Mazda CX-30 Turbo 2021 : l'effet turbo

Publié le 9 février 2021 dans Premiers contacts par Gabriel Gélinas

Après la compacte Mazda3, c’est maintenant au tour du CX-30 de recevoir le moteur quatre cylindres turbocompressé de 2,5 litres alors que Mazda poursuit son évolution vers le créneau haut de gamme.

Le prix du CX-30 Turbo est fixé à 36 250 $, ce qui reflète le fait qu’il s’agit essentiellement d’un CX-30 GT auquel on a ajouté le turbocompresseur à 2 400 $. En fait, la dotation de série du CX-30 Turbo est à ce point complète que les seules options se limitent à des couleurs spéciales dont le coût varie entre 200 $ et 450 $

À l’instar de la Mazda3 Turbo, le CX-30 Turbo fait aussi dans la sobriété côté look, en ne se démarquant des variantes à motorisation atmosphérique que par des jantes en alliage de 18 pouces peintes en noir, par des rétroviseurs latéraux également noirs, par l’inscription « Turbo » apposée sur le hayon arrière, ainsi que par des tuyères d’échappement de plus grand diamètre.

Photo: Mazda Canada

En terrain connu

Côté motorisation, on est ici en terrain connu avec ce moteur qui a presque maintenant le don d’ubiquité puisqu’on le retrouve sous le capot de plusieurs modèles de la marque. Il est jumelé à une boîte automatique à six rapports et au rouage intégral.

Sur la route, c’est vraiment le couple qui impressionne. Avec plus de 300 livres-pied sous le pied droit, le CX-30 Turbo est particulièrement efficace avec une conduite toute en souplesse. Dans la circulation dense, il suffit de repérer un trou dans le flot du trafic pour ensuite enfoncer l’accélérateur et atteindre l’espace convoité en moins de deux. La réserve de puissance et de couple est satisfaisante, tout comme avec la Mazda3 Turbo d’ailleurs.

On peut cependant émettre un bémol en ce qui a trait à la boîte automatique qui ne compte que six rapports, alors que la tendance actuelle est aux boîtes à huit rapports et plus. À ce sujet, précisons que le couple abondant du moteur compense largement cette lacune et que la boîte du CX-30 Turbo fait un très bon boulot pour assurer l’agrément de conduite. Toutefois, il est clair qu’une boîte à huit rapports permettrait de réduire la consommation, surtout à vitesse d’autoroute, ce dont les ingénieurs sont conscients. Parions que Mazda devra bien emboîter le pas un jour.

Photo: Mazda Canada

Le CX-30 est un VUS au format compact et, comme les autres VUS de la marque, il est équipé d’un rouage intégral très performant qui comporte un mode de conduite hors route pour les sols vraiment accidentés que l’on active à la pression d’un bouton localisé sur la planche de bord, à gauche du volant. Ce système est même capable de composer avec des situations extrêmes comme lorsqu’une des roues est littéralement soulevée au point où elle n’est plus en contact avec le sol. Donc, bien que la vocation première du CX-30 ne soit pas la conduite hors route, il est néanmoins rassurant de constater qu’il en est capable, et que le seul facteur limitatif est la garde au sol du véhicule.

Le moteur turbocompressé étant plus lourd que le moteur atmosphérique de quelque 60 kilos, les ingénieurs ont revu la calibration des liaisons au sol en conséquence, de même que les paramètres de gestion du rouage intégral afin de composer avec le couple plus élevé du moteur. Dans les virages, la tenue de route est exceptionnelle et l’agrément de conduite est assurément au rendez-vous avec une conduite particulièrement inspirée.

Photo: Mazda Canada

Un volume d’espace compté

Le gabarit du CX-30 fait en sorte que son volume d’espace intérieur est moins généreux que celui de certains véhicules concurrents, notamment la Subaru Crosstrek, laquelle offre un peu plus d’espace et de dégagement. En revanche, le CX-30 Turbo se distingue par la qualité de sa finition intérieure et par son design nettement plus évolué.

Photo: Mazda Canada

En fin de compte, avec la nouvelle variante Turbo, le Mazda CX-30 s’inscrit parfaitement dans la nouvelle orientation de Mazda qui cherche à monter en grade pour réussir à s’imposer dans le créneau des véhicules haut de gamme.

Fiche d'évaluation
Modèle à l'essai Mazda CX-30 2021
Version à l'essai GT TI Turbo
Fourchette de prix 24 550 $ – 36 250 $
Prix du modèle à l'essai CA$36,250
Garantie de base 3 ans/illimité
Garantie du groupe motopropulseur 5 ans/illimité
Consommation (ville/route/observée) 10.5 / 7.9 / 9.4 L/100km
Options Peinture Rouge Cristal Vibrant Métallisé - 450 dollars
Modèles concurrents Buick Encore GX, Chevrolet Trailblazer, Fiat 500X, Ford EcoSport, Honda HR-V, Hyundai Kona, Jeep Renegade, Kia Niro, Kia Seltos, Nissan Qashqai, Subaru Crosstrek
Points forts
  • Couple abondant du moteur turbocompressé
  • Excellente dynamique et tenue de route
  • Dotation de série complète
  • Rouage intégral performant
Points faibles
  • Prix élevé
  • Volume d'espace intérieur
  • Boîte automatique à six rapports seulement
Fiche d'appréciation
Consommation 3.5/5 Moyenne observée de 9,4 L/100 km. La consommation pourrait être bonifiée par l'adoption d'une boîte à huit rapports.
Confort 3.5/5 Les sièges sont confortables, mais le roulement est plutôt ferme.
Performances 4.5/5 Le couple abondant du moteur turbocompressé rehausse les performances d'un cran. Conduite très souple et inspirée.
Système multimédia 3.5/5 Efficace. Connectivité Apple CarPlay et Android Auto au programme.
Agrément de conduite 4.5/5 Le CX-30 Turbo fait preuve d'une excellente tenue de rout et l'agrément de conduite est au rendez-vous.
Appréciation générale 4.0/5 Pour la conduite et le style, le CX-30 Turbo est au top. Dommage que l'espace intérieur soit limite.
Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×