Volkswagen ID.4 2021 : les promesses sont tenues

Publié le 11 juin 2021 dans Essais par Frédéric Mercier

Volkswagen revient de loin. À peine cinq ans après le scandale sur ses moteurs diesel, le constructeur allemand s’est engagé à mettre la pédale au fond en matière d’électrification avec une grande gamme de véhicules 100% électriques.

Le premier venu de cette nouvelle famille de véhicules, c’est le Volkswagen ID.4. Un petit véhicule utilitaire dont le format se rapproche du Tesla Model Y ou du Ford Mustang Mach-E.

En primeur au Québec, l’équipe du Guide de l’auto a pu mettre l’ID.4 à l’essai. Voici ce que nous en avons pensé.

Nouveau d’un bout à l’autre

Parole de Volkswagen, l’arrivée de l’ID.4 représente un nouveau chapitre dans l’histoire de la marque. Ne soyez donc pas surpris de voir Volks opter pour un design nettement différent de celui de ses autres modèles vendus au Canada.

À l’avant, on remarque tout de suite les phares aux DEL, rejoints par une ligne horizontale luminescente. Attendez-vous à revoir cette signature visuelle sur d’autres modèles qui arriveront prochainement.

Photo: Antoine Joubert

À l’arrière, la ligne de toit bien haute permet un espace de chargement très acceptable dans le coffre (858 litres), de même qu’un dégagement à la tête adéquat pour les passagers arrière. L’espace pour les jambes est un peu serré, mais des adultes de moins de six pieds peuvent néanmoins y trouver leur aise.

Petite déception à l’avant, où l’on ne retrouve aucun espace de rangement sous le capot comme c’est habituellement le cas avec les modèles électriques.

Système d’infodivertissement décevant

À l’intérieur, Volks tente encore une fois de dissocier l’ID.4 des autres véhicules de sa gamme en proposant un habitacle complètement différent. D’un point de vue esthétique, c’est plutôt réussi. La présentation est très épurée et les boutons physiques ont pratiquement tous été éliminés.

Photo: Antoine Joubert

Notez aussi le tableau de bord derrière le volant, qui semble avoir rétréci à la sécheuse. C’est petit, mais l’information importante y est et l’espace dégagé permet une visibilité optimale. Encore une fois dans le but de maximiser l’espace, le levier de transmission a été abandonné au profit d’une molette située à droite du volant.

Photo: Antoine Joubert

Malheureusement, les choses se gâtent quand vient le temps de s’attarder au système d’infodivertissement. L’absence de boutons physiques complique certaines tâches qui devraient être toutes simples, comme changer le poste de la radio.  

Parcourir les menus nécessite un certain temps d’adaptation, mais surtout beaucoup de patience. La lenteur du système d’exploitation fait en sorte que l’information défile de façon saccadée. Aussi, En comparaison avec les systèmes du Tesla Model Y ou du Mustang Mach-E, c’est comme si Volks était 10 ans en arrière. Une grande déception pour un modèle flambant neuf qui se veut une référence technologique.

Photo: Antoine Joubert

Agile, mais pas sensationnel

Volkswagen a beaucoup vanté les mérites du dynamisme de l’ID.4 sur la route, allant même jusqu’à le comparer à la Golf GTI. Après tout, avec 201 chevaux et un chrono de 0 à 100 km/h bouclé en environ 7,8 secondes, les comparaisons tiennent effectivement la route!

Par contre, en matière d’agilité et de plaisir de conduire, ne vous attendez pas à des miracles. L’ID.4 est plus imposant qu’une Golf et sa grosse batterie de 82 kWh en fait un véhicule radicalement plus lourd. Malgré tout, on y retrouve ce petit je-ne-sais-quoi qui rend tous les produits Volkswagen (ou presque) amusants à conduire au quotidien. Reste qu’entre ça et une Golf GTI, c’est le jour et la nuit.

Photo: Antoine Joubert

Il faut dire que la version à quatre roues motrices de l’ID.4 commandera une centaine de chevaux de plus, ce qui devrait la rendre nettement plus dynamique que le modèle à roues motrices arrière que nous avons mis à l’essai.

Autonomie et recharge rapide

Équipé d’une batterie assez imposante de 82 kWh, le Volkswagen ID.4 promet une autonomie de 400 kilomètres dans sa version à roues motrices arrière. C’est similaire à ce que proposent ses rivaux directs, à l’exception de Tesla qui assure que son Model Y peut parcourir 525 kilomètres en une charge. Or, lors d’un match comparatif qui sera publié dans le Guide de l’auto 2022, la Volks a eu le dessus sur la Tesla à ce chapitre…

Photo: Frédéric Mercier

400 kilomètres, c’est suffisant pour se rendre de Montréal à Québec sans s’arrêter, même en hiver. Et si vous manquez de jus, la recharge rapide peut aller jusqu’à 125 kW, ce qui permet selon Volkswagen de passer de 5% à 80% en 38 minutes. Sur une borne à recharge rapide « ordinaire » de 50 kW du Circuit électrique, nous avons chargé l’ID.4 de 34% à 79% en 45 minutes. Pour ce qui est de la recharge sur une borne de niveau 2, il faut compter environ 7 h 30.

Mentionnons aussi que l’ID.4 aura accès au réseau Electrify Canada, sorte de réplique de Volkswagen aux Superchargers de Tesla. Pour le moment, ce réseau est toutefois très limité au Québec.

Bonjour les subventions!

Le Volkswagen ID.4 est un produit qui mérite que l’on s’y attarde. C’est encore plus vrai quand on jette un œil à sa facture étonnamment raisonnable. Son prix de 44 995 $ le place avantageusement face à ses concurrents, mais il lui permet surtout d’être éligible aux subventions des deux paliers de gouvernement. C’est donc dire que les acheteurs québécois de l’ID.4 bénéficieront d’une remise totale de 13 000 $. C’est énorme!

Photo: Antoine Joubert

Volkswagen s’attend à ce que la majorité des acheteurs au Québec optent pour une version à quatre roues motrices, offerte pour une hausse de prix plutôt raisonnable de 5 000 $. L’ID.4 est livré de série avec des roues de 19 pouces, des sièges et un volant chauffants, et un chargeur sans fil pour votre téléphone. Les unités canadiennes sont aussi équipées d’un pare-brise chauffant ainsi que d’une pompe à chaleur pour la batterie, histoire d’optimiser l’autonomie en hiver.

Mis à part le choix entre les versions à deux ou à quatre roues motrices, un seul groupe d’options est offert aux acheteurs. Il s’agit du « Statement Package », un bond de 8000 $ qui donne accès à des roues de 20 pouces, un toit panoramique, un écran tactile de 12 pouces, un hayon électrique et quelques autres gadgets.

Photo: Antoine Joubert

Malgré son prix attirant, le Volkswagen ID.4 est actuellement financé à un taux très élevé, à 4,49% sur 60 mois. Après tout, la demande est très forte pour ce produit et l’offre assez limitée. Du moins, pour l’instant. Les premiers ID.4 à arriver sur nos routes proviennent de l’usine de Zwickau, en Allemagne. Dès l’an prochain, la production destinée à l’Amérique du Nord sera transférée à une usine au Tennessee, ce qui devrait faciliter la distribution du produit.

Sans révolutionner le monde, le Volkswagen ID.4 représente un pas de plus vers la démocratisation des véhicules électriques. Ses quelques défauts sont rapidement pardonnés grâce à un prix alléchant et une autonomie généreuse. Ça faisait longtemps que l’on avait vu une nouveauté aussi rafraîchissante chez Volkswagen!

Fiche d'évaluation
Modèle à l'essai Volkswagen ID.4 2021
Version à l'essai Pro PR
Fourchette de prix 44 995 $ – 49 995 $
Prix du modèle à l'essai 44 995 $
Garantie de base 4 ans/80 000 km
Garantie du groupe motopropulseur 4 ans/80 000 km
Consommation (ville/route/observée) n.d.
Options n.d.
Modèles concurrents Chevrolet Bolt EUV, Kia Soul, Tesla Model Y, Volvo XC40
Points forts
  • Bon prix
  • Direction précise
  • Espace de chargement généreux
Points faibles
  • Système d’infodivertissement déjà désuet
  • Pas d’espace de rangement sous le capot
  • Disponibilité incertaine
Fiche d'appréciation
Consommation 5.0/5 Lors de notre essai, nous avons noté une consommation d'énergie moyenne de 17,4 kWh par 100 km.
Confort 3.5/5 Acceptable, mais pas exceptionnel. Le dégagement aux jambes à l'arrière est correct.
Performances 3.5/5 La version à roues motrices arrière mise à l'essai ne se démarque pas à ce niveau. Vivement la variante AWD à deux moteurs!
Système multimédia 2.5/5 La grande faiblesse de l'ID.4.
Agrément de conduite 4.0/5 On y retrouve ce petit je-ne-sais-quoi qui rend les produits Volkswagen si amusants à conduire.
Appréciation générale 4.0/5 Avec une autonomie généreuse et un prix alléchant, la Volkswagen ID.4 mérite qu'on s'y attarde.
Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×