BMW X4 M Competition 2021 : ils sont fous, ces Germains!

Publié le 20 janvier 2021 dans Essais par Guillaume Rivard

Très peu de gens ont le besoin ou encore les moyens de se procurer un véhicule comme le BMW X4 M  Competition 2021, un luxueux VUS compact de type coupé qui possède une armée de 503 chevaux et toutes les qualités dynamiques pour tenir tête à bon nombre de voitures sport de haut niveau sur les circuits.

Il n’y a pas grand-chose de rationnel dans ce genre de bolide, qui est à la fois l’expression de la folie sportive des Allemands et de leur désir de ne pas laisser un concurrent trôner seul au sommet, peu importe le segment de marché. Mais vous savez quoi? On est drôlement contents qu’il existe!

Trouvez-vous un circuit…

Notre premier contact avec le BMW X4 M Competition était survenu en juin 2019 sur les belles routes publiques des États américains de New York et du New Jersey, mais aussi sur le fabuleux circuit privé du Monticello Motor Club – un paradis.

Rien à voir avec notre récent essai sur les routes endommagées et glissantes du Québec au tout début de janvier…

Tel que confirmé par l’affichage M sur l’écran central, impossible d’exploiter au maximum la cavalerie écrasante du six cylindres biturbo de 3,0 litres (30 chevaux de plus que la X4 M ordinaire, en passant). Néanmoins, lorsque les conditions le permettaient, la conduite devenait une véritable partie de plaisir. C’est à peine si l’on se croyait au volant d’un VUS!

Photo: BMW

L’accélération du X4 M Competition est foudroyante et nous cloue au siège comme peu sont capables de le faire. Grâce au couple de 442 livres-pied disponible dès 2 650 tours/minute, une boîte automatique à huit rapports très bien programmée et une fonction de départ canon (launch control), le temps d’accélération de 0 à 100 km/h est officiellement de 4,1 secondes.

Pour encore plus de plaisir, le châssis rigide (voyez ces barres de renfort M en carbone sous le capot) et la suspension sport M adaptive contrôlent remarquablement les mouvements du véhicule dans les courbes.

Photo: Guillaume Rivard

La tenue de route est aussi mordante que les freins, qui comprennent d’immenses disques de 15,6 pouces et des étriers à quatre pistons à l’avant, permettant des virages bien à plat que l’on apprécie dans les sièges sport aux appuis latéraux ajustables.

Et que dire du son? Riche et soutenu à l’accélération (jusqu’à la zone rouge de 7 200 tours/minute), il s’accompagne de quelques pétarades lors des rétrogradations. Et on peut naturellement varier la symphonie avec les sélecteurs manuels au volant.

Photo: Guillaume Rivard

Un monstre à votre image

Ce qui est vraiment génial avec le BMW X4 M Competition, c’est la possibilité de modifier plusieurs réglages à notre guise. À gauche du levier de vitesses se trouvent des boutons pour modifier individuellement le mode de la suspension, de la direction et bien sûr de la réponse du moteur (Efficient, Sport et Sport Plus). Juste à côté, une autre touche commande l’échappement sport M. Puis, sur le dessus du levier, on peut choisir le programme Drivelogic (1, 2 ou 3) en fonction du type de conduite recherché – plus en douceur ou à fond la caisse.

Via l’écran central, il est possible d’enregistrer nos préférences selon deux profils : M1 et M2. Par la suite, on n’a qu’à appuyer sur le bouton rouge correspondant sur le volant pour activer le tout. C’est pratique pour transformer en un éclair le comportement du X4 M Competition. N’oublions pas le système de rouage intégral, qui lui aussi propose un mode Sport acheminant plus de couple aux roues arrière et accentuant l’effet de survirage en échange d’un contrôle de stabilité désactivé.

Photo: Uwe Fischer

De gros compromis

Certes, dans l’ensemble, le BMW X4 est plus spacieux qu’un coupé sport, mais là s’arrêtent les avantages. La ligne de toit fortement inclinée à l’arrière laisse à peine assez de dégagement pour la tête des occupants de la banquette. Pour le conducteur, la lunette arrière devient extrêmement petite, ce qui nuit à la visibilité d’autant plus qu’il n’y a pas d’essuie-glace. Les miroirs latéraux ne sont pas gros non plus.

Quant au coffre, il ne contient que 524 litres, soit à peine plus que celui d’une berline intermédiaire comme la Honda Accord ou d’un multisegment sous-compact comme le Mazda CX-3. C’est le tiers de moins que dans le BMW X3, en fait.

Au moins, l’habitacle est invitant, coloré et lumineux grâce au toit panoramique, à l’éclairage ambiant réglable et au beau cuir Orange Sakhir de notre modèle d’essai. La combinaison de l’instrumentation numérique et de l’écran central tactile (chacun de 12,3 pouces) avec l’affichage tête haute est aussi moderne que conviviale.

Photo: Uwe Fischer

Des alternatives?

Le BMW X4 M Competition 2021 est un produit ultraperformant, mais également très niché, qui se vend à partir de 95 600 $ plus les frais de transport et de préparation. Notre exemplaire valait exactement 108 095 $ avec les nombreuses options ajoutées. Le Groupe ultime coûte à lui seul 10 000 $ et, croyez-nous, il y a bien d’autres façons de faire bondir le prix.

Évidemment, on achète ce genre de véhicule avec le cœur et un compte en banque bien rempli. Ayez au moins la sagesse de considérer les quelques alternatives qui existent sur le marché, à commencer par le BMW X3 M Competition (93 500 $), nettement plus pratique. Mentionnons ensuite le Mercedes-AMG GLC Coupé 63 S (96 900 $), le Porsche Macan Turbo (96 500 $), le Jaguar F-PACE SVR (96 250 $) et l’Alfa Romeo Stelvio Quadrifoglio (98 995 $), sans oublier le Tesla Model Y Performance (82 600 $) si la rapidité de l’accélération et le rendement énergétique vous importent plus que le son du moteur et la qualité de finition.

Fiche d'évaluation
Modèle à l'essai BMW X4 2021
Version à l'essai M Competition
Fourchette de prix 56 300 $ – 95 600 $
Prix du modèle à l'essai CA$95,600
Garantie de base 4 ans/80 000 km
Garantie du groupe motopropulseur 4 ans/80 000 km
Consommation (ville/route/observée) 16.6 / 12.1 / 14.3 L/100km
Options Groupe Ultime (10 000 $), Freins en composite M (750 $), Garnitures en fibre de carbone (850 $), Peinture métallique (895 $)
Modèles concurrents Alfa Romeo Stelvio Quadrifoglio AWD 2021, Mercedes-Benz GLC AMG 63 S 4MATIC+ Coupé 2021, Porsche Macan Turbo 2021, Tesla Model Y Performance TI 2021, Jaguar F-PACE SVR P550 2021
Points forts
  • Puissance écrasante
  • Conduite de voiture sport
  • Finition exceptionnelle
Points faibles
  • Prix quasiment scandaleux
  • Volume de chargement assez limité
  • Visibilité arrière problématique
Fiche d'appréciation
Consommation 3.0/5 Rendu là, ça vous importe vraiment? Officiellement, la moyenne est de 14,6 L/100 km.
Confort 3.5/5 Les sièges sport sont fermes. Sur les routes du Québec, la suspension l’est tout autant, plus souple en mode Confort.
Performances 4.5/5 Quel prodigieux moteur! 503 chevaux et 0-100 km/h en 4,1 secondes.
Système multimédia 4.0/5 Le système iDrive est très complet et généralement convivial. Apple CarPlay et Android Auto sont inclus.
Agrément de conduite 4.5/5 Un VUS ultradynamique, maniable, amusant à pousser et à écouter.
Appréciation générale 4.0/5 On l’achète et on capote pour ses prouesses et ses sensations, beaucoup moins pour son côté pratique.
Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×