Tesla : moins sécuritaire avec des caméras à la place des radars?

Publié le 28 mai 2021 dans Actualité par Guillaume Rivard

MISE À JOUR (29/06/2021) : La Tesla Model 3 a regagné ses deux distinctions de l'IIHS et de Consumer Reports après que des tests indépendants aient validé l'efficacité de ses nouveaux systèmes de prévention des collisions par caméras. Le texte original suit ci-dessous. 

La récente volte-face technologique de Tesla n’impressionne guère les autorités et les médias américains. En lançant ce mois-ci le système « Tesla Vision », qui remplace les radars par des caméras sur les Model 3 et Model Y, le constructeur est en train de perdre ses hautes distinctions en matière de sécurité.

D’abord, l’Insurance Institute for Highway Safety (IIHS) entend retirer la mention « Top Safety Pick+ » à ces deux véhicules. De son côté, le site Consumer Reports ne considère plus comme un « Top Pick » les exemplaires fabriqués depuis le 27 avril.

Ce n’est pas tout : le gouvernement américain, via la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA), ne reconnaît plus sur son site que les Model 3 et Model Y possèdent une alerte de collision avant, un système de freinage d’urgence automatique et un avertisseur de sortie de voie.

Ces caractéristiques de sécurité sont requises par les organismes en question pour décerner leurs plus hautes cotes de sécurité.

L’IIHS ne change pas sa cote pour les exemplaires munis de radars, toutefois. Des tests avec le nouveau système Tesla Vision seront effectués prochainement.

Photo: Tesla

Consumer Reports estime qu’en éliminant les radars et en se fiant sur des caméras seulement, certains systèmes pourraient ne pas fonctionner correctement au moment opportun. Dans un communiqué, un de ses vice-présidents précise : « Si un conducteur croit que son véhicule possède un système de sécurité alors que ce n’est pas le cas, ça change fondamentalement l’aspect sécuritaire du véhicule. Le conducteur pourrait être pris au dépourvu alors qu’il croit être bien protégé. »

Tesla Vision utilise un réseau de huit caméras, des sonars à courte portée et les fonctions de l’Autopilote semi-autonome. Selon le grand patron Elon Musk, c’est un meilleur système que le meilleur des conducteurs et un pas de plus vers la réalisation des voitures entièrement autonomes. Il n’y a cependant aucun capteur à laser (lidar) pour bien voir dans l’obscurité et le brouillard, par exemple.

En mars dernier, Tesla a admis dans une lettre envoyée au département des véhicules à moteur de la Californie (l’équivalent de notre SAAQ) que son option de « Capacité de conduite entièrement automatique » est une suite de fonctionnalités qui s’ajoute à l’Autopilote et représente aussi une conduite autonome de niveau 2 selon la norme SAE, donc rien qui permet de remplacer un conducteur.

En vidéo : notre essai du Tesla Model Y 2020

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×