Ford F-150 2021 : leader indétrônable

Publié le 19 novembre 2020 dans Premiers contacts par Antoine Joubert

Six ans après une refonte complète survenue en 2015, le Ford F-150 a droit à une sérieuse remise à niveau.

Il ne s’agit pas d’une refonte complète, mais plutôt d’une importante évolution qui lui permettra sans doute de garder le fort jusqu’à ce que l’équipe de design retourne à la planche à dessin, à partir d’une feuille blanche.

Il faut dire que pour la cuvée 2021, l’ensemble des panneaux de carrosserie ont été remodelés. Timidement, certes, mais juste assez pour que le véhicule gagne en muscle et en élégance. Les changements les plus marqués affectent clairement la partie avant, plus angulaire, mais aussi plus raffinée. Comme d’habitude, une grande famille de grille de calandre vient personnaliser chacune des versions, Ford proposant également trois types de phares. Vous remarquerez aussi que le museau a été rehaussé afin de lui donner plus de stature, le F-150 s’apparentant désormais davantage au Super Duty. D’ailleurs, la signature visuelle des phares à DEL des camions de la série Super Duty est ici reprise, cette fois en deux volets, puisqu’on l’intègre à la fois aux phares et aux antibrouillards.

Esthétiquement très invitant, ce nouveau F-150 étonne surtout à l’ouverture des portières. Nouvelle instrumentation, nouveau volant, nouvelle console centrale, nouvel écran tactile de 12,1 pouces ainsi que des sièges remodelés viennent rehausser la barre, permettant du coup de distancer encore davantage les camionnettes GM, chez qui l’habitacle demeure le point faible.

C’est au volant de la plus cossue des versions du F-150 que j’ai pu récemment passer quelques heures, tentant de me familiariser avec cette pléiade de nouveaux gadgets. Une version Limited affichant un prix d’entrée à 89 795 $, où le niveau de luxe et de finition donne carrément l’impression de se retrouver chez Lincoln. Soyez toutefois sans crainte, le constructeur n’a aucunement l’intention de ramener sur la sellette la camionnette Lincoln Mark LT, elle qui avait tenté dans les années 2000 de rehausser d’un cran les limites du luxe, face à la plus cossue des F-15, qu’était à l’époque la version King Ranch.

Six versions

En excluant le Raptor qui risque de répliquer très fortement à l’arrivée soudaine du nouveau Ram TRX, la gamme F-150 comporte six niveaux de finition. XL, XLT, Lariat, King Ranch, Platinum et Limited. Uniquement offerte avec la cabine SuperCrew, cette dernière propose donc un environnement hyper technologie où l’énumération des accessoires et des fonctionnalités est impossible. Retenez cependant que la grande ergonomie liée à cette nouvelle instrumentation numérique est remarquable, et que cet écran central de 12,1 pouces est assurément plus convivial que son équivalent chez Ram.

Difficile de passer sous silence la très belle présentation et le haut niveau de finition de l’habitacle. Puis, une mention spéciale aux sièges, rappelant ceux du Lincoln Aviator, où le design impressionne autant que les multiples ajustements, ce qui incluant bien sûr les fonctions de massage. Il est même désormais possible de les incliner complètement à l’horizontale, parce que le besoin d’une petite sieste peut survenir à tout moment!

Fait intéressant, Ford a aussi choisi d’y conserver un levier de vitesse traditionnel, plutôt que d’opter pour une molette rotative ou des boutons poussoirs. Décision soutenue par les sondages auprès de la clientèle, qui mentionnait vouloir conserver cet aspect, en le rendant toutefois moins encombrant. Chose dite, chose faite, puisque le levier aujourd’hui plus compact se démarque par la possibilité de le replier à plat, à même la console. Une caractéristique permettant de déployer par la suite l’accoudoir central, divisé en deux sections, lequel peut se transformer en table de travail.

Photo: Antoine Joubert

Six moteurs

Pour 2021, Ford ajoute un sixième moteur à sa gamme. Une mécanique qui ébranlera certainement la compétition, laquelle mise toujours ses V8 traditionnels alors que les ventes de ce type de mécanique chez Ford se situent actuellement autour de 25%.

En plus de son V8 de 5,0 litres, de ses trois V6 à essence et de son moteur diesel PowerStroke de 3,0 litres, Ford débarque cette année avec une motorisation hybride. Baptisée PowerBoost, cette dernière consiste au mariage du V6 EcoBoost de 3,5 litres à un moteur électrique de 47 chevaux, pour une puissance maximale combinée de 430 chevaux et un couple impressionnant de 570 livres-pied. En somme, la motorisation la plus puissante offerte dans la gamme F-150 (à l’exception du Raptor), pour une consommation moyenne combinée de 9,8 L/100 km, à peu près équivalente à celle du moteur diesel.

Photo: Antoine Joubert

Annonçant avec cette mécanique une capacité de remorquage maximale de 12 700 livres, Ford profite de la refonte du F-150 pour majorer également les capacités de ses autres versions. Ainsi, une capacité maximale de 14 000 livres avec le V6 EcoBoost de 400 chevaux (puissance en hausse de 25 chevaux) ainsi qu’une capacité de charge de 3 250 lb.

Dans le contexte d’un essai d’une journée, je n’ai au final pu faire mieux que 12,7 L/100 km au chapitre de la consommation, avec cette version PowerBoost. Puis, bien que la puissance soit livrée différemment et que le couple initial du moteur électrique soit un sérieux atout, il m’a été difficile de véritablement déceler un grand écart de puissance avec le V6 EcoBoost de 3,5 litres.

Photo: Antoine Joubert

Un essai simultané des deux versions serait donc souhaitable, ce qu’il me sera possible d’effectuer en début d’année prochaine. Or, il me faut admettre avoir été plus qu’impressionné par le rendement de cette mécanique. Un passage du mode électrique à l’essence quasi impossible à déceler, doublé d’une animation graphique au tableau de bord qui incite à modifier ses habitudes de conduite dans l’optique d’une plus faible consommation.

Ne soyez évidemment pas dupes, la consommation grimpera en flèche à l’arrimage d’une remorque, comme c’est aussi le cas avec les moteurs EcoBoost traditionnels. Or, jamais une camionnette aussi puissante et performante au chapitre des capacités n’aura été aussi frugale.

Extrêmement confortable, la version Limited mise à l’essai chaussait des pneus de 22 pouces qui franchement, n’affectaient pas négativement sa conduite. Comme quoi, Ford a également tout mis en œuvre pour stabiliser sa camionnette au chapitre des suspensions, qui n’offrent toujours pas d’avenue pneumatique. Et il faut aussi souligner le niveau d’insonorisation remarquable, signe d’une construction sérieuse et d’un grand souci du détail.

Photo: Antoine Joubert

Passez à la caisse

Avant de parler prix, un mot pour souligner que Ford innove aussi au chapitre de la caisse de chargement. Avec un plateau pouvant être doté d’un battant électrique, derrière lequel se cache une véritable table de travail, avec ancrage de serres et unités de mesure. Également, avec un panneau électrique baptisé ProPower, placé sur la paroi intérieure de la benne, permettant le branchement d’outils multiples, même de 240V. Ajoutez à cela une multitude de nouveautés au chapitre de la sécurité active, d’innombrables fonctions d’éclairage, d’angles de caméra et d’assistance à la conduite, et vous avez une idée sommaire des innovations apportées à cette camionnette qui possède tout pour demeurer au sommet.

Vous aurez toutefois compris que toutes ces innovations ont un prix, et que pour celui qui choisirait d’opter pour la totale, la facture avant taxes peut désormais avoisiner le seuil psychologique des six chiffres. À preuve, mon véhicule d’essai affichait un prix de 95 575 $, incluant l’option du moteur PowerBoost facturé à 2 500 $.

Fiche d'évaluation
Modèle à l'essai Ford F-150 2021
Version à l'essai Limited
Fourchette de prix 33 429 $ – 89 725 $
Prix du modèle à l'essai 95 575 $
Garantie de base 3 ans/60 000 km
Garantie du groupe motopropulseur 5 ans/100 000 km
Consommation (ville/route/observée) 9,7 / 9,8 / 12,7 L/100km
Options Moteur PowerBoost : 2 500$, Plateau de hayon : 200$, ProPower : 600$
Modèles concurrents Chevrolet Silverado 1500, GMC Sierra 1500, Nissan Titan, Ram 1500, Toyota Tundra
Points forts
  • Grand choix de versions / mécaniques
  • Technologie de pointe
  • Disponible du moteur PowerBoost de XL à Limited
  • Habitacle nettement amélioré
  • Capacités de charge et remorquage
Points faibles
  • Facture à la hausse
  • Innombrables options...souvent coûteuses
  • Fiabilité à prouver (hybride)
Fiche d'appréciation
Consommation 3.5/5 Affichant une moyenne de consommation avoisinant les 10 litres aux 100 km, l'hybride devrait prouver ses capacités sur un essai prolongé, puisque nous avons obtenu une moyenne enregistrée à 12,7 L/100 km, lors d'un essai d'une journée à -5 degrés.
Confort 4.0/5 La douceur des suspensions du Ram la devancent encore un brin, mais Ford a su créer une camionnette franchement confortable et qui de loin, propose les meilleurs sièges de l'industrie.
Performances 4.0/5 Avec 430 chevaux, la version hybride propose une puissance remarquable. Tout comme les V6 EcoBoost de 3,5 litres et le V8, tous deux affichant désormais 400 chevaux.
Système multimédia 5.0/5 Sans aucun doute, le meilleur système actuellement offert dans une camionnette pleine grandeur.
Agrément de conduite 4.0/5 Le plaisir de conduire n'égale pas celui du Ram, qui propose une meilleure maniabilité, mais la puissance, le raffinement et l'exploitation de la motorisation hybride constituent de réels plaisirs.
Appréciation générale 4.0/5 Une superbe évolution pour le F-150, qui possède tout pour demeurer au sommet.
Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×