Hausse des ventes chez Cadillac : comment expliquer un tel succès?

Publié le 8 janvier 2021 dans Dossiers et conseils par Frédéric Mercier

En 2020, Cadillac a été l’unique marque automobile à voir ses ventes augmenter par rapport à l’année précédente au Canada.

Dans une année marquée par une pandémie qui aura causé de nombreuses pertes d’emploi et la fermeture des concessionnaires pendant plusieurs semaines, la marque de luxe de General Motors a connu la meilleure année de son histoire au Canada en 2020, avec des ventes totales de 12 413 unités. Il s’agit d’une hausse de 4,2% par rapport à 2019.

En guise de comparaison, la grande majorité des constructeurs ont vu leurs ventes canadiennes fondre comme neige au soleil en 2020. Parmi les plus affectés, mentionnons Infiniti (-47,3%), Jaguar (-41%) et BMW (-30,5%).

Comment expliquer la progression de Cadillac dans un marché aussi difficile? Le Guide de l’auto s’est entretenu avec Shane Peever, directeur général de Cadillac Canada, afin de comprendre ce qui s’est passé.

Beaucoup de nouveautés

« Il n’y a pas qu’une seule chose qui puisse tout expliquer, affirme d’emblée M. Peever. Plusieurs facteurs ont fait en sorte que nos ventes ont progressé. »

D’abord, le patron de Cadillac Canada a souligné l’arrivée récente de plusieurs nouveaux modèles au sein de la marque. Le XT6 est venu s’ajouter à la gamme des VUS, tandis que les berlines CT4 et CT5 ont apporté un vent de fraicheur dans la catégorie des berlines.

Le XT6 est d’ailleurs en grande partie responsable de la hausse des ventes de Cadillac. Arrivé en cours d’année 2019, ce VUS à trois rangées de sièges a connu sa première année de vente complète en 2020, et on peut parler d’un succès. Cadillac en a écoulé 1490 exemplaires au Canada, ce qui en a fait le troisième modèle le plus populaire de la marque, derrière les XT5 et XT4.

Photo: Cadillac

La nouvelle génération du gros Escalade, même si elle ne compte que pour une fraction des ventes en raison de son arrivée tardive en 2020, a également contribué à sa façon à faire rayonner la marque. « C’est notre porte-étendard », affirme M. Peever sans hésitation. Avec son immense écran de 38 pouces et son grand raffinement, l’Escalade permet effectivement à la marque américaine de faire jaser et d’attirer des clients dans les concessionnaires.

Magasiner en ligne

Aux dires de Shane Peever, un autre facteur qui a permis à Cadillac de se démarquer au cours de cette année pandémique est sa plateforme Cadillac Live. Lancée par le constructeur en 2019, Cadillac Live permet aux internautes de discuter avec un représentant de la marque par vidéoconférence. Celui-ci peut présenter les véhicules en temps réel et répondre aux questions des consommateurs sans que ceux-ci n’aient à se déplacer.

«Cadillac Live était déjà bien établi quand les concessionnaires ont dû fermer au printemps, et la popularité de notre plateforme a connu une croissance exponentielle cette année », se félicite M. Peever, qui estime que cela a permis à Cadillac de demeurer près de ses potentiels clients.

Photo: Cadillac

« Tout ça est réellement un travail d’équipe », souligne Shane Peever, qui voit d’un bon œil les années à venir pour Cadillac. «Nous avons les variantes Blackwing [des CT4 et CT5] qui seront lancées en février », rappelle-t-il, ajoutant que la performance sera au cœur des nouveautés de Cadillac au cours des prochains mois. Pourrait-on enfin avoir droit à un VUS portant l’écusson V réservé aux variantes sportives de la marque? » Je ne peux rien annoncer pour le moment, mais restez attentifs », répond-il simplement.

Un futur électrique

Pour le moment, Cadillac est l’une des rares marques de l’industrie automobile à ne proposer aucun modèle électrifié. Il y avait bien la CT6 hybride rechargeable, mais celle-ci a été abandonnée par le constructeur.

Parole de Shane Peever, cette situation est appelée à changer. « Le Cadillac Lyriq arrivera vers la fin de 2022, et ce ne sera que le premier de plusieurs modèles électriques chez Cadillac », assure-t-il, rappelant que Cadillac souhaite devenir une marque n’offrant que des véhicules électriques dans le futur.

Photo: Cadillac

De bien belles paroles, mais disons que la fin de 2022 est encore loin, et que certains concurrents de la marque proposent déjà des véhicules électrifiés depuis belle lurette…

Notons finalement que tout n’est pas rose partout pour Cadillac. Malgré cette hausse inespérée des ventes canadiennes en 2020, le portrait aux États-Unis n’a pas été le même. Là-bas, Cadillac a connu une baisse assez brutale de 17,1% de ses ventes dans la dernière année. « C’est très difficile d’expliquer cela », concède M. Peever. « Tout ce que je sais, c’est que nous avions un objectif commun ici au Canada de connaitre notre meilleure année à vie en 2020, et nous avons travaillé très fort pour réaliser cet objectif. »

Les défis restent énormes pour cette marque au passé prestigieux, mais on semble sur le bon chemin pour redonner à Cadillac ses lettres de noblesse.

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×