Honda Insight - En manque de reconnaissance

Publié le 1er janvier 2020 dans 2021 par Frédéric Mercier

L’histoire automobile est parsemée de modèles de qualité qui n’ont pas connu le succès qu’ils méritaient, que ce soit en raison d’une promotion bâclée ou d’un prix trop élevé. La Honda Insight en est un excellent exemple.

Dotée d’une ligne élégante, d’un habitacle confortable ainsi que d’une motorisation hybride efficace, l’Insight a tout pour plaire… sur papier. Pourtant, ses ventes sont à ce point anémiques qu’on peut se demander si la patience de Honda envers ce produit atteindra bientôt ses limites. Imaginez, Honda n’en a vendu que 753 unités au Canada en 2019, dont 104 exemplaires au Québec. Difficile d’être rentable dans de telles circonstances.

Construite à partir de la même plateforme que celle de la populaire Honda Civic, l’Insight mérite pourtant davantage de reconnaissance. Elle adopte une carrosserie beaucoup plus conventionnelle, avec une devanture qui n’est pas sans rappeler celle de l’Accord. Légèrement plus longue que la Civic, l’Insight 2021 mise aussi sur un habitacle nettement plus haut de gamme pour s’en dissocier. L’absence de levier de vitesse, remplacé par des boutons, rende la console centrale plus aérée. Certains aiment moins, mais force est d’admettre que ça libère de l’espace. Les matériaux sont de bonne facture et l’instrumentation numérique facile à consulter.

Sur la route, on a affaire à un véhicule un peu lourd pour son gabarit, ce qui n’aide pas à son comportement routier, qui n’a rien de particulièrement exceptionnel. De toute façon, avec 151 chevaux (combinés) sous le capot, vous aurez compris qu’on est loin d’une voiture de performance. Cela dit, une bonne qualité d’insonorisation et une suspension assez mollasse permettent un confort supérieur à celui d’une Civic.

Hybride, et rien d’autre

Chez Honda, le nom Insight est associé depuis longtemps à la technologie hybride. C’est encore bel et bien le cas en 2021, ce modèle étant strictement commercialisé avec une motorisation hybride. On y retrouve un bloc à quatre cylindres de 1,5 litre associé à deux petits moteurs électriques alimentés par une batterie au lithium-ion. Cela permet à la berline japonaise une moyenne de consommation combinée ville/route de 4,9 L/100 km. La comparaison avec la Toyota Prius étant inévitable, soulignons que l’hybride de Toyota fait légèrement mieux avec une moyenne de 4,5 L/100 km.

Tant qu’à faire des comparaisons, notez aussi que la Prius est livrable avec un rouage intégral ainsi qu’en version hybride rechargeable, laquelle peut parcourir une quarantaine de kilomètres sans essence. Rien de cela n’est possible avec l’Insight, qui se contente d’une seule motorisation. Pourtant, Honda ne manque certainement pas de ressources. Pourquoi ne pas intégrer dans l’Insight l’excellente technologie enfichable que l’on retrouve à bord de la Honda Clarity? Avec une autonomie électrique de quelque 80 kilomètres (et une qualification aux subventions gouvernementales), elle deviendrait beaucoup plus attirante aux yeux des acheteurs.

Un choix très simple

Avec l’Insight, Honda ne se casse pas la tête. On offre seulement deux versions du modèle, et aucune option ne peut être ajoutée. Le consommateur a donc le choix entre la variante de base et la version Touring, plus cossue. Pour 2021, l’Insight d’entrée de gamme gagne en équipement avec l’ajout d’un toit ouvrant et des systèmes d’information d’angle mort et de trafic transversal. Avec la Touring, on intègre quelques caractéristiques supplémentaires comme des sièges arrière chauffants et un dispositif de navigation par satellite. À moins de vraiment vouloir une déclinaison « équipée au bouchon », la variante de base fait amplement l’affaire.

Comme plusieurs modèles de la gamme Honda, l’Insight est offerte de série avec l’ensemble de technologies d’aide à la conduite Honda Sensing, qui comprend notamment un système d’avertissement de sortie de voie, un régulateur de vitesse adaptatif ainsi qu’une alerte de collision avant avec système de freinage automatique en cas de collision imminente.

La Honda Insight reste un véhicule intéressant à plusieurs égards, bien construit, et dont la fiabilité ne semble pas être un problème depuis sa mise en marché. Seulement, un modèle ne peut pas uniquement miser sur une motorisation hybride pour se faire valoir en 2021. Outre la Prius, plusieurs berlines compactes offrent désormais une motorisation hybride optionnelle. C’est le cas de la Toyota Corolla et de la Hyundai Elantra. Pourquoi donc aller vers cette mystérieuse Honda, dont le prix de base dépasse tout de même les 30 000 $ transport inclus? Poser la question, c’est un peu y répondre. Honda devra apporter d’importantes mises à jour à l’Insight et trouver une manière de la différencier des autres compactes de l’industrie. D’ici là, elle est condamnée à jouer un rôle de figuration. 

Feu vert

Feu rouge

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×