Entrevue : Jeep est-elle en train de devenir une marque de luxe?

Publié le 26 mars 2021 dans Blogue par Marc-André Gauthier

Jeep e récemment dévoilé nouveaux véhicules, les Wagoneer et Grand Wagoneer 2022. Allant de 70 000 $ à 120 000 $, ces gros VUS sont sans contredit des produits de luxe.

Quand on y pense, les modèles offerts par Jeep sont loin d’être accessibles. Même le petit Renegade dépasse facilement les 35 000 $. Le prix du Wrangler a lui aussi bondi au cours des dernières années.

La marque Jeep se tourne-t-elle tranquillement vers le luxe au détriment de l’accessibilité? Pour en discuter, l’équipe du Guide de l’auto s’est entretenue Christian Meunier, président de Jeep à l’échelle mondiale.

Premium, pas luxueux

D’entrée de jeu, M. Meunier explique que Jeep ne vise pas à devenir une compagnie de luxe, mais plutôt à poursuivre ce qu’elle fait déjà : offrir, dans chaque segment, une alternative haut de gamme à ses consommateurs .

Qu’entend-il par là? Pour M. Meunier, un produit haut de gamme se doit d’offrir un maximum de valeur par rapport à ses concurrents. Par exemple, même si le Renegade est plus dispendieux que ses rivaux directs, on peut argumenter que dans son segment, c’est le seul modèle qui offre de réelles capacités hors route, sans compter style unique.

Photo: AFP

Ce raisonnement s’applique à tous les produits de la marque. Compass, Cherokee, Grand Cherokee : ils visent tous à en offrir plus que leurs concurrents… pour un peu plus cher.

Pour revenir aux Wagoneer et Grand Wagoneer, l’idée n’était donc pas de créer des VUS de luxe à proprement parler, mais plutôt des VUS 7 passagers haut de gamme afin de rivaliser avec les autres camion pleine grandeur du marché, comme les Ford Expedition, Chevrolet Tahoe et GMC Yukon.

Toutefois, il faut souligner qu’à 120 000 $ pour un modèle tout équipé, le Grand Wagonner vient jouer dans les platebandes du Cadillac Escalade, et même des versions de base du Land Rover Range Rover. Dans les faits, le Grand Wagoneer est donc un produit de luxe… chez une marque qui ne souhaite pas nécessairement être perçue de cette façon.

D’ailleurs, on remarque que tant sur le Wagoneer que le Grand Wagoneer, il n’y a à peu près pas de logo Jeep, comme si l’on souhaitait faire de Wagoneer une gamme à part. M. Meunier explique qu’il est vrai que Jeep voulait que l’on puisse facilement distinguer ces deux véhicules du lot, mais à voir leur style, et la fameuse grille à 7 bandes, on devine tout de même facilement qu’ils sont bel et bien de la famille Jeep.

Comment les vendre ?

Christian Meunier en est bien conscient, les Wagoneer et Grand Wagoneer arrivent dans un segment difficile, outrageusement dominé par GM avec le quatuor Tahoe, Suburban, Yukon et Escalade. Les miettes restantes sont farouchement disputées par plusieurs constructeurs, alors que même les Coréens commencent à zyeuter le segment.

M. Meunier reconnaît d’emblée qu’il s’agit d’un défi de taille, mais pas insurmontable. Il nous aconfirmé s’être entretenu avec son nouveau patron Carlos Tavares, PDG de Stellantis. Aux dires de Christian Meunier, Tavares comprend bien le caractère unique de Jeep, et il est sûr d’avoir tout son support.

Photo: Jeep

Pour M. Meunier, le potentiel des nouveaux Wagoneer et Wagoneer se situe dans leur format.  Pour une première fois depuis longtemps, on pourra mettre la main sur un Jeep avec trois rangées de sièges (en plus du nouveau Grand Cherokee L). Ainsi, les amateurs de Jeep qui devaient se tourner ailleurs en raison de cette absence dans l’offre du constructeur seront maintenant servis.

Ensuite, il y a les capacités. Le Grand Wagoneer, avec son V8 de 6,4 litres, pourra remorquer jusqu’à 10 000 livres, ce qui en fait le véhicule le plus capable de son segment. Il en va de même pour les compétences hors route. Jeep promet du jamais vu dans le segment, ce qui pourrait intriguer plusieurs acheteurs potentiels.

Finalement, Christian Meunier évoque qu’un gros VUS américain pourrait intéresser les acheteurs de produits européens qui souhaitent vivre l’expérience états-unienne  à fond, sans perdre le raffinement auquel ils sont habitués. Quant à ce dernier point, il y a peut-être un certain questionnement à soulever, dans la mesure où ça fait longtemps que ces clients capricieux peuvent se tourner vers des modèles comme l’Escalade ou le Lincoln Navigator. Le Wagoneer pourra-t-il réellement se démarquer du lot? Seul le temps nous le dira!

Photo: Jeep

S’il y a une chose à retenir de l’arrivée des Wagoneer et Grand Wagoneer 2022, c’est que Jeep a le vent dans les voiles. Lancer deux produits haut de gamme dans un climat d’incertitude témoigne à quel point la compagnie est confiante en ce moment.

Imaginez! Jeep a débuté en tant que petit véhicule utilitaire militaire lors de la Deuxième Guerre mondiale, le Willys. On était loin d’un Grand Wagoneer à 120 000 $! À travers tout ça, Jeep a toujours réussi à garder l’ADN du Willys en vie. C’est peut-être ça. la clé de son succès.

En vidéo: une grosse année 2021 en vue pour Jeep

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×