Alfa Romeo Stelvio 2021 : difficile d'expliquer son impopularité

Publié le 9 décembre 2020 dans Essais par Marc-André Gauthier

Vous voulez un VUS compact de luxe? Vous êtes loin d’être le seul! Ce segment est convoité par la majorité des acheteurs de véhicules de luxe. Suffit de prendre la route pour voir une panoplie de Mercedes-Benz GLC, Audi Q5, BMW X3, Acura RDX, etc.

Mais un joueur semble absent de ce tableau : l’Alfa Romeo Stelvio.

La marque de luxe italienne, dans le giron de FCA, a tenté son retour en Amérique du Nord avec la berline Giulia. Les ventes n’étaient pas au rendez-vous, mais dans les hautes sphères de la compagnie, on avait déjà un plan B : un VUS. C’est ainsi que le Stelvio est arrivé chez nous, avec l’intention de bouleverser le marché. Résultat? C’est plutôt le Stelvio qui a été bouleversé. Les ventes sont désolantes. Pourtant, c’est un produit particulier qui mérite vraiment sa chance!

Photo: Marc-André Gauthier

Un style racé

Ceux qui trouvent que tous les VUS se ressemblent doivent porter attention au Stelvio. Ses lignes sont uniques. Arrondi, mais agressif, le Stelvio sort du lot, surtout avec les superbes couleurs qui sont disponibles en option. Le noir que vous voyez sur la photo, par exemple, est métallique, rempli de flocons brillants, renvoyant différentes teintes argentées en fonction de l’éclairage.

Plusieurs roues sont disponibles en option. Celles de la version de performance, la Quadrifoglio, sont magnifiques. Notre version d’essai, la TI Sport AWD, ne manquait définitivement pas de style.

Photo: Marc-André Gauthier

Cette ADN se poursuit à l’intérieur. L’habitacle du Stelvio n’emprunte pas son design à ses rivaux. Sa planche de bord intègre un gros écran multimédia, nous donnant vraiment l’impression d’être dans un véhicule de luxe, voire dans une voiture sportive.

Parlant du système d’infodivertissement, Alfa Romeo n’offre pas une version de Uconnect, malgré son lien de famille avec Chrysler. À la place, on a droit à un système maison très correct, mais pas particulièrement intuitif.

L’intérieur de notre modèle d’essai comprenait la magnifique garniture en cuir rouge, qui donne l’impression que le Stelvio se rapproche davantage d’une Ferrari que d’un Mercedes-Benz GLC. Les sièges fournissent un excellent support, cependant, aussi jolis soient-ils, les places arrière sont bien trop étroites, convenant à peine à des adultes. Mais dans ce segment, c’est un problème assez récurent.

Photo: Marc-André Gauthier

Une mécanique relevée

Le Stelvio est bien connu pour son V6 biturbo dérivé du V8 biturbo de Ferrari, celui que l’on retrouve dans la version de performance Quadrifoglio. Cela dit, il ne faudrait pas bouder pour autant la mécanique de base, un quatre cylindres turbocompressé de 2 litres.

On le dit souvent, la puissance et le couple, ce n’est pas tout. Ce qui compte, c’est comment cette puissance se transpose dans la réalité. Quelles sont les sensations que le moteur fait ressentir au conducteur? Comme cette force se traduit-elle en termes d’accélérations?

Ce quatre cylindres développe 280 chevaux et 306 livres-pied de couple. Accouplé à une transmission ZF à 8 rapports, il envoie sa puissance aux quatre roues de la voiture. Certains diront qu’il s’agit du même groupe motopropulseur que dans le Jeep Wrangler turbo, et c’est essentiellement vrai… mais la programmation n’a rien à voir!

Photo: Marc-André Gauthier

Les ingénieurs d’Alfa Romeo ont réussi à prendre cette mécanique et à en faire une véritable petite bombe. Peu importe la vitesse, quand on appuie sur l’accélérateur, on a de fortes accélérations, accompagnées d’une magnifique sonorité.

La tenue de route est elle aussi inspirante. Combiné à une direction d’une précision tout simplement inédite, le Stelvio est aussi agréable à conduire qu’une auto sport. Sur une mauvaise chaussée, on aimerait une suspension peut-être un peu plus molle, mais le débattement additionnel dont bénéficie un VUS vient tout de même amoindrir les chocs.

Si vous voulez une expérience de conduite qui se rapproche d’une super voiture européenne, le Stelvio est un bien meilleur candidat que la majorité des produits qui nous viennent de l’Allemagne depuis quelques années.

Photo: Marc-André Gauthier

À cette pureté s’ajoute une bonne couche de technologies. En option, on peut équiper son Stelvio de systèmes de sécurité avancés, qui permettent une conduite semi-autonome sur l’autoroute.

Le principal souci quant au Stelvio, c’est sa mauvaise réputation de fiabilité. Cela dit, la fiabilité d’Alfa Romeo est au même niveau que celle de Jaguar et Land Rover, et pourtant, on en voit plein de ceux-là.

De par son prix et sa conduite relevée, le Stelvio mérite un meilleur succès.

Fiche d'évaluation
Modèle à l'essai Alfa Romeo Stelvio 2021
Version à l'essai Ti Sport AWD
Fourchette de prix 54 645 $ – 97 000 $
Prix du modèle à l'essai 60 645 $
Garantie de base 4 ans/80 000 km
Garantie du groupe motopropulseur 4 ans/80 000 km
Consommation (ville/route/observée) 10,8 / 8,3 / n.d. L/100km
Options n.d.
Modèles concurrents Acura RDX, Audi Q3, Audi Q5, BMW X3, BMW X4, Buick Envision, Cadillac XT5, Infiniti QX50, Jaguar F-PACE, Jaguar I-PACE, Land Rover Discovery Sport, Land Rover Range Rover Evoque, Land Rover Range Rover Velar, Lexus NX, Lincoln Corsair, Mercedes-Benz GLC, Porsche Macan, Volvo XC60
Points forts
  • Look unique et stylé
  • Habitacle magnifique
  • Conduite digne d'une sportive
  • Moteur surprenant
Points faibles
  • Fiabilité au fond du classement
  • Dispendieux
  • Places arrière petites
  • Suspension un peu ferme sur les mauvaises chaussées
Fiche d'appréciation
Consommation 3.0/5 Si le 2.0T est performant, il est également gourmand en essence!
Confort 3.5/5 Le Stelvio est confortable à cause de sa tenue de route, mais sur une mauvaise chaussée c'est un peu moins bien...
Performances 4.0/5 Le 2.0T n'est pas le plus performant sur papier, mais dans la vie, il procure de belles sensations!
Système multimédia 3.5/5 Pas le plus intuitifs, mais plutôt complet, et sa présentation est réussie.
Agrément de conduite 4.5/5 Pour un VUS, la conduite est sensationnelle, similaire, sinon meilleure, que celle du Macan.
Appréciation générale 4.0/5 Par rapport à ses rivaux, ceux de l'Allemagne inclus, le Stelvio offre une conduite et un style qui devrait plaire aux puristes. Difficile de comprendre pourquoi il n'est pas plus populaire!
Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×