Sondage : 75 % des futurs acheteurs québécois songent à l’électrique

Publié le 26 février 2021 dans Électrique par Guillaume Rivard

Près de sept Canadiens sur dix qui prévoient acheter un véhicule neuf dans les cinq prochaines années se disent susceptibles ou très susceptibles de choisir un modèle entièrement électrique ou hybride, selon un sondage effectué en janvier par la firme KPMG.

C’est en Colombie-Britannique que l’intention d’acheter un véhicule électrifié est la plus forte avec une proportion de 77% des répondants. Le Québec vient ensuite avec 75%. Sans surprise, le pourcentage est moins élevé en Alberta (54%) et dans les Prairies (48%).

Le sondage nous apprend aussi que les hommes sont plus enclins à considérer un véhicule électrique que les femmes (73% contre 62%). Même chose pour les consommateurs de 18 à 44 ans par rapport à ceux de 45 ans et plus (79% contre 58%).

Les trois marques les plus souvent mentionnées dans les intentions d’achat sont Toyota (23 %), Tesla (19 %) et Honda (9 %). 

Photo: Tesla

Des obstacles à surmonter

Alors que le coût reste le principal obstacle à l’adoption de ces véhicules, 42% des personnes qui prévoient d'en acheter un d'ici cinq ans sont prêtes à dépenser entre 30 000 $ et 49 999 $ et 20% sont prêtes à dépenser jusqu'à 74 999 $. Environ le tiers (31%) des acheteurs potentiels voudraient dépenser moins de 30 000 $.

En outre, 70 % des gens affirment que les incitatifs fiscaux et les rabais des fabricants sont des critères d'achat importants. Plus de la moitié (53%) craignent que les véhicules électriques ne fassent « exploser le réseau électrique », ce qui ferait grimper le coût d'utilisation.

L'autonomie est le second point le plus important pour les acheteurs potentiels, mais quelles sont leurs attentes exactement? Selon le sondage de KPMG, 77% des Canadiens veulent être capables de parcourir au moins 400 kilomètres avec une batterie pleine. Bonne nouvelle, c’est ce que proposent la majorité des nouveaux modèles électriques et ceux à venir, comme les Volkswagen ID.4, Nissan Ariya, Chevrolet Bolt EUV et Hyundai IONIQ 5.

Photo: General Motors

Autre enjeu de taille : les endroits pour faire le plein d’électrons. Neuf Canadiens sur 10 souhaitent l'installation de bornes de recharge dans chaque station d'essence, ainsi que dans les centres commerciaux et les épiceries. Juste un peu moins (83%) estiment que les constructeurs automobiles devraient être tenus d'investir dans l'infrastructure nationale de recharge.

De plus, 59 % des acheteurs potentiels disent qu'ils se doteraient d'une borne de recharge à domicile. Ce taux grimpe à 66 % au Québec.

« Face à l'engouement des Canadiens pour les véhicules électriques, les fabricants et les gouvernements devront accélérer le rythme pour répondre à la demande accrue et investir massivement dans les infrastructures nécessaires », affirme Peter Hatges, associé et leader national, Automobile, chez KPMG au Canada.

En vidéo: les voitures électriques, des jouets pour les riches?

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×