Mitsubishi Eclipse Cross 2022: entre sous-compact et compact

Publié le 28 mai 2021 dans Premiers contacts par Germain Goyer

Malheureusement pour lui, l’expression « être assis entre deux chaises » colle parfaitement à la peau du Mitsubishi Eclipse Cross. Bien qu’on lui ait apporté une série de légères améliorations pour l’année modèle 2022, la situation ne change pas.

Durant de quelques jours, Le Guide de l’auto a pu mettre à l’essai le Mitsubishi Eclipse Cross 2022 sur les routes du Québec.

Photo: Germain Goyer

Littéralement entre deux segments

Pourquoi dit-on que l’Eclipse Cross est assis entre deux chaises? Parce qu’il se trouve à cheval entre deux segments. C’était le cas en 2018 lorsqu’il a été introduit et le phénomène s’observe encore aujourd’hui. Quand on jette un coup d’œil au catalogue du constructeur japonais, on identifie aisément le RVR comme étant le véhicule utilitaire sport (VUS) sous-compact de la gamme. Ensuite, on remarque que l’Outlander joue le rôle du VUS compact.

Partageant bon nombre de composantes avec le Nissan Rogue qui appartient lui aussi à cette catégorie, il ne fait aucun doute que l’Outlander soit un VUS compact. Du coup, l’Eclipse Cross est-il un gros VUS sous-compact? Un petit VUS compact? C’est un grand mystère. Une chose est certaine, cependant, il y a confusion dans le catalogue de la marque.

Afin de donner une véritable chance à ce VUS, Mitsubishi aurait franchement intérêt à réaligner le tir quant au positionnement du modèle. Ainsi, il pourrait affronter, à armes égales, ses éventuels rivaux. Pour le moment, il affiche des prix trop élevés pour être un produit concurrentiel dans le segment des sous-compacts et il n’a pas l’étoffe pour brasser la cage des Toyota RAV4 et Subaru Forester.

Pour ajouter à la confusion, il est à noter qu’il n’existe pas d’année modèle 2021. On est directement passé de 2020 à 2022.

Photo: Germain Goyer

Quelques nouveautés

Sur notre marché depuis quelques années déjà, celui qui reprend l’appellation des coupés et cabriolets vendus jadis par la marque aux trois losanges reçoit quelques légères améliorations. En effet, les parties avant et arrière ont été redessinées afin de lui conférer la signature stylistique du moment. En outre, l’espace de chargement a augmenté de 18% et la rigidité de la structure a été optimisée. Ce Mitsubishi a également été allongé de 140 millimètres.

Photo: Germain Goyer

Une motorisation turbocompressée

Sur le plan mécanique, la formule reste la même. En effet, l’Eclipse Cross est animé par un moteur à quatre cylindres de 1,5 L qui jouit de la turbocompression. Ce dernier génère 152 ch et un couple de 184 lb-pi. Le bloc est jumelé à une transmission à variation continue. Si l’on parie qu’à peine une poignée de consommateurs le considéreront comme un désagrément, nous avons trouvé que la boîte était particulièrement bruyante lorsqu’elle était le moindrement sollicitée. Sans mentionner qu’il s’agit d’une grande mécanique, nous sommes d’avis que la transmission ne lui rend pas justice.

Ce moteur ne déborde pas de puissance, il est toutefois adéquat pour le format du véhicule et sa vocation – bien que celle-ci demeure floue. Bref, rien d’épatant.

Pour le moment, Ressources naturelles Canada n’a pas encore diffusé les cotes de consommation pour l’Eclipse Cross 2022. En revanche, au fil de notre essai qui s’est déroulé dans des conditions météorologiques presque idéales, l’ordinateur de bord affichait une consommation qui oscillait entre 8,5 et 9 L/100 kilomètres.

Photo: Germain Goyer

Bruyant et sensible au vent

Bien que sa conception soit plus moderne, que son assemblage soit légèrement supérieur et qu’il donne moins l’impression de conduire un tracteur, l’Eclipse Cross se montre toujours aussi bruyant. Non seulement le roulement est bruyant, mais l’isolation pour diminuer le bruit du vent est insuffisante. D’ailleurs, le véhicule est très sensible au vent. Malheureusement, ça réduit considérablement le confort à bord de l’habitacle. Cela dit, il faut savoir que le soutien latéral des sièges avant est sans reproche.

En ce qui a trait au système d’infodivertissement, sachez que Mitsubishi a eu la bonne idée de retirer le pavé tactile. Cela étant, le système demeure à la traîne par rapport au reste du marché.

Photo: Germain Goyer

Une garantie de 10 ans ou 160 000 kilomètres

Parmi les caractéristiques intéressantes de l’Eclipse Cross, mentionnons sa garantie. En effet, le véhicule est couvert par une garantie de 5 ans ou 100 000 kilomètres. Qui plus est, le groupe motopropulseur est, quant à lui, protégé par une garantie de 10 ans ou 160 000 kilomètres. Voilà de quoi rouler l’esprit en paix. 

Système S-AWC de série

Si bien des VUS, qu’ils soient sous-compacts ou compacts, sont livrés de série avec les roues motrices avant et qu’il faut débourser davantage pour obtenir les quatre roues motrices, ce n’est pas le cas de l’Eclipse Cross. En effet, le constructeur japonais offre le système S-AWC (Super All Wheel Control) de série. Bien réputé, ce système a fait ses preuves par le passé et il représente un atout pour ce véhicule.

À cet effet, notons que l’Eclipse Cross 2022 affiche un prix d’entrée de 28 598 $. Au sommet de la gamme trône une version GT dont le prix de départ frôle les 37 000 $. Malheureusement pour lui, cette échelle de prix se rapproche trop de celle de VUS qui jouent le rôle de meneurs dans le segment des compacts. C’est le cas du Toyota RAV4 qui est offert à partir de 33 000 $ avec le rouage intégral et du Subaru Forester qui affiche un prix de base de 31 000 $. Entre vous et moi, la décision n’est pas difficile à prendre.

En vidéo : quels sont les meilleurs VUS compacts?

Fiche d'évaluation
Modèle à l'essai Mitsubishi Eclipse Cross 2022
Version à l'essai GT S-AWC
Fourchette de prix 28 598 $ – 36 998 $
Prix du modèle à l'essai 36 998 $
Garantie de base 5 ans/100 000 km
Garantie du groupe motopropulseur 10 ans/160 000 km
Consommation (ville/route/observée) 9,6 / 8,9 / n.d. L/100km
Options n.d.
Modèles concurrents Buick Encore GX, Chevrolet Trailblazer, Fiat 500X, Ford EcoSport, Honda HR-V, Hyundai Kona, Jeep Renegade, Kia Niro, Kia Seltos, Mazda CX-30, Nissan Qashqai, Subaru Crosstrek, Volkswagen Taos
Points forts
  • Longue garantie
  • Système de rouage intégral S-AWC
Points faibles
  • Véhicule entre deux segments
  • Sensible au vent et bruyant
  • Système d’infodivertissement dépassé
  • Rendement de la transmission à variation continue
Fiche d'appréciation
Consommation 2.5/5 Correcte, mais sans plus.
Confort 2.0/5 Le véhicule est sensible au vent et mal insonorisé.
Performances 2.5/5 Les performances sont acceptables.
Système multimédia 2.0/5 Pas le mieux conçu ni celui dont l’infographie est la plus belle.
Agrément de conduite 3.0/5 Malheureusement, l’insonorisation insuffisante rend l’expérience moins agréable qu’elle ne le devrait.
Appréciation générale 2.5/5 À cheval entre deux segments, l’Eclipse Cross n’a pas les outils nécessaires pour rivaliser avec la concurrence, aussi mal définie soit-elle, et ce, même si de légères améliorations ont été apportées pour 2022.
Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×