Porsche 718 Cayman GT4 2020 : le test de la vraie vie

Publié le 5 décembre 2020 dans Essais par Frédéric Mercier

Quand vient le temps de s’amuser sur une piste de course, Porsche est assurément l’une des marques à choisir.

Et parmi tous les modèles offerts par le constructeur de Stuttgart, il y en a un qui se démarque vraiment du lot : la 718 Cayman GT4.

Conçue spécialement pour la piste, cette Cayman sur les stéroïdes a tout ce qu’il faut pour satisfaire les puristes désirant lâcher leur fou à Sanair ou à ICAR. Un moteur à six cylindres de 414 chevaux à la sonorité carrément jouissive, une boîte manuelle à six rapports d’une précision hallucinante, et bien sûr un environnement qui inspire la performance.

Photo: Frédéric Mercier

De la suspension rabaissée aux sièges en carbone, tout dans ce véhicule est conçu avec une chose en tête : s’amuser sur un circuit. Si c’est ce que vous recherchez, c’est la Porsche qu’il vous faut, bien plus qu’une 911 ou même qu’une Taycan. La Cayman GT4 ne sera peut-être pas la plus rapide, mais c’est assurément la plus agréable à piloter, avec sa répartition de poids parfaite grâce au moteur placé en position centrale.

Mon collègue Antoine Joubert en a d’ailleurs fait l’expérience récemment, et ses propos résument très bien le tout.

Mais qu’en est-il de la vie de tous les jours? Celle où on doit faire l’épicerie, se taper des allers-retours entre la maison et le bureau et aller chercher les enfants à la garderie? Cette voiture est-elle vivable dans un tel scénario, ou devrait-elle être utilisée exclusivement sur la piste?

Nous avons fait l’essai de la Porsche 718 Cayman GT4 sur les routes du Québec durant une semaine pour en avoir le cœur net. Voici ce qui en est ressorti.

Vivable, mais pas confortable

Si vous avez des enfants en bas âge, oubliez ça tout de suite. La configuration biplace de la Cayman ne vous permettra pas de les amener en balade. Aussi bien vous tourner vers une Porsche 911, ou bien vers une Nissan GT-R.

Cela dit, si vous êtes célibataire ou en couple, la Cayman GT4 peut s’avérer un véhicule de tous les jours… à un prix assez fort. Et par prix, on ne vous parle même pas de la facture, qui débute à... 114 900 $! Au-delà des dollars, le prix à payer se situe surtout au niveau du confort.

Les sièges de la GT4 sont pensés pour la piste, et ça finit par se faire sentir lors des déplacements quotidiens. Le support lombaire est certes excellent, mais la fermeté finit par devenir un irritant assez majeur. Idem pour les suspensions très sèches qui ne pardonnent pas. Vous n’aurez jamais autant senti les nids-de-poule!

Pour les commissions, un coffre avant permet de loger quelques sacs, alors que l’arrière est pratiquement entièrement obstrué par le compartiment moteur. Il reste ensuite un peu d’espace derrière les sièges, mais vous comprenez que ce n’est pas le modèle idéal pour aller faire une virée chez Costco.

Photo: Frédéric Mercier

De plaisir à frustration

Je vous entends déjà me dire que l’aspect pratique, on n’en a rien à cirer. Que lorsque l’on achète un bolide de cette trempe, le but est de transformer chaque déplacement en véritable partie de plaisir. Et c’est vrai, au fond.

Sauf que sur les routes publiques, on ne peut pas réellement profiter du potentiel exceptionnel de la Cayman GT4. Du moins, pas légalement.

Il ne faut que 4,4 petites secondes au bolide allemand pour atteindre le cap des 100 km/h. Les accélérations sont si rapides que l’on se retrouve très vite en situation d’illégalité. Impossible non plus de jouer du levier comme on le voudrait, puisque l’on atteint des vitesses assez élevées dès le deuxième rapport.

Photo: Frédéric Mercier

Bref, chaque déplacement en Cayman GT4 est évidemment une source de bonheur, mais aussi de frustration. Parce que rien n’est plus fâchant que d’avoir entre les mains une telle machine sans pouvoir en profiter pleinement.

Lors d’un trajet sur l’autoroute entre Montréal et Québec, je me suis surpris à quelques reprises à ralentir à 100 km/h, simplement pour rétrograder et pousser la machine l’espace de deux ou trois secondes, le temps que l’aiguille du compteur de vitesse atteigne 120 km/h. On s’amuse comme on peut…

La Porsche 718 Cayman GT4 est une merveille d’ingénierie, et assurément l’une des voitures les plus compétentes de sa prestigieuse catégorie. Mais pour en exploiter le plein potentiel, c’est sur une piste de course que ça doit se passer. Sinon, c’est comme si vous achetiez un MacBook Pro pour aller lire vos courriels.

Fiche d'évaluation
Modèle à l'essai Porsche 718 2021
Version à l'essai Cayman GT4
Fourchette de prix 64 400 $ – 114 900 $
Prix du modèle à l'essai 114 900 $
Garantie de base 4 ans/80 000 km
Garantie du groupe motopropulseur 4 ans/80 000 km
Consommation (ville/route/observée) n.d.
Options n.d.
Modèles concurrents Audi TT, BMW Z4, Chevrolet Corvette, Lotus Evora
Points forts
  • Performances indécentes
  • La définition même du plaisir de conduire
  • Design sublime
Points faibles
  • Confort rudimentaire
  • Peu d'espace de chargement
  • Impossible d'exploiter son plein potentiel sur les routes publiques
Fiche d'appréciation
Consommation 2.5/5 Le moteur à six cylindres est plutôt gourmand.
Confort 2.0/5 Pensé pour la piste, pas pour les routes québécoises.
Performances 4.5/5 Wow, tout simplement.
Système multimédia 4.0/5 Facile à utiliser et bien présenté.
Agrément de conduite 5.0/5 Quand on peut en profiter pleinement, cette voiture est tout simplement exceptionnelle.
Appréciation générale 4.0/5 Une machine de rêve destinée aux puristes. Au diable les compromis!
Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×