8,2 L/100 km.

La mouture à traction chez Mazda enregistre une consommation de 8,8 L/100 km, alors que sa version turbo consomme 9,8 L/100 km. Maintenant, en comparant des pommes avec des pommes, le CX-5 avec son moteur de base jumelé au rouage intégral brûle 9,3 L/100 km, ce qui est 1,1 L/100 km de plus que sa concurrente.

Infodivertissement : Mazda

Les deux VUS offrent essentiellement les mêmes fonctionnalités de base. Les systèmes d’infodivertissement intègrent Apple CarPlay et Android Auto de même que quatre haut-parleurs. De plus, les deux véhicules ont deux ports USB et une prise audio auxiliaire.

Mazda remporte la mise de justesse, simplement parce que l’écran mesure huit pouces au lieu de 6,5 pouces chez Subaru. Il faudra aller dans les versions intermédiaires et haut de gamme de la Forester afin d’avoir une interface qui est également de huit pouces.

Photo: Mazda

Prix : égalité

Ici, il s’agit d’une question de perspective. En regardant les prix des modèles d’entrée de gamme, le CX-5 gagne d’un mince avantage face à la Forester, proposant un coût de 28 500 $ contre 28 995 $. Il faut noter cependant que le Mazda est en configuration avec le rouage à traction à ce prix. En équipant le CX-5 avec le rouage intégral, la facture grimpe à 30 000 $, avantageant alors Subaru.

Si nous analysons les coûts des variantes les plus huppées, Subaru remporte la mise avec sa version Premier qui s’affiche à un prix de 40 095 $. Chez Mazda, le prix monte jusqu’à 42 050 $ pour la mouture Signature (sans compter la variante 100e anniversaire qui s’élève à 43 550 $).

Photo: Mazda

Garanties : avantage Mazda

Subaru offre des garanties plutôt standard dans le segment. Les composantes de base sont couvertes sur une période de trois ans et sur une distance de 60 000 km. La « garantie motopropulseur » est de 5 ans/100 000 km, alors que la garantie contre la perforation est aussi de 5 ans, mais avec le kilométrage illimité.

Mazda l’emporte ici grâce à sa nouvelle approche aux garanties. La garantie de base est également de trois ans, de même que la garantie motopropulseur à cinq ans. Cependant, elles offrent toutes les deux le kilométrage illimité. Concernant la garantie contre la perforation, elle est de sept ans et le kilométrage est également illimité.

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×