Fourgon électrique : GM investit 1 milliard $ en Ontario

Publié le 18 janvier 2021 dans Électrique par Guillaume Rivard

Le tout nouveau fourgon commercial électrique EV600 que General Motors a dévoilé virtuellement la semaine dernière sera fabriqué à l’usine CAMI d’Ingersoll, en Ontario, faisant de GM le premier producteur à grande échelle de ce type de véhicule au Canada.

Le Chevrolet Equinox, qui y est assemblé depuis 2004, déménagera en 2023 dans une autre usine qui n’a pas encore été déterminée.

Les travailleurs syndiqués de l’usine CAMI ont accepté ce grand changement en ratifiant une nouvelle convention collective d’une durée de trois ans qui prévoit que GM investisse un milliard de dollars afin de convertir l’usine dès maintenant et d’employer un nombre « comparable » d’ouvriers, selon le président du syndicat Unifor, Jerry Dias.

Les gouvernements fédéral et ontarien ont déjà donné leur appui, mais l’ampleur de leur investissement respectif reste à préciser.

Photo: General Motors

Dotée d’une autonomie de 402 kilomètres, soit environ le double du nouveau Ford E-Transit, le fourgon électrique en question sera commercialisé sous une nouvelle bannière appelée BrightDrop. La production doit s’amorcer d’ici la fin de l’année, les 500 premiers exemplaires étant destinés à l’entreprise FedEx qui a pris part au processus de développement.

Rappelons que le géant du commerce électronique Amazon s’est de son côté tourné vers Rivian pour lui fournir 100 000 fourgons électriques, sans oublier 10 camions de la compagnie québécoise Lion Électrique.

En plus du EV600, GM a dévoilé un transpalette électrique révolutionnaire qui aidera les livreurs à déplacer de la marchandise du fourgon jusqu’à la porte des clients. On ne sait pas toutefois où cet appareil sera fabriqué.

En novembre dernier, GM s’était entendu avec les travailleurs d’Oshawa pour recommencer à fabriquer des camionnettes à partir de janvier 2022, soit des Chevrolet Silverado et GMC Sierra de nouvelle génération, incluant les modèles dits Heavy Duty. Le constructeur y injectera jusqu’à 1,3 milliard $ et embauchera entre 1 400 et 1 700 travailleurs horaires.

En vidéo: peut-on remorquer avec une voiture électrique?

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×