Mercedes-Benz EQS 2022 : au volant d'un futur techno et luxueux

Publié le 23 juillet 2021 dans Premiers contacts par Louis-Philippe Blanchette

Une nouvelle ère frappe à la porte de Mercedes-Benz alors que la compagnie présente son premier modèle électrique vendu en Amérique du Nord, la EQS 580 4MATIC. Mercedes-Benz a récemment donné un accès privilégié à certains journalistes. Le Guide de l’auto s’est donc rendu à Zurich, en Suisse, pour un premier contact avec cette nouvelle berline électrique de luxe.

La EQS représente beaucoup pour Mercedes. Le modèle s’attaque directement au segment des berlines électriques de luxe, dont Tesla fut le pionnier avec sa Model S. Les attentes en termes de qualité sont donc exceptionnellement hautes et il n’y a pas place à l’erreur.

Aérodynamique avant tout

Utilisant une nouvelle architecture et un style revitalisé, la EQS se différencie instantanément des autres modèles de Mercedes. Un effort éléphantesque a été fait pour que style et aérodynamisme vivent en symbiose. Il s’agira d’ailleurs d’un succès de taille, puisque le coefficient de traînée est de 0,20, permettant à la EQS de gagner le titre de voiture la plus aérodynamique au monde. Pour donner une idée de grandeur, une Porsche Taycan Turbo S affiche un coefficient de traînée de 0,25.

Il est important de mentionner que le succès de l’aérodynamisme affecte non seulement les performances, mais aussi l’autonomie de la batterie. Le coefficient de traînée de la EQS combiné à deux moteurs électriques (une puissance totale de 516 chevaux et un couple maximal à 631 lb-pi) permet donc au véhicule de 2 585 kilos de franchir le cap du 0 à 100 km/h en 4,3 secondes.

Flotter sur la route

Même si le véhicule est assez lourd, sa conduite et son agilité n’en sont nullement affectées. L’accélération est fulminante et la EQS 580 réagit très bien à son environnement. En fait, les routes étroites et montagneuses de la Suisse furent un terrain de jeux idéal pour la mettre à l’épreuve!

Les dernières générations de Classe S de Mercedes avaient su dorloter les passagers arrière. Après tout, plusieurs personnes se procurent une Classe S pour être confortablement installées derrière, alors que leur chauffeur les mène à bon port! Toutefois, Mercedes a su ramener le plaisir de se trouver derrière le volant du véhicule. La EQS transporte son conducteur en toute sérénité, sans trop de compromis. Grâce au système d’assistance à la conduite ainsi qu’au système de radar Veoneer et StereoVision, il est désormais encore plus simple et apaisant de conduire une Mercedes.

Photo: Mercedes-Benz

En mode Sport, l’auto s’agrippe aux courbes grâce entre autres à une suspension plus ferme ainsi qu’aux roues arrière pouvant d’ailleurs pivoter en contre-phase jusqu’à 4,5 degrés. Les propriétaires de l’EQS pourront aussi se procurer une mise à jour permettant aux roues arrière de tourner jusqu’à 10 degrés. Peut-être qu’une version AMG de la EQS verra le jour, mais en attendant, la EQS 580 (unique version offerte au Canada) réagit comme un véhicule aux caractéristiques sportives, tout en demeurant luxueuse.

Recharge et autonomie de la batterie

La  EQS 580 possède une batterie de 107,8 kWh et peut franchir une distance d’environ 680 km selon les standards européens WLTP, souvent très généreux. Cela devrait donner une autonomie réelle d’environ 550 kilomètres, mais les chiffres officiels nord-américains n’ont pas encore été publiés.

Photo: Mercedes-Benz

En Europe, le modèle EQS 450+, offre moins de performances, mais plus d’autonomie, pourrait parcourir jusqu’à 780 km en une charge, toujours selon les standards WLTP. Durant notre essai, nous avons parcouru environ 400 km, ce qui est amplement suffisant avec une seule charge. N’oublions pas que les variations de climat et de température affectent l’autonomie de la batterie. Nous avons constaté qu’avec une borne offrant un courant de 200 kW, la EQS 580 a récupéré 300 km d’autonomie en plus ou moins 15 minutes. De base, les modèles EQS sont équipés d’un chargeur de 9,6 kWh, permettant une recharge complèe en 10 heures, grâce à une borne de niveau 2.

Photo: Louis-Philippe Blanchette

Un intérieur fantasmagorique

Le constructeur est réputé pour la qualité de fabrication de ses bagnoles et leur confort. La EQS 580 fournit le même confort que les modèles haut de gamme de Mercedes-Benz. Les coussinets posés sur les appuie-tête sont d’un confort exceptionnel. L’expérience de conduite est embellie par un intérieur de qualité. Cependant, dans certains modèles récents de Mercedes, on trouve que la qualité du plastique sur la console avant et autour des bouches de ventilations n’est pas fantastique. En fait, dans ces mêmes modèles, il est un peu embarrassant de palper les panneaux en plastique de l’habitacle, puisqu’au moindre mouvement, ils émettent un craquement... Mais pas dans la EQS! Le cuir qui recouvre le tableau de bord est d’excellente qualité et l’éclairage est tout simplement incroyable : des bandes de DEL traversent l’intérieur du véhicule ainsi que les bancs et les portes. En conduisant la EQS 580 4Matic au crépuscule, le conducteur aura l’impression de piloter un vaisseau spatial!

Photo: Mercedes-Benz

On retrouve aussi un panneau central qui porte le nom d’Hyperscreen, lequel comprend trois grands écrans. Ceux se trouvant devant le conducteur et le passager mesurent 12,3 pouces de long tandis que l’écran central est de 17,7 pouces. Le contrôle des commandes de l’écran est très clair et permet une utilisation rapide. Le système de navigation, qui reflète d’ailleurs les indications du trajet directement sur le pare-brise, fonctionne très bien. À quelques reprises le système tactile ne réagissait toutefois pas à nos commandes, ce qui venait miner l’expérience à bord.

Malgré ces petits désagréments, la Mercedes EQS 580 4MATIC est une voiture fantastique. Du Mercedes au sommet de son art, particulièrement si le confort et l’expérience de conduite sont vos priorités. Sa conduite est délicate et agréable. Le système d’infodivertissement de l’Hyperscreen est excellent, mais gagnerait à être perfectionné.

Photo: Mercedes-Benz

Aucun prix officiel n’a été dévoilé pour l’instant, mais on s’attend à une facture assez salée qui devrait frôler les 200 000 $. Mercedes aura mis du temps avant de nous offrir une première voiture électrique, mais on peut dire que le constructeur fait ça en grand!

Fiche d'évaluation
Modèle à l'essai Mercedes-Benz EQS 2022
Version à l'essai 580 4MATIC
Fourchette de prix 200 000 $
Prix du modèle à l'essai 200 000 $
Garantie de base 4 ans/80 000 km
Garantie du groupe motopropulseur 4 ans/80 000 km
Consommation (ville/route/observée) n.d.
Options n.d.
Modèles concurrents Audi e-tron GT, Karma Revero, Porsche Taycan, Tesla Model S
Points forts
  • Expérience de conduite gracieuse
  • Confort exceptionnel
  • Autonomie alléchante
  • Isolation sonore de qualité
Points faibles
  • Prix élevé
  • Fiabilité inconnue
  • Écran Hyperscreen parfois capricieux
Fiche d'appréciation
Consommation 5.0/5 Cette voiture 100% électrique promet une autonomie de plus de 500 km.
Confort 5.0/5 Un salon sur quatre roues!
Performances 4.5/5 La variante EQS 580 vendue au Canada affiche une puissance de 516 chevaux.
Système multimédia 4.0/5 SYstème Hyperscreen épatant, mais qui a démontré quelques lacunes.
Agrément de conduite 4.5/5 C'est comme flotter sur un nuage!
Appréciation générale 4.5/5 Un véhicule épatant... qu'on vendra très très cher!
Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×