De plus en plus de véhicules canadiens aboutissent aux États-Unis

Publié le 15 juin 2021 dans Actualité par Guillaume Rivard

Le contexte de la pandémie et l’actuelle pénurie de semi-conducteurs créent des pressions énormes sur le marché automobile de telle sorte que les concessionnaires aussi bien que les consommateurs des deux côtés de la frontière canado-américaine s’arrachent les véhicules.

En fait, si la tendance se poursuit, la firme J.D. Power estime que jusqu’à 25% des camionnettes, 15% des VUS intermédiaires et pleine grandeur ainsi que de 10 à 25% des voitures compactes et intermédiaires vendus neufs au Canada vont éventuellement aboutir aux États-Unis comme modèles d’occasion.

La plupart de ces véhicules passent par des encans traditionnels, mais J.D. Power mentionne que certains concessionnaires canadiens en ce moment vendent des véhicules usagés directement à leurs homologues américains. Et souvent, ce sont des modèles plus équipés, avec un plus bas kilométrage ou en meilleur état, laissant les consommateurs d’ici avec moins de choix attrayants.

Selon les données de Canadian Black Book, le nombre de véhicules qui sont passés du Canada aux États-Unis a augmenté de 4,3% en 2020 par rapport à l’année précédente, atteignant 309 505 unités. De janvier à mai 2021, 151 952 véhicules ont été exportés de l’autre côté de la frontière.  

La hausse du dollar canadien n’a pas freiné cet élan, signe que les concessionnaires américains sont désespérés de trouver de l’inventaire. Notre devise vaut actuellement 0,82 $ américain, trois sous de plus qu’au début de 2021 et neuf de plus qu’à pareille date l’an dernier.

En studio : La valeur exceptionnelle des Toyota Yaris d’occasion

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×