Le nouveau Toyota Land Cruiser cache peut-être le moteur du futur Tundra

Publié le 9 juin 2021 dans Actualité par Guillaume Rivard

Toyota vient de dévoiler la nouvelle génération du grand et vénérable Land Cruiser, qui ne sera pas de retour aux États-Unis, mais poursuivra sa route dans des marchés comme l’Amérique du Sud, l’Afrique, le Moyen-Orient et l’Australie.

Le modèle nous donne quand même certaines pistes pour le futur Lexus LX qui sera vendu sur notre continent – et possiblement le tout nouveau Toyota Tundra aussi.

La camionnette pleine grandeur du constructeur japonais sera enfin réinventée pour l’année-modèle 2022 et un dévoilement officiel est attendu dans les prochaines semaines après le bref aperçu publié le 18 mai.

Photo: Toyota

La grande question est : qu’est-ce qui se cachera sous le capot? Le V8 de 5,7 litres, qui développe 381 chevaux et 401 livres-pied de couple, ne reviendra pas. Le vice-président exécutif des ventes de Toyota en Amérique du Nord, Bob Carter, a récemment confirmé que deux groupes motopropulseurs inédits seront offerts.

Celui de base pourrait très bien être le V6 biturbo de 3,5 litres du nouveau Land Cruiser, qui génère 409 chevaux et un couple de 479 livres-pied. Ce serait une belle amélioration et de quoi rivaliser sans gêne avec le gros V8 de 6,2 litres de GM, surtout si la capacité de remorquage augmente en conséquence.

Le moteur est jumelé à une boîte automatique à dix rapports, ce qui aiderait par ailleurs à réduire la consommation d’essence du Tundra.

Photo: Toyota

À propos, le second groupe motopropulseur qui figurera au menu risque d’être hybride afin de rivaliser avec le F-150 PowerBoost. Carter a déclaré au site MotorTrend qu’il « sera renversant » et que Toyota entend « gagner la bataille », donc attendez-vous à encore plus de puissance et de couple. Il a laissé entendre que toutes les infos seront disponibles en septembre.

Enfin, pour ce qui est du châssis, le Toyota Tundra 2022 devrait employer la même architecture GA-F que le nouveau Land Cruiser dévoilé aujourd’hui et qui pèse 440 livres de moins que l’ancienne.

La production devrait s’amorcer cet automne, encore une fois dans l’usine de San Antonio, au Texas, qui assemblera également le prochain Sequoia.

En studio : dois-je changer mon Toyota Tundra contre un GMC Sierra AT4 2020?

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×