Ford Bronco Sport 2021 : quand on le comprend, on l'adore

Publié le 31 mars 2021 dans Essais par Marc-André Gauthier

Quand Ford a annoncé le retour du Bronco, le monde automobile était en émoi! Enfin, le Jeep Wrangler allait avoir un rival moderne. Mais, surprise, Ford a aussi révélé la venue d’un autre modèle, le Bronco Sport.

Ford a présenté le Bronco Sport comme une alternative plus modeste au Bronco. Un VUS plus petit, moins dispendieux, plus pratique et confortable au quotidien. Rapidement, on a compris qu’il s’agissait d’un VUS basé essentiellement sur le Ford Escape.

Dès lors, plusieurs ont revu leurs attentes envers le produit, certains allant même jusqu’à le qualifier d’Escape avec des grosse roues qui n’a rien à voir avec le « vrai » Bronco.

Afin de déterminer s’il mérite réellement l’appellation Bronco qui trône sur sa calandre, nous avons mis le Ford Bronco Sport à l’essai sur la route comme dans les champs boueux du printemps québécois.

Sur la route, un charme

La première portion de notre essai du Bronco Sport s’est déroulée dans l’ouest de l’île de Montréal, un désert d’asphalte et de béton où nous avons pu tester les aptitudes routières de ce nouveau VUS américain.

Nous avons vite réalisé que le style du Bronco Sport ne passe vraiment pas inaperçu. Que de compliments et de pouces en l’air partout où nous passions!

Photo: Marc-André Gauthier

Dès les premiers nids-de-poule, on sent que la suspension est bien différente de celle de l’Escape, malgré le fait que les deux véhicules partagent effectivement la même plateforme. Le Bronco Sport propose beaucoup plus de débattement, et certaines composantes ont été renforcées pour endurer les mouvements abrupts caractéristiques au hors route. Cette suspension et des pneus assez épais permettrent un confort surprenant sur la route.

Bref, le Bronco Sport conserve les qualités de l’Espace, mais on gagne beaucoup en confort. Même si c’est un VUS compact, les pires routes montréalaises n’affectent pas ses occupants! À l’arrière, on aimerait un peu plus d'espace pour les jambes, mais au moins on a beaucoup de dégagement pour la tête. Par contre, les sièges avant manquent cruellement de rembourrage.

Photo: Marc-André Gauthier

Le style de l’habitacle est joli, et le coffre - avec les surfaces couvertes d’un épais caoutchouc - nous donne effectivement l’impression d’être dans un véhicule utilitaire. Ce Bronco Sport vient même avec une espèce de dispositif en plastique qui permet de bien segmenter l’espace de rangement ou même de créer une table à pique-nique sous le hayon. Voilà de petites attentions qui peuvent faire toute la différence!

Photo: Marc-André Gauthier

Sous le capot, on a le choix entre un petit moteur à trois cylindres turbo de 1,5 litre (180 chevaux et 185 livres-pied de couple) et un quatre cylindres turbo de 2,0 litres (250 chevaux et 275 livres-pied de couple). Ce sont les mêmes mécaniques que l’on retrouve dans l’Escape… et ce n’est pas une mauvaise chose.

La version Badlands que nous avons mise à l’essai est la seule à offrir le moteur à quatre cylindres. Ce bloc procure de bonnes accélérations et une conduite souple. La transmission automatique à 8 rapports pourrait être un peu plus rapide, mais régler le véhicule en mode Sport corrige cette situation. Un mode Sport sur un VUS typé hors route? On est rendu là, semble-t-il.

Photo: Marc-André Gauthier

Dans la boue

Le comportement routier du Ford Bronco Sport nous a franchement surpris. S’il n’était jugé qu’à ce chapitre, il donnerait une bonne raclée à bien des rivaux! Cela dit, avec un nom comme Bronco, les attentes en matière de conduite hors route sont très grandes.

Il est vrai que le rouage intégral du Bronco Sport est très similaire à celui d’un VUS compact ordinaire, comme un Ford Escape ou un Toyota RAV4. Toutefois, on peut forcer le rouage intégral à être 100 % en fonction, et on peut même « barrer » le différentiel arrière pour les situations plus ardues. Ford a également mis au point plusieurs programmations de l’ordinateur qui adaptent le comportement des aides à la conduite, du moteur et de la transmission en fonction du terrain sur lequel on se trouve. On parle ainsi de neige/glace, boue, sable, et roche. Notez que les modes Boue et Roche ne sont disponibles que sur la version Badlands.

Photo: Marc-André Gauthier

Cette dernière est la version la plus dispendieuse du Bronco Sport, à plus de 40 000 $, et celle qui réalise les meilleures performances hors route. Le Bronco Badlands est tout équipé, comprend des modes de conduite additionnels, des pneus hors route plus performants, ainsi que des plaques de protection supplémentaires .

Les performances hors route du Bronco Sport surprennent, particulièrement en ce qui concerne les situations où l’adhérence est limitée, comme dans la neige ou dans la boue. Il ne nous permettra pas de suivre un Jeep Wrangler Rubicon ou un Land Rover Defender dans leurs aventures les plus folles, mais là n’est pas la vocation du Bronco Sport; c’est au Bronco que revient cette mission.

Photo: Marc-André Gauthier

Le Bronco Sport est avant tout un VUS conçu pour le quotidien, avec un beau style et des capacités hors route qui conviendront à la majorité des gens. D’ailleurs, même en version Badlands, il est moins dispendieux que le RAV4 TRD Hors route, plus puissant, et meilleur en situation hors route.

Quand on comprend ce qu’est un Bronco Sport, on finit par l’adorer!

Fiche d'évaluation
Modèle à l'essai Ford Bronco Sport 2021
Version à l'essai Badlands
Fourchette de prix 32 199 $ – 40 199 $
Prix du modèle à l'essai 40 199 $
Garantie de base 3 ans/60 000 km
Garantie du groupe motopropulseur 5 ans/100 000 km
Consommation (ville/route/observée) 11,1 / 8,9 / 11,5 L/100km
Options n.d.
Modèles concurrents Chevrolet Equinox, Ford Escape, GMC Terrain, Honda CR-V, Hyundai Tucson, Jeep Cherokee, Kia Sportage, Mazda CX-5, Mitsubishi Outlander, Nissan Rogue, Subaru Forester, Tesla Model Y, Toyota RAV4, Volkswagen Tiguan
Points forts
  • Look réussi
  • Comportement routier impeccable
  • Performances hors route relativement bonnes
  • Moteur turbo efficace
Points faibles
  • Consommation d'essence élevée
  • Versions à revoir
  • Dégagement pour les jambes à l'arrière
  • Sièges manquent de rembourrage
Fiche d'appréciation
Consommation 3.5/5 À 11,5 L/100 km pour 250 chevaux, c'est dans la moyenne.
Confort 4.0/5 De gros pneus, ça aide vraiment! Si seulement les sièges avaient plus de rembourrage.
Performances 4.0/5 Avec 250 chevaux, le moteur à quatre cylindres fait bien le boulot. Nus n'avons pas encore pu conduire la version équipée du tricylindre.
Système multimédia 3.5/5 On aimerait un écran plus gros.
Agrément de conduite 4.0/5 Super dans la vie de tous les jours, le Bronco Sport est un utilitaire « hors route » qui peut plaire à tout le monde!
Appréciation générale 4.0/5 Quand on comprend que ce n'est pas un Bronco à proprement parler, mais plutôt un VUS compact avec de bonnes performances hors route, on adore le Bronco Sport!
Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×