Le prochain projet de Tesla est un robot humanoïde

Publié le 20 août 2021 dans Technologie/Véhicules autonomes par Guillaume Rivard

Tesla organisait hier un événement spécial consacré à l’intelligence artificielle. En plus d’une nouvelle puce électronique D1 pour son superordinateur Dojo, essentiel à la conduite autonome de demain, le fabricant de voitures électriques a annoncé travailler… sur un robot humanoïde!

Non, ce n’est pas une blague. Oui, ça fait un peu peur. Le PDG de Tesla, Elon Musk, affirme qu’un prototype devrait être dévoilé officiellement en 2022.

Décrivant Tesla comme « la plus grande compagnie de robotique au monde » étant donné que ses véhicules sont des « robots sur roues », il a expliqué que l’humanoïde en question intégrera des technologies des Model S, 3, X et Y dont huit caméras du système Autopilote et un ordinateur de conduite autonome.

Photo: Tesla

Un écran sera installé à la place du visage, interagissant par reconnaissance vocale, et 40 actionneurs électromécaniques lui permettront de bouger presque comme un être humain. En termes de gabarit, on parle d’une taille de 1,73 mètre (5’8’’) et d’un poids de 56,7 kilogrammes (125 livres).

Si vous craignez que le scénario du film Les Robots de 2004 se répète, Musk peut vous rassurer : le robot humanoïde de Tesla est conçu pour être amical, moins rapide et moins fort qu’un humain. Il sera capable de marcher/courir à une vitesse de seulement 8 km/h et soulever des charges allant jusqu’à 68 kilogrammes (150 livres). D’ailleurs, sa seule fonction sera de travailler.

Photo: Tesla

« En gros, dans le futur, le travail physique deviendra un choix, car les robots élimineront les tâches répétitives, ennuyantes et même dangereuses du quotidien », a déclaré le grand patron de Tesla, sans nécessairement préciser qui profitera réellement de cette nouvelle main-d’œuvre.

Rappelons que les constructeurs japonais Honda et Toyota se sont eux aussi lancés dans le domaine de la robotique avec différents modèles conçus pour assister et divertir les humains. Plus récemment, Hyundai a fait l’acquisition de la firme Boston Dynamics, notamment pour l’aider à développer de futurs « véhicules à mobilité ultime » comprenant dans certains cas des jambes articulées.

En vidéo : Le robot chargeur de Tesla 

Commentaires
Share on FacebookShare on TwitterShare by emailShare on Pinterest
Partager

ℹ️ En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies telle que décrite dans notre Politique de confidentialité. ×