Trois fois plus de vols de catalyseurs à Montréal

Publié le 30 avril 2021 dans Actualité par TVA Nouvelles

Les vols de catalyseurs ont connu une hausse fulgurante à Montréal alors que les malfaiteurs se les arrachent pour faire une petite fortune.

Le Service de police de la Ville de Montréal (SVPM) a enregistré 2219 vols par rapport à 679 l'année précédente.

Christian Boudrias fait partie des nombreuses victimes. Sa femme infirmière s'est fait voler son catalyseur dans le stationnement de l'Hôpital de Saint-Eustache. Il y aurait, selon lui, trois vols semblables par semaine ici.

«Faire ça dans le stationnement d'un hôpital, on s'entend que le monde qui sont "parkés" là, c'est du monde soit qui est malades ou qui travaillent là puis qui sont déjà à bout», dit-il.

S’ils sont aussi populaires, c’est parce que le filtre à l'intérieur contient du rhodium, dont l'once vaut 30 000 $. C’est dix fois plus cher que l'or.

La demande pour ce métal a également explosé en raison de la transformation du marché automobile, qui se veut moins polluant.

«Ils entrent en dessous du véhicule. Ils ciblent les véhicules plus hauts avec des catalyseurs qui ont une valeur intéressante pour eux. Avec un césar électrique, je vous le dis, une minute [et c’est fait]. C'est vraiment, vraiment impressionnant comment ils font ça vite», explique Pierre Laberge, propriétaire du Groupe Laberge remorquage.

À Longueuil, après avoir arrêté une vingtaine de voleurs, les policiers procèdent maintenant à des opérations burinage pour identifier les pièces.

«On demande aux gens qui, même s'ils ne possèdent pas de véhicules ou n'ont pas cette problématique-là, d'être vigilants. Si vous voyez des gens s'approcher des véhicules, avoir des comportements un peu suspects, ne pas hésiter à faire le 9-1-1», indique Ghyslain Vallières sur Service de police de l’agglomération de Longueuil. 

Depuis sa mésaventure, Christian Boudrias conçoit des plaques antivols sur mesure.

Pour 300 $, un tel verrouillage en vaut sans doute la peine parce qu'il en coûte des milliers de dollars pour remplacer un catalyseur. 

Et depuis peu de temps, sur la vingtaine d'assureurs automobiles qui existent au Québec, deux acceptent de donner des rabais lorsqu'un système de prévention est installé.

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×