Kia K5 GT Line 2021 : à un moteur de la perfection

Publié le 5 mai 2021 dans Essais par Marc-André Gauthier

Le navire des berlines coule tranquillement. Les modèles disparaissent au détriment de la tenue de route et de l’agrément de conduite. Ce n’est pas que les VUS soient désagréables, mais, physique oblige, ils n’offrent pas la conduite d’une voiture.

Eh oui, les gens veulent être assis plus haut, voir plus loin, se sentir en sécurité, et bien souvent avec notre climat, avoir un rouage intégral pour éviter de rester pris dans la neige.

Dans ce contexte, on ne se surprend pas de voir les manufacturiers abandonner ses berlines pour des VUS plus en demande et plus payants. Pourtant, certains fabricants persistent et signent. C’est le cas de Kia, qui tente le tout pour le tout en remplaçant l’Optima par un nouvel modèle baptisé K5.

L’Optima a toujours été une bonne voiture, mais elle était plutôt anonyme. La Kia K5 se pointe avec un style avant-gardiste, un rouage intégral de série et un habitacle raffiné. Malheureusement, la version la plus équipée, dont il est question aujourd’hui, a un gros problème. Lequel? Regardons ça de plus près!

Difficile d’innover, et pourtant…

Si vous trouvez que les bagnoles se ressemblent de plus en plus, vous n’êtes pas seul. Il y a effectivement certaines tendances dans l’automobile, et il est difficile de concevoir une nouvelle voiture tout en rompant complètement avec ce qui se fait ailleurs.

Or, sans réinventer la roue, la Kia K5 réussit à se démarquer de ce qui se fait ailleurs dans l’industrie. Elle a un style unique, tout en respectant les conventions. On apprécie particulièrement les phares à l’avant qui lui donnent un « regard » agressif, comme si elle était prête à foncer!

Photo: Marc-André Gauthier

L’habitacle rappelle celui d’une voiture de luxe. Dans la version GT Line, on s’assied sur de grands sièges confortables, qui supportent plutôt bien. Même chose à l’arrière, alors qu’il y a beaucoup d’espace pour les jambes des passagers. Seul hic, le plafond, en raison des formes de l’auto, n’est pas particulièrement élevé. Ainsi, si vous mesurez dans les 6 pieds, vous risquez de vous cogner la tête dans le cadre de la portière en sortant du véhicule.

Comme c’est maintenant la mode, la planche de bord est dominée par un large écran, par lequel on accède à un système d’infodivertissement globalement fort réussi. Si les graphiques sont élégants, cette nouvelle génération du système de Kia est un peu plus compliquée que l’ancienne. On s’habitue, mais il aurait été possible de faire plus simple tout en faisant aussi joli.

Photo: Marc-André Gauthier

GT Line, pas GT

La Kia K5 2021 se décline en quatre versions, allant de la mouture de base EX à la puissante GT, munie d’un moteur turbo de 2,5 litres générant 290 chevaux.

Mis à part la GT, toutes les K5 sont animées par un moteur à quatre cylindres de 1,6 litre turbocompressé développant 180 et 195 livres-pied de couple et envoyant sa puissance aux quatre roues à l’aide d’une boîte automatique à 8 rapports.

Cette mécanique est réglable selon des modes de conduite, allant d’Économique à Sport, mais il y a aussi un mode Intelligent, qui adapte le comportement de la transmission et de l’accélérateur selon votre conduite. Bien exécuté, on peut facilement recommander de laisser ce mode activé tout le temps.

Photo: Marc-André Gauthier

L’ensemble se comporte plutôt bien, offrant une certaine souplesse que l’on apprécie au quotidien, même si plus de puissance sur l’autoroute serait bienvenue. Au moins, la K5 ne vous ruinera pas en essence, puisque vous pourrez aisément enregistrer 8 L/100 km de moyenne, ce qui n’est pas mal du tout pour une voiture quatre roues motrices.

La K5 débute à 31 405 $, et la version GT Line (à ne pas confondre avec la GT) que nous avions à l’essai fait monter la facture d’environ 6400 $. On a alors droit à un système multimédia de 10,25 pouces, à des sièges arrière chauffants et à une allure extérieure similaire à la GT.

Photo: Marc-André Gauthier

Malheureusement, la Kia GT de 290 chevaux n’est vendue qu’avec les roues motrices avant… Autrement dit, vous avez le choix entre de l’adhérence et une polyvalence à l’année, ou bien les performances… Si seulement la Kia K5 était disponible avec le gros moteur et le rouage intégral, on aurait là une voiture qui pourrait rivaliser avec une berline de luxe allemande! Malheureusement, ce n’est pas le cas.

Ainsi, la Kia K5 GT Line est à un moteur de la perfection. Mais bon, même sans le gros moteur, elle impressionne de par son luxe, son raffinement et sa conduite irréprochable, au point de sérieusement donner des sueurs froides à la Toyota Camry.

Fiche d'évaluation
Modèle à l'essai Kia K5 2021
Version à l'essai GT-Line
Fourchette de prix 29 595 $ – 39 995 $
Prix du modèle à l'essai CA$35,995
Garantie de base 5 ans/100 000 km
Garantie du groupe motopropulseur 5 ans/100 000 km
Consommation (ville/route/observée) 9.2 / 6.9 / 8.0 L/100km
Options n.d.
Modèles concurrents Chevrolet Malibu, Honda Accord, Hyundai Sonata, Mazda Mazda6, Nissan Altima, Subaru Legacy, Toyota Camry, Volkswagen Passat
Points forts
  • Look réussi
  • Habitacle luxueux et spacieux
  • Moteur économique
  • Comportement routier irréprochable
Points faibles
  • Relativement dispendieuse
  • On ne peut avoir le gros moteur et les quatre roues motrices
  • Pas de version hybride
Fiche d'appréciation
Consommation 4.0/5 De plus petits cylindres, ça consomme moins!
Confort 4.0/5 Suspension bien calibrée, adaptée à nos routes.
Performances 3.5/5 Les performances du moteur sont correctes pour le quotidien, mais on aimerait plus de coeur.
Système multimédia 3.5/5 Belle présentation, mais il est plus complexe qu'auparavant.
Agrément de conduite 4.0/5 La K5 GT-Line est plaisante, et juste assez sportive.
Appréciation générale 4.0/5 Si seulement Kia offrait le moteur de la GT avec le rouage intégral...
Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×