Genesis GV80 2021 : le plus petit moteur suffit-il?

Publié le 19 mars 2021 dans Essais par Germain Goyer

Si la démonstration du luxe passait autrefois par d’opulentes berlines, ce n’est désormais plus le cas. Pourtant, la jeune marque de luxe coréenne qu’est Genesis est débarquée chez nous avec trois berlines alors que cette transition vers les VUS était déjà bien entamée.

Pour 2021, le catalogue se bonifie enfin grâce à l’ajout du GV80, un VUS intermédiaire de luxe à deux ou trois rangées.  

Cet hiver, Le Guide de l’auto a mis à l’essai le Genesis GV80 dans ses deux configurations de moteur. Voici nos impressions.

Quatre ou six cylindres

Sous le capot des versions d’entrée de gamme, reconnues par les appellations 2.5T Select et 2.5T Advanced, on retrouve un moteur turbocompressé à quatre cylindres de 2,5 L. Bien connue au sein de la famille à laquelle appartiennent également les marques Hyundai et Kia, cette mécanique convient parfaitement au GV80. Sa puissance et son couple s’élèvent respectivement à 300 chevaux et 311 livres-pied. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Bien qu’il s’agisse de la mécanique d’entrée de gamme, elle mérite sa place sous le capot du GV80.

Quant aux versions 3.5T Advanced et 3.5T Prestige, elles sont animées par un V6 biturbo de 3,5 L. Dans ce cas-ci, la puissance et le couple s’élèvent à 375 chevaux et 391 livres-pied.

Si nous n’avons pas de grands reproches à adresser aux deux motorisations, on ne peut en dire autant de la transmission automatique à huit rapports qui se marie aux deux blocs. En effet, les à-coups de la boîte sont nombreux et ils viennent miner l’expérience de conduite.  

En ce qui a trait à la direction et à la tenue de route, nous avons noté que la version animée par le V6 semblait plus lourde du « museau ». Ainsi, lors de certaines occasions, sa plus grosse cylindrée pouvait devenir un handicap face aux versions à quatre cylindres.

Photo: Germain Goyer

L’ergonomie à son meilleur

Depuis quelques années déjà, chez Kia comme chez Hyundai, on n’a pas le choix de souligner l’effort mis au chapitre de l’ergonomie. Et les produits Genesis, n’y font pas exception.  Tout est à portée de main, les manipulations sont simples et le graphisme est clair et facile à lire.

Photo: Germain Goyer

Le système d’infodivertissement est agréablement intuitif. D’ailleurs, bien que l’on puisse contrôler les différents menus à l’aide d’une roulette positionnée entre les deux sièges avant, l’écran est également tactile. Acura aurait intérêt à prendre des notes...

Si l’ergonomie est sans reproche, on ne peut pas en dire autant du confort et du silence de roulement. En effet, comme pour la direction et la tenue de route, le GV80 à moteur V6 est désavantagé par rapport aux deux versions de base. Ses jantes de 22 pouces, même si elles sont bien jolies, diminuent le confort recherché dans une trop grande mesure. Les jantes de 20 pouces du modèle 2.5T Advanced procurent une conduite bien plus confortable.

Photo: Germain Goyer

Dans les deux cas, notons que nous aurions aimé que davantage d’attention soit accordée au développement des suspensions arrière. De la part d’un VUS intermédiaire de luxe, on est en droit de s’attendre à mieux.

Il fait tourner les têtes

Pour bien des Québécois, la marque Genesis demeure méconnue, et ses produits, encore plus. Ainsi, au cours des périodes d’essai, il était fascinant de constater à quel point le GV80 attirait l’attention des piétons et des autres automobilistes. Les pouces en l’air et les sourcils en accent circonflexe étaient nombreux. Et entendons-nous, il ne s’agit pas d’une McLaren orange, mais bien d’un VUS vert forêt!

Photo: Germain Goyer

À la pompe

Après avoir parcouru près de 600 kilomètres au volant du GV80 2.5T Advanced, l’ordinateur de bord affichait une consommation moyenne de 10,9 L/100 km, soit 0,4 L/100 km de plus que la cote annoncée par Ressources naturelles Canada.

Quant au GV80 3.5T Prestige, l’ordinateur de bord enregistrait une cote de 13,0 L/100 km au bout des 925 kilomètres d’essai. De son côté, l’organisme gouvernemental affiche une cote de 11,8 L/100 km.

À noter que les deux moteurs du Genesis GV80 doivent être alimentés avec du carburant super (octane 91).

Photo: Germain Goyer

Trois rangées, mais…

Appartenant à la catégorie des VUS intermédiaires, le Genesis GV80 peut accueillir cinq ou sept occupants en fonction de la version choisie. En optant pour le moteur à quatre cylindres, vous n’aurez droit qu’à deux rangées. Il faut obligatoirement faire le saut vers une version à moteur V6 pour profiter de la troisième rangée.

Hélas, il faut avoir les poches creuses pour obtenir ces sièges supplémentaires, car les GV80 3.5T Advanced et Prestige affichent respectivement un prix de départ de 80 000 et 85 000 $. En ce qui concerne les versions 2.5T Select et 2.5T Advanced, on parle d’une facture de 64 500 et 70 000 $.

Photo: Germain Goyer

En bref

Avec le GV80 2021, le meilleur des deux mondes ne semble malheureusement pas exister puisque l’on ne peut profiter de l’agilité d’une version à quatre cylindres et de la pleine puissance du moteur V6. On ne peut pas non plus opter pour une version à trois rangées sans pour autant y laisser un rein. Nous aurions préféré une plus grande souplesse dans le choix de la configuration.

Malgré cela, notre essai à bord de ce nouveau joueur coréen a été fort concluant. Le GV80 a tous les éléments en main pour être un véhicule qui donnera du fil à retordre à ses concurrents. Sauf peut-être aux Allemands…

En vidéo : montez à bord du Genesis GV80 2021 

Fiche d'évaluation
Modèle à l'essai Genesis GV80 2021
Version à l'essai 2.5T Advanced
Fourchette de prix 64 500 $ – 85 000 $
Prix du modèle à l'essai n.d.
Garantie de base 5 ans/100 000 km
Garantie du groupe motopropulseur 5 ans/illimité
Consommation (ville/route/observée) 12.8 / 10.2 / n.d. L/100km
Options n.d.
Modèles concurrents Acura MDX, Audi e-tron, Audi Q7, Audi Q8, BMW X5, BMW X6, Buick Enclave, Cadillac XT6, Infiniti QX60, Land Rover Discovery, Land Rover Range Rover Sport, Lexus GX, Lexus RX, Lincoln Aviator, Lincoln Nautilus, Maserati Levante, Mercedes-Benz GLE, Porsche Cayenne, Tesla Model X, Volvo XC90
Points forts
  • Moteur à quatre cylindres tout à fait suffisant
  • Ergonomie optimisée
  • Finition impressionnante de la version 3.5T Prestige
Points faibles
  • Troisième rangée livrable avec les versions à moteur V6
  • Confort et silence de roulement décevants (particulièrement avec les jantes de 22 pouces)
  • Taux d’intérêt en location peu avantageux (entre 4,4 et 4,9 %)
Fiche d'appréciation
Consommation 3.5/5 Raisonnable.
Confort 3.5/5 On aurait été en droit de s’attendre à mieux.
Performances 3.5/5 Ne sous-estimons pas le moteur à quatre cylindres.
Système multimédia 4.0/5 Très bien pensé et conçu.
Agrément de conduite 2.5/5 À ce chapitre, il ne se démarque pas particulièrement.
Appréciation générale 3.5/5 Pour une première fois, Genesis débarque avec un véhicule qui a les munitions nécessaires pour accaparer des parts de marché.
Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×