Étude : de mauvais conducteurs… à cause de Zoom?

Publié le 12 avril 2021 dans Actualité par Guillaume Rivard

Notre quotidien est grandement chamboulé depuis le début de la pandémie de COVID-19, allant de nos façons de travailler et de communiquer jusqu’à nos habitudes de conduite. Or, se pourrait-il que l’un ait des effets pervers sur l’autre?

Selon une étude de la firme Wakefield Research commandée par Root Insurance, 54% des gens disent avoir de la difficulté à se concentrer après un ou plusieurs appels vidéo, devenant ce que l’on surnomme des « zombies de Zoom ».

Le fait de passer beaucoup de temps à la maison devant un écran développerait une sorte d’accoutumance ou de réflexe se traduisant par des conducteurs qui jettent plus souvent un œil à l’écran de bord dans leur auto.

« La COVID-19 a fondamentalement changé notre manière d’interagir avec nos véhicules, affirme le directeur général de Root Insurance, Alex Timm. Du jour au lendemain, plusieurs personnes ont adopté un mode de vie virtuel avec un recours grandissant à la technologie. Résultat, une majorité d’automobilistes sont plus facilement déconcentrés de la route, car ils se tournent plus souvent vers leurs écrans. »

Photo: Zoom

Selon la même étude, 66% des répondants ont consulté leur cellulaire en conduisant au moins une fois en 2020, en hausse de 8% par rapport à l’année précédente. Un quart avouent le faire moins de 15 minutes après avoir pris la route, encore là une augmentation de près de 10%.

Évidemment, ce genre de pratique a une incidence sur la conduite automobile et pas mal tout le monde le reconnaît, mais 30% des gens interrogés prétendent être quand même en mesure de rouler de façon sécuritaire. Cette proportion grimpe à 42% chez les milléniaux et à 50% chez les jeunes de la génération Z.

« Plusieurs ont développé leurs compétences technologiques et leur capacité à faire du multitâche durant la pandémie, mais les aptitudes de salon ne se reflètent pas derrière le volant, avertit Timm.

L’étude survient quelques jours après que Lexus ait démontré les dangers du cellulaire au volant. En moyenne, une personne qui envoie ou consulte un texto en conduisant détourne son regard de la route pendant 4,6 secondes. À une vitesse de 90 km/h, c’est comme traverser tout un terrain de football les yeux fermés!

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×